Migrants Strasbourg

D’ailleurs Nous Sommes D’ici 67

communiqué de presse

le 1 février 2019

 

Strasbourg  la forteresse

 

On se rappelle dernièrement les campements de migrant-e-s laissé-e-s  dans le froid et dans la précarité à Strasbourg.

Encore une fois la Préfecture et la Mairie n’avaient pas pris leur responsabilité.

Il aura fallu la campagne d’interpellation des pouvoirs publics, de dénonciation de la situation des migrant-e-s de « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici » 67, la mobilisation des habitant-e-s, des soutiens, des militant-e-s de  la solidarité, pour qu’enfin les migrant-e-s soient mis-e-s à l’abri… mais pour quel avenir ?

 

Strasbourg l’humanitaire

Strasbourg, Capitale des Droits de l’Homme, lave  plus blanc

Après avoir méprisé les migrant-e-s et les avoir laissé-e-s survivre dans des conditions inhumaines, la Mairie veut les cacher, les rendre invisibles et les isoler.

Là où se trouvaient des campements, la Mairie met en place des  blocs de béton (rue des  Canonniers), du grillage (rue des Remparts et quai de Malte) et dans d’autres lieux, les patrouilles de la police municipale ou les services de la ville circulent  pour  empêcher l’installation des migrant-e-s.

 

Cette logique est un racisme d’État.

 

« D’ailleurs Nous Sommes d’Ici » 67 continuera à dénoncer cette politique hypocrite de non-accueil des migrant-e-s  de la Mairie et de la Préfecture  et appelle à la mobilisation en solidarité avec les personnes migrantes.

 

Nous exigeons :

–          un accueil inconditionnel des migrant-e-s,

–          la réquisition des logements vides,

–          la régularisation de tous les sans-papiers,

–          la liberté de circulation et d’installation,

–          un toit c’est un droit !

 

D’ailleurs Nous Sommes d’Ici 67

Collectif Antiraciste et antifasciste

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.