Les anti-GCO s’invitent au lançage du viaduc de Vendenheim

Une petite vingtaine d’anti-GCO résolus ont pris l’air ce matin à Vendenheim pour assister au lançage du viaduc qui doit permettre au GCO de franchir le canal de la Marne-au-Rhin, le TGV Paris-Strasbourg, la voie ferrée Strasbourg-Haguenau et la route.

Les journalistes, peu nombreux d’ailleurs, – DNA, Alsace 20 et Radio France- avaient été invités par le communicant Fournier, ainsi que des “personnalités”, dont le maire-traitre de Vendenheim, des conseillers municipaux, et des pontes divers, à cette opération (on n’a pu accéder au lieu car des barbelés et des gendarmes, débonnaires, y veillaient.

Le petit troupeau de vaches semblaient fort peu intéressé, broutant tranquillement, avant le déferlement de camions prévu, l’herbe fraiche.

En direction d’Eckwersheim, près du Château d’eau, le GCO franchirait les abords du lotissement (à 50 m) dans un passage souterrain de 290 mètres; comme ça Vinci évite les contraintes plus exigeantes d’un tunnel.

Les habitants au-delà étant à 80 mètres de l’autoroute à péage, respireront, jour et nuit les gaz des camions et auront les oreilles pleines du bruit incessant des moteurs. Et s’ils veulent vendre leur maison, ils perdront un maximum sur leur prix d’achat!

Tous les moyens sont bons pour surveiller les dangereux terroristes écolos y compris un drone qui nous a longuement survolés et filmés.

Les cris des opposants ont retenti jusqu’au raout café-croissant offert par les responsables de l’écocide du Kochersberg.

Quelques gilets jaunes étaient présents auprès des écologistes fidèles qui n’ont pas, contrairement à certaines organisations, renoncé au combat contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg.

https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157611073103599/

Le journaliste des DNA n’a vu (de très loin) qu’une dizaine d’opposants. Nous étions 15 en fait. Et il n’a pas jugé bon de venir de notre côté près des vaches, des gendarmes et des barbelés, tant il était embedded du côté de Vinci.

Similar posts