Culture en danger, mobilisée devant la DRAC à Strasbourg

Culture et Audiovisuel

1re rassemblement sous confinement à Strasbourg, déclaré-autorisé. 150 femmes et hommes de la Culture et de l’Audiovisuel ont stationné de 12 à 14 h devant la DRAC pour exprimer leurs craintes quant à l’avenir de la Culture le lendemain du discours de maître de la Troisième République du 1er ministre Castex qui était ce même jour dans l’ex capitale européenne, pour rencontre les hospitaliers et la CAF.

Une dérogation parue au Journal officiel, et très peu connue permettait de se déplacer depuis son domicile jusqu’au lieu du rassemblement.

On a attendu jusqu’à la sortie de la délégation des trois syndicats qui a été  reçue par la responsable de la DRAC.

Pour mémoire et en vue des actions et rassemblements annoncés notamment le vendredi 13 novembre, voici le communiqué de la Fédération Cgt Spectacle « LE SPECTACLE DEBOUT POUR NE PAS CREVER ! » :

« Les annonces sans concertation du couvre-feu puis du nouveau confinement, amené à durer bien au-delà d’un mois, mettent le spectacle, le cinéma, l’audiovisuel dans une situation catastrophique. L’ensemble du secteur culturel est en grand danger ! La deuxième vague du virus était pourtant prévisible et prédite par les personnels de santé qui réclament pour nous toutes et nous tous des moyens pour l’hôpital public. Aujourd’hui des milliers de professionnels du spectacle, permanents, intermittents du spectacle voient leur activité arrêtée nette. Si l’audiovisuel et le cinéma continuent de travailler, le ralentissement risque de se produire brutalement avec la fermeture des salles et l’arrêt des recettes liées. La situation des autrices et auteurs est particulièrement catastrophique. Sans prendre de risques pour notre santé et celle du public, nous voulons toutes et tous vivre de nos métiers : le gouvernement doit nous entendre au-delà des sympathiques mais insuffisantes déclarations de « compréhension ».
[…] Des rassemblements sont annoncés dans les villes suivantes : Angers, Bordeaux, Grenoble, Lyon, Marseille, Nantes, Nîmes, Niort, Paris, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Tulle…

Nous rendrons hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en ouverture des prises de parole.

Le droit de manifester est garanti par la constitution et a été rappelé par le Premier Ministre lui-même. Aucune manifestation n’a été interdite après les déclarations préalables, bien enregistrées notamment à Paris. Aucune amende ne peut être infligée pour se rendre à une manifestation autorisée et respectant les consignes sanitaires légales. Il est recommandé de se munir de cet appel et de l’autorisation de déplacement en cochant « déplacement professionnel » […] »

CONTACTS PRESSE : Denis Gravouil 06 80 26 72 77
Ghislain Gauthier 06 37 12 10 62

Lire et télécharger l’intégralité du communiqué : https://www.calameo.com/cgt_spectacle/read/0043197475d75d7972d5a

* Retrouvez nos communiqués sur nos site Internet et réseaux sociaux : www.fnsac-cgt.com – FB : @cgt_spectacle – Twitter : @cgt.spectacle

Vidéos suivent…

Similar posts
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]
  • La culture dans la rue à Strasbourg Forum et spectacle des élèves du TNS Place de la République Devant le TNS Papageno Sur les quais Alsace révoltée sur les quais Un policier municipal qui croit encore qu’il est interdit de filmer la police Culture en danger, jeunesse [...]
  • Ecole du TNS 2 avril [...]
  • Ecole du TNS en lutte 1er avril Ce jour, les élèves de l’école du TNS ont proposé de former de petits groupes sur le parvis afin de débattre de : comment lutter par temps de COVID? La Feuille de chou y a participé jusqu’à 14h30 sans enregistrer la discussion fort [...]