4ème manifestation à Strasbourg contre la loi de “sécurité globale”

28/11/2020 à partir de 11h30 Place de la république Strasbourg

Départ de la manifestation de Strasbourg place de la République
https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10158854510778599/

Encore plusieurs centaines de manifestants ce samedi à Strasbourg contre les lois dites de “sécurité globale”. Les organisateurs souhaitaient inverser le trajet pour éviter les tirs de lacrymogènes place de l’Etoile, mais la préfète, Josiane Chevalier, nous a contraints à refaire le même trajet de République à la place de l’Etoile. Cependant nous avions fixé comme lieu de fin de cortège la place de Lattre de Tassigny (Bourse de commerce), et, nonobstant la décision préfectoral de nous forcer à finir au-delà du canal, nous avons stoppé à 16h, heure imposée aussi, sur le lieu que nous avions choisi.

DNA:
Interdite d’ellipse insulaire par cette dernière afin de « préserver la tranquillité et la sécurité de tous », la manifestation s’est élancée vers 14 h 30 de la place de la République direction la place de l’Étoile via les quais et la rue d’Austerlitz. Un « itinéraire imposé par la préfecture », ont souligné à plusieurs reprises les organisateurs qui disent avoir soumis sans succès un itinéraire alternatif. C’est néanmoins place de la Bourse, et non place de l’Étoile comme prévu initialement, que les manifestants ont choisi de se disperser progressivement à partir de 16 h. Sans heurts.

Rendez-vous a déjà été fixé au 9 janvier prochain pour une nouvelle mobilisation.

Quelques minutes après, les manifestants avaient quitté les lieux, ce qui prouve bien que les incidents des trois dernières manifestations avaient comme origine la seule volonté de la préfecture. CQFD.

Comme la fois précédentes, on a observé que les jeunes et même des très jeunes étaient présents, et cela se voyait car ils portaient avec détermination la banderole de tête. Aucun incident à signaler

Une fois arrivés place du Corbeau, des chants et des danses se sont improvisés devant le cordon serré de gendarmes et sous les yeux des consommateurs. Nous étions dans la zone libre, et les acheteurs avaient l’autorisation policière de quitter la zone occupée.

Seuls deux à trois gendarmes arboraient le pourtant obligatoire RIO. On a chanté “celui qui a son RIO frappe dans ses mains“.
On a même proposé à un gendarme en règle de RIO de tenir un instant son bouclier pour qu’il puisse aussi frapper dans ses mains…Et on l’a remercié pour son respect des règles. Puis rue d’Austerlitz et place du même nom jusqu’à la place de Lattre de Tassigny où la marche s’est terminée.

Avant la manifestation contre les lois liberticides à Strasbourg from feuille de chou on Vimeo.

Manifestation contre le loi de "sécurité globale" à Strasbourg from feuille de chou on Vimeo.

Quai des Pêcheurs à Strasbourg pour les libertés from feuille de chou on Vimeo.

La BAC en embuscade from feuille de chou on Vimeo.

Non à la loi sur la "sécurité globale"! from feuille de chou on Vimeo.

PlaceCorbeau Strasbourg: libertés! from feuille de chou on Vimeo.

Non à la loi sur la "sécurité globale"! from feuille de chou on Vimeo.

Rue d'Austerlitz Strasbourg. On est là! from feuille de chou on Vimeo.

Place Kléber vers 17h et quelques, quelques personnes s’étaient groupées sous le Très Gand Sapin,ex-roi-des forêts, comme les Strasbourgeois.e.s, sans les touristes, merci la pandémie, et on a entendu quelques chants de Noël pas très catholiques sur un certain Macron. Vous connaissez? C’est pourquoi un des policiers, sur la place, a prévenu: “si vous ne dégagez pas, on envoie la cavalerie“. Et la cavalerie est arrivée, un peu tard cependant, encombrant les rues et places, pour massacrer les tribus indiennes pas encore exterminées…A ce qu’on sache, la cavalerie est repartie bredouille. A la prochaine, le 9 janvier 2021!

Similar posts
  • Strasbourg: l’Education nationa... 800 manifestant.e.s selon deux comptages différent au sein du cortège. Un succès relatif donc pour cette manifestation d’enseignants de la maternelle à l’Université, d’étudiants, nombreux, mais pas encore assez si on se souvient qu’il y a plus de 50000 étudiants à l’Unistra. D’autres corps de métiers rattachés ou pas à l’Education nationale, des AED, des [...]
  • Strasbourg: deux manifs, sinon rien, ... Alors que le premier ministre Castex était à Strasbourg à l’Hôtel de ville, avec la maire, puis en milieu universitaire, avec le président de l’Unistra et des étudiants triés sur le volet, deux manifestations se sont déroulées en dehors de l’ellipse insulaire toujours interdite par la préfète Josiane Chevalier au profit de la consommation par [...]
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Ramené·es à la frontière plutôt qu’à ... Communiqué de presse du Collectif Maraude du Briançonnais Ramené·es à la frontière plutôt qu’à l’hôpital Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus [...]
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]