400 manifestants à Strasbourg pour les libertés !

Non aux lois liberticides

30 janvier 2021
feuille2chouphoto

Un temps froid, pluvieux ce samedi place de la République ou le QG République Gilets Jaunes et les syndicats et partis de gauche ont rassemblé d’abord peu de monde pour cette nouvelle manifestation contre les lois liberticides.

La préfète avait autorisé le cortège sur le même parcours décentré que la dernière fois. Par l’avenue des Vosges, le boulevard Clémenceau, le boulevard Wilson, nous avons rejoint la gare centrale où nous attendaient près de 200 jeunes manifestants issus des quartiers populaires qui défendent la liberté de danser les musiques qu’ils aiment.

Il y avait des barnums face à la gare, du café, des viennoiseries, Cependant les camionnettes-sono avaient été interdites de circler, sous le prétexte, selon la préfecture, que ce n’était pas un rassemblement revendicatif! Comme si la liberté de faire des teufs n’était pas une revendication des jeunes, comme d’autres réclament la liberté de manifester sans être filmés par des drones ou de ne pas être fichés pour ses opinions politiques, syndicales, religieuses et de genre! Finalement il faut remercier la préfète qui contribue à sa manière un peu brutale à politiser la jeunesse populaire. Ils et elles ont rejoint en masse le cortège parti de République, ce qui fait qu’on était au moins 350, selon les DNA.

La partie du cortège qui a rejoint Les Halles a été chaude. Et les jeunes se sont emparés des slogans et de la banderole de t^pete: “Non aux lois liberticides!”. Merci, Josiane,e Chevalier pour votre contribution à la politisation des jeunes!

A la fin, nous avons rejoint par les quais la place de la République. Là plusieurs jeunes ont pris spontanément la parole pour exiger la LIBERTE! On a eu du mal à se séparer avant l’heure fatidique de 17, mais la plupart de s jeunes ont rejoint la place de la gare d’où ils étaient partis.

Quelques manifestants se sont rendus entre 17 et 18 h devant le Gutenberg, sur la place du même nom pour boire une bière ou un vin chaud. Plus ça va, plus les gens s’assemblent devant les cafés pour consommer debout diverses boissons et retrouver une peu de la chaleur des rencontres autour d’un verre encore interdites par le pouvoir. Gageons que cette prohibition ne tiendra pas longtemps. Un signe qui ne trompe pas, le fait que malgré la préparation des esprits pendant une semaine au reconfinement, finalement Castex et Macron ont reculé, peut-être provisoirement, l’avenir le dira, devant le mécontentement qui gagne de plus en plus les citoyens.

La prochaine manifestation n’aura pas lieu samedi prochain, mais une semaine après afin de permettre une popularisation plus importante. Mais le 4 février vous êtes appelés tous et toutes à rejoindre l’intersyndicale, CGT, FO, Solidaires et les Gilets Jaunes pour une grosse manifestation autour des questions sociales.

Similar posts
  • 20 morts à Gaza, dont 9 enfants L’horreur des bombardements de cette nuit Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus… Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – [...]
  • Les élèves du TNS place Corbeau le 17... [...]
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]