20 morts à Gaza, dont 9 enfants

L’horreur des bombardements de cette nuit

Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus…

Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – Dixit Mémona Hintermann) par les forces de l’OTAN. Mais cette fois c’est Tsahal (“l’armée la plus morale du monde” – Dixit Sarah Netanyahou) qui bombarde et nous fait trembler. Que deviennent Iyad et Hanan, son épouse ? Et leurs deux adorables petites filles Lilya & Habiba ? Et leur famille, leurs proches ? Tous ces Palestiniens de Gaza qui racontent leurs rêves, décrivent ce qu’ils font, expliquent leurs projets à la caméra d’Iyad ? Et tous ces anonymes qui se trouvent par hasard dans le champ de l’appareil ?

Peut-être que l’un d’entre eux est mort cette nuit et qu’il n’en reste que son image immortalisée dans une des vidéos de Gaza Stories ?

Tôt ce matin, Internet se met à fonctionner à nouveau. Soulagement égoïste de notre part… Iyad m’envoie quelques images de ces dernières heures…

Iyad m’explique aussi que Facebook ne fonctionne pas alors il m’écrit ce texte. Il veut que tout le monde sache ce qui s’est passé !

Hier soir, l’armée israélienne a mené́ des raids sanglants sur toute la bande de Gaza. Vingt-quatre Palestiniens dont neuf enfants ont été́ tués hier ou ce matin dans les bombardements.

Les témoins racontent…Hier, un bébé́ a vu le jours juste après le décès de son père tué par les attaques de l’armée israélienne. Le jour de sa naissance sera le jour de l’assassinat de son père. Est-ce le hasard, une coïncidence ?

Un autre raconte que le mariage de ce jeune Palestinien, fiancé, devait être célébré au 2e jour de l’Aïd (dans 4 jours). Il a été massacré hier par les tirs de l’armée israélienne. Encore le hasard, une coïncidence ?

L’une des victimes est une jeune fille, assassinée alors qu’elle rentrait à la maison en revenant du marché où elle était allée acheter des provisions pour fêter l’Aïd. Pouvez-vous vous imaginer qu’une histoire aussi horrible vous arrive pendant vos achats de Noël ?

Est-ce encore une coïncidence ? Un papa (ancien prisonnier) vient de perdre ses trois enfants pendant ce raid israélien. Il avait passé́ un tiers de sa vie incarcéré dans des prisons israéliennes, éloigné de sa famille… Et cette nuit ces trois petites âmes s’en sont allée pour toujours; quel sens a sa vie désormais ?

Iyad Alasttal
11 mai 2021, Gaza

Iyad a aussi joint une vidéo et ces images, insoutenables, d’un enfant désespéré par la mort d’un de ses proches (père ? oncle ?…)

Et ce matin sur France-Info, un journaliste expliquait que ces bombardements visaient des centres militaires du Hamas, que c’était une représailles à cette roquette envoyée de Gaza vers Jérusalem mais qui avait terminé sa course dans un champ… Et tout cela d’une voix sans aucune émotion, délivrant le décompte des morts comme il aurait donné le score d’un match de foot…

Il y a quelques dizaines d’années un journaliste avait décrit Tsahal comme l’armée dont les soldats se battent la Bible à la main. Nul doute que cette nuit ils se sont inspirés de la Torah dans leurs bombardements de cette nuit en réinterprétant librement et largement שְׁמוֹת (Exode) 21:24 “œil pour œil, dent pour dent” …

Similar posts