Plobsheim: Chaudron des Alternatives contre Mack-EuropaPark





120 manifestants à Plobsheim à l’appel du Chaudron des Alternatives qui rassemble plusieurs associations toutes opposées au projet de M. Mack, propriétaire d’Europa Park qui souhaite transformer des prés, des champs et des terres en y construisant des bâtiments pour starts up. Il a choisi ce site pour sa proximité avec un golf.

Le plus grand scandale est que l’Eurométropole a voté pour par 60 voix et quinze abstentions.

Et cela après la victoire de EELV à Strasbourg et Schiltigheim.

A peine élus les prétendus écologistes soutiennent une artificiliation des sols, alors que l’urgence du dérèglement climatique devrait faire stopper ces écocides.

Dominique Roth, écrivain, psychanalyste

Le texte intégral de son intervention

Chers amis,

Il semblerait que l’environnement soit devenu la première priorité des français. Et pourtant, ici, en terre d’Alsace, après le massacre de 300 hectares de terres fertiles pour une turpitude appelée « GCO », nous voici une fois de plus rassemblés, pour protester contre un projet d’artificialisation d’une zone humide paradisiaque, puits de fraîcheur de 3 hectares, à Plobsheim, qui, s’il était mis en œuvre, serait un cheval de Troie pour la réalisation du projet Europa Vallée entre Sundhouse et Dieboldsheim, c’est-à-dire un nouveau saccage de 250 ha de terres vierges supplémentaires, avec, cerise sur le gâteau, un téléphérique qui traverserait le Rhin pour rejoindre quoi ?… Europa Park !

Cicéron disait déjà que la « raison des puissants » est le moyen et l’outil nécessaire à tous les crimes.
D’avoir sacrifié au mythe de la croissance perpétuelle, seules 3% des terres émergées du monde sont encore intactes et pourtant seulement 0,14 pour cent du budget des Etats sont consacrés à l’entretien de la planète quand
– 200.000 tonnes de plastique sont déversées chaque année dans la Méditerranée.
– quand, 500 milliards de dollars sont dépensés chaque année en faveur de pratiques néfastes à la biodiversité dont les projets écocidaires de la famille Mack font partie. Le parc d’innovation d’Illkirch déjà anthropisé qui leur a été proposé ne conviendrait pas au motif que ce lieu ne serait pas idéal…pour libérer la créativité !

L’étude de la Mission Régionale d’Autorité environnementale (MRAE) relatif aux projets Mack/ a mis très clairement en évidence la dégradation du milieu naturel dommageable pour l’environnement et la biodiversité. Mais rien n’y fait. Dans ce dossier, la commissaire enquêtrice a rendu un avis favorable comme s’il importait de continuer de dévaster des zones vierges, encore et encore…et la Mairie de Plobsheim, qui a pourtant signé une déclaration d’urgence climatique a voté ce projet assassin à l’unanimité quand aucun des élus Verts de l’Eurométropole de Strasbourg ne s’y est opposé ! Voilà très prosaïquement, comment les élites s’y prennent pour nier les liens les plus clairs entre des autorisations insensées et leurs conséquences réelles. Ce n’est rien de moins qu’une trahison des espoirs suscités par les nouvelles édiles écologistes strasbourgeoises.

Le rapport de l’IPBES c’est à dire la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et l’écosystème, rapport publié l’an passé, fait pourtant état d’un taux d’extinction des espèces sans précédent, qui s’accélère.

Et il y a quelques jours, 200 revues scientifiques, des plus prestigieuses, dont « The Lancet », appelaient les Etats à réagir face à l’effondrement du vivant comme l’a fait au demeurant le Club de Rome dès le début des années 1970 et dont les prévisions se trouvent même en-deçà du réel actuellement constaté, fonte du Pôle Nord, méga incendies, méga inondations que la folie entrepreneuriale humaine a produit, et qui, entre autres catastrophes partout dans le monde, nous sont régulièrement infligés.

Attachons donc plus d’attention au réel des choses, plutôt qu’aux discours d’imposture. Aucun des objectifs, que 125 chefs d’Etat se sont donnés au sommet de Rio en 1992, n’a été atteint à ce jour. Au train où vont les choses, à la COP 59 on en sera toujours au même point !

On voit bien que, depuis plus de 50 ans, le discours d’une raison humaniste ne fonctionne plus et que, de tous les destins que l’homme se choisit, celui de disparaître n’est probablement pas le moindre… Nos élites n’ont décidément pas compris qu’il vaut mieux tenir dans sa main un bonheur tranquille que d’avoir les deux mains occupées à un vain travail, à la poursuite de ce vent nauséabond du profit à tout prix.

Entre éviter- réduire- compenser comme principe de développement durable, il convient évidemment d’éviter tout ce qui est possible/ tant qu’il en est encore temps. Il importe de ne pas mettre en avant des arguments de court terme/ sans se soucier de leurs conséquences !

Enfin, en quoi la sempiternelle rengaine des emplois serait-elle favorable à la communauté quand nous vivrons sous 50 degrés Celsius? Quand nous subirons cela réellement dans notre chair, il sera trop tard. L’urgence ne doit pas se conjuguer au passé antérieur pour ne pas avoir à dire prochainement : il eut fallu que les projets Mack ne voient pas le jour !

Evitons donc, le bétonnage d’un domaine public inaliénable au profit d’une famille que seul l’argent intéresse, évitons une fabrique de pandémie supplémentaire et l’illusion de loisirs en trompe l’œil qui génèrent la désolation, évitons d’être écrasés par les sabots de la bêtise sans personne alentour pour nous soustraire à cette démesure, vaine errance dans un labyrinthe sans issue.

Amis du vivant, mutins par nécessité vitale, agissons pour ne pas perdre la beauté du monde, agissons de concert pour un monde vierge de tout Macknext !…

Merci pour votre attention.

Manifestation à Plobsheim

Similar posts