Pour les libertés, contre le passe vaccinal à Paris le 8 janvier 2022

Centre Pompidou

Cet après-midi, j’étais à Paris, pas en vue de manifester, d’ailleurs j’ignorai tout des réjouissances anti-macroniennes, . Je m’apprêtais à prendre le bus 38 pour aller voir l’exposition Baselitz. Mais l’arrêt indiquait qu’il n’y aurait pas de bus pour cause de manif.
En retournant vers Denfert-Rochereau, pour le métro, j’ai pu admirer les dizaines de cars de la gendarmerie nationale, au service du capital, qui bloquaient tout. Des touristes faisaient la queue pour voir les catacombes. Tout à coup, des flammes assez hautes s’élèvent d’un jardin public. Ce ne sont que des sapins en bout de course. Ca brûle longtemps et quand les pompiers arrivent, il ne reste que de la fumée. Pourtant ils sortent une grosse pince pour couper le cadenas qui ferme la grille. Puis déroulent les lances. L’un d’eux me demande de ne pas filmer. Je discute avec lui, croyant qu’il ne souhaitait pas personnellement l’être, mais de toute façon avec leur accoutrement et le visage presque entièrement masqué, on ne voit rien de lui. Puis il me dit qu’il protège sa vie privée! A quoi je rétorque qu’il est en fonction dans l’espace public et que lui et ses collègues sont filmables, comme la police. J’en suis presque à regretter l’achat la veille du beau calendrier des pompiers vendu à la montée des marches du métro. Enfin on distingue les lueurs bleues des véhicules de police qui pré èdent la manifestation au fond d’une avenue. Le cortège subit une nasse mobile. Mais tout est calme, peu de slogans, des pancartes, de la détermination pour défendre les libertés menacées par l’emmerdeur public. Une fois le cortège passé, je peux enfin vaquer à des goûts picturaux. L’exposition Baselitz ne doit pas être râtée. Vous avez jusqu’en mars pour aller au Centre Pompidau.

Des sapins post noéliques brûlent avant le passage du cortège pour les libertés près de Denfert-Rochereau. Le feu s’est éteint de lui-même faute de sapin à brûler avant l’arrivée tardive des pompiers.

Passage de la manifestation enserrée dans une nasse mobile.

Similar posts
  • 2000 manifestants le 1er mai à Strasb... Départ de la manifestation Le cortège sur le Pont [...]
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Antipass, Jeunes pour le climat, Amne... Place Kléber Strasbourg. Il fait très froid, il neige, le vent souffle fort, il n’y a pas beaucoup de passants ni de badauds ni de touristes. Pourtant trois actions y ont été organisées par différentes associations. Un cortège anti pass par l’Inter QG Gilets jaunes, avec moins d’une centaine de personnes qui ont défilé sur [...]
  • Fédéralisme et autonomie vus par R... Une conférence s’est tenue hier 31 mars au FEC sur le thème du fédéralisme. Il y avait moins de 10 personnes dans le public, dont le sénateur EELV Jacques Fernique qui est aussi intervenu depuis la tribune. En dépit de ce très petit nombre d’assistants, les exposés et le débat ont été très intéressants- les [...]
  • BDS: Michèle Sibony et Amnesty Intern... [...]