Vélorution à Bischheim

Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photographies.

Rendez-vous était pris à 14h place de Haguenau pour une vélorution centrée sur la commune de Bishheim, entre Schiltigheim et Hoenheim. Entre 120 et 150 personnes ont été décomptées à la louche par un des organisateurs. La police nationale accompagnait pour la sécurité le cortège des cyclistes qui a dû emprunter la route principale. Vu qu’on était samedi, il y avait moins de circulation qu’un jour de semaine surtout aux heures de pointe, le matin et en fin de journée. La rue est une deux fois une voie; de nombreuses voitures sont garées des deux côtés.
Il n’y a donc rien de fait pour la circulation des vélos. Certains endroits sont très dangereux, comme cette fin de bande cyclable au début de Schiltigheim qui envoie les vélos au milieu des voitures. Ou bien, pire encore, un carrefour réglé par des feux où nulle place n’est prévue pour la sécurité des cyclistes. On a été lentement et avec quelques pauses pédagogiques explicatives jusqu’au monument aux morts de Bischheim, où se trouve aussi une plaque de verre commémorant l’assassinat de Goerges Wodli en 1943, qui travaillait aux Ateliers SNCF de la commune. Il a aussi une plaque rue Sellénik à Strasbourg sur un foyer juif qui avait été réquisitionné par la Gestapo.

On a pu remarquer que même à Schiltigheim dont la maire Danièle Dambach est une élue EELV, il reste beaucoup à faire pour le vélo.

Similar posts