Encore un parlementaire palestinien arrêté par les forces d’occupation israéliennes

PCHR Condemns the Detention of Dr. Mahmoud al-Ramahi, Secretary of the PLC, by IOF

http://www.pchrgaza.org/

The Palestinian Center for Human Rights (PCHR) strongly condemns the detention of Dr. Mahmoud al-Ramahi, the Secretary of the Palestinian Legislative Council (PLC) from Change and Reform Bloc of Hamas Movement, by the Israeli Occupation Forces (IOF). It believes that such a detention is part of a continued targeting of PLC members, who were elected in the elections of January 2006. PCHR believes also that such a detention constitutes a form of reprisals and measures of collective punishment against the Palestinian civilians, which are prohibited according to article 33 of the Fourth Geneva Convention 1949.

According to investigations conducted by PCHR, at approximately 03:25 on Wednesday, 10 October 2010, IOF stormed al-Shorfa neighborhood in al-Bireh town and broke into a two-storey building belonging to Dr. Mahmoud Abdul Rahman al-Ramahi, 47, the Secretary of PLC. After IOF entered the house, they requested the IDs of the building’s residents. Before they retreated after 20 minutes, they detained Dr. al-Ramahi and transported him to an unknown destination.

It should be noted that this detention is part of an Israeli continued campaign, which has targeted many MPs from the Change and Reform Bloc, ministers, and members of local councils in the West Bank since the end of January 2006. That campaign targeted Dr. al-Ramahi, as he was detained on 21 August 2006 and spent 32 months in IOF’s prisons until he was released in the end of March 2009. Many MPs, mainly from the Change and Reform Bloc, have been detained in IOF’s prisons so far.

PCHR repeats its condemnation of Dr. al-Ramahi, and:

1. Emphasizes that detention is a part of a planned targeting and undermining of the results of the legislative elections, which was democratically conducted on 25 January 2006;

2. Emphasizes that detention is a part of reprisals and collective punishment against the civilians, which are prohibited by the Fourth Geneva Convention; and

3. Calls for the immediate release of Dr. al-Ramahi and all Palestinian ministers and MPs detained in IOF’s prisons.

Similar posts

21 Commentaires

  1. Ramon Ramon
    13 novembre 2010    

    Et Paris quadrille le week end dernier par la police , l’ Armee et les services secrets chinois???
    Cela te laisse indifférent apparemment!

  2. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    quels belligérants?
    d’un côté l’État d’Israël
    de l’autre????
    aucun autre État!
    la guerre et la paix se pratiquent entre deux États!
    il y a asymétrie totale
    un État, Israël, écrase un peuple sans armée!
    crime de guerre!

  3. Ramon Ramon
    11 novembre 2010    

    Signature d’ un traite entre les belligérants pardi!!!

  4. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    mais pas des soldats de ces pays

  5. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    un traité avec quel Etat?
    l’ONU exige que Israël évacue les territoires occupés depuis 1967, un point c’est tout

  6. Cronstadt Cronstadt
    11 novembre 2010    

    Dans tous les aéroports il y a des zones appartenant a différents pays!
    Que Tsahal fasse tout pour assurer la protection des voyageurs a destination d’ Israel je ne vois pas en quoi cela pose problème!!

  7. Cronstadt Cronstadt
    11 novembre 2010    

    Monsieur ceci résulte de prise de guerre!
    En droit international ces territoires sont israéliens jusqu’ a nouvel ordre c’ est a dire signature d’ un traite!

  8. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    tout à fait cynique mais exact!
    sauf qu’en droit international cela n’a aucune valeur!
    l’aéroport de Roissy ou de Frankfurt comprend des territoires israéliens puisque Tsahal y opère des contrôles…!!

  9. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    le Jourdain rive gauche c’est la Cisjordanie!
    au nord, le plateau du Golan est occupé par Israël
    les seules frontières en droit sont celles définies en 1948 par le plan de partage de l’ONU…
    si tu trouves une carte israélienne avec des frontières marquées, je suis preneur!
    celles qu’on voit sur des sites sionistes est le Grand Israël qui nie les territoires palestiniens occupés…

  10. Yassine Yassine
    11 novembre 2010    

    Schlomo, il est facile de répondre à ta question, la frontière d’Israël est la ou s’arrête son armée. C’est la seule frontière à géométrie constamment variable au monde… Bon il faut quand même se tenir informé.

  11. Cronstadt Cronstadt
    11 novembre 2010    

    A l’ Ouest du cote du jourdain, a l’ Est leong de Gaza, au nord vers le Liban et le Golan, au sud au fin fond du Neguev..

  12. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    question réversible!
    où sont les frontières d’Israël?

  13. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    les élus palestiniens emprisonnés par Israël doivent être libérés: c’est un déni de démocratie

  14. Marc Marc
    11 novembre 2010    

    cOMMENCER PAR ME DIRE ce qu’est la Palestine mon cher monsieur

  15. Elise Elise
    11 novembre 2010    

    Ahmad Saadat ,est soupçonné d’avoir commandité l’assassinat d’un ministre israélien.
    Wasfy Qabha n’est pas emprisonné

    Marwan Barghouthi est coupable d’implication dans quatre attentats anti-israéliens qui ont fait cinq morts.

    eN france aussi on emferme les terroristes !
    cela ne te choque pas !!

  16. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    il y en a plus que dix!

    au 17 avril 2010:

    Sont toujours emprisonnés par Israël 16 parlementaires, dont 13 affiliés au Hamas et 2 au Fatah, le secrétaire général du Front populaire pour la Libération de la Palestine, Ahmad Saadat, en plus de l’ancien ministre des prisonniers, Wasfy Qabha, et du dirigeant du Fatah, Marwan Barghouthi,
    source AFPS

  17. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    ah bon?
    Israël n’occupe pas la Palestine?

  18. Elise Elise
    11 novembre 2010    

    aND SO?

    Ce n’est pas parce qu’il a été élu de manière légale ( pourquoi toujours le rappeller dès qu’il s’agit d’élu palestinien ?? Le rappelles tu lorsque tu parles de Brice Hortefeux ??) qu ‘il n’a pas pu, par la suite être mêlé à des actions illégales !!

    Peux tu nous préciser le nom de ces dix élus détenus de manière illégale par Israél??

  19. Elise Elise
    11 novembre 2010    

    Scandaleux de traiter les forces de police israéliennes de forces d’occupation!!

    Toujours votre phraséologie d’Extrme droite !!

  20. Schlomo Schlomo
    11 novembre 2010    

    ce parlementaire a été élu lors d’élections tout à fait régulières sous le contrôle de l’Union européenne
    Israël tient en détention illégalement des dizaines d’élus palestiniens et la France, l’Europe, les USA la ferment;
    mais les sionistes vont finir par être lâchés même par leur tuteur étasunien avec leurs constructions sauvages et illégales de colonies en Cisjordanie en pleine pseudo “négociations de paix”

  21. Ramon Ramon
    11 novembre 2010    

    On va finir par pleurer sur les commentaires de l’arrestation de ce” pauvre “ministre du HAMAS (mouvement reconnu comme étant terroriste par de nombreux pays et de nombreuses organisations non gouvernementales !! Qu’on soit ministre, Président ou simple personnage, quand on s’est rendu coupable d’action illicite, on doit rendre des comptes à la justice !!!!ISRAEL A DEPUIS LONGTEMPS MONTRE L’EXEMPLE EN JUGEANT LES PLUS HAUTES PERSONNALITES COUPABLES D’INFRACTION !!! Les exemples ne manquent pas !!!!! Alors que tous les hypocrites rangent leurs mouchoirs !!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.