Des enfants à la rue cet hiver ?

CASAS et ses partenaires appellent à l’aide

A Strasbourg, depuis la fin de l’été, et jusqu’à ce jour, des familles en demande d’asile, dont certaines avec de très jeunes enfants, se retrouvent régulièrement, parfois plusieurs nuits de suite, sans solution d’hébergement.

Le Dispositif National d’Accueil qui regroupe les différents Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) est saturé et l’allongement du délai de réponse aux demandes d’asile (près de 2 ans en moyenne) ajoute une crispation supplémentaire à la situation.

Ainsi, les nouvelles personnes en quête de protection qui arrivent à Strasbourg dépendent de la veille sociale (n°115), qui attribue des places dans des abris de nuit aux isolés et des chambres d’hôtel aux familles. Cependant ce dispositif d’urgence a aussi des limites : les isolés, notamment les hommes, sont hébergés moins d’une nuit sur deux hors de la période de grand froid, et des familles se retrouvent à la rue quand un évènement particulier (Foire Européenne, congrès, session parlementaire…) sollicite fortement le parc hôtelier strasbourgeois.

Conformément aux normes minimales d’accueil européennes dont doivent bénéficier les demandeurs d’asile, nous demandons des solutions d’hébergement pérennes et adaptées car l’urgence et la solidarité citoyenne ne sauraient se substituer au devoir de l’Etat.

Cependant, dans cette attente et pour éviter des enfants à la rue en plein hiver, nous lançons un appel urgent pour constituer un réseau de paroisses et de particuliers prêts à héberger très simplement et durant un temps limité (une à quelques nuits) une famille en demande d’asile qui se heurte à la saturation ponctuelle du 115.

Quand une telle situation se présente, notre équipe contacte ce réseau (par téléphone, par mail) pour rechercher une solution provisoire, les personnes et/ou paroisses ayant la possibilité de répondre ce soir-là se faisant alors connaître.

Nous disons toute notre reconnaissance à plusieurs paroisses et particuliers qui, sollicités dans l’urgence ces derniers mois, nous ont déjà répondu positivement : sans leur aide, les familles qu’ils ont accueillies seraient restées à la rue.

Pour toute information et proposition d’aide,

merci de nous contacter

au 03 88 25 13 03 ou contact@casas.fr

Similar posts
  • La préfète du Bas-Rhin met des bâtons... Le saviez-vous? Les flambeaux sont des “armes par destination“… Les cotons-tiges aussi: on peut crever des yeux ou des tympans avec cette arme de destruction massive! Après les attaques par des fasciste de la dernière manifestation, qui ont trouvé refuge du côté de la police, c’est la préfète qui multiplie les obstacles. Les Lumières ne [...]
  • Manifestation de femmes contre les vi... Un cortège de femmes à parcouru les rues de Strasbourg ce dimanche depuis la place Kléber où elles avaient été autorisées à se rassembler contrairement aux rassemblements de la veille. Elles, et quelques hommes, ont pris les quais puis l’avenue de la Liberté jusqu’au tribunal. Slogans féministes percutants, et anti-flics ou antifascistes au lendemain de [...]
  • Strasbourg: 1500 pour la police, 3000... La manifestation pour la liberté à Strasbourg from feuille de chou on Vimeo. Gros succès de la manifestation de Strasbourg contre la loi faite par la police pour la police. A partir de 11h30, un premier rassemblement s’est tenu devant le monument aux morts place de la République, appelé par des médias. Quelques dizaines de [...]
  • Dernières Nouvelles d’Alsace: l... DNA L’EBRA m’en tombent EBRA: Est Bourgogne Rhône-Alpes, l’Empire médiatique du Crédit Mutuel On disait jadis que les cordonniers sont les plus mal chaussés; il faut croire que les (des?) journalistes sont les plus mal informés! C’est le cas d’un certain D.T dont je tairai, par charité, le nom. Dans le papier consacré ce samedi [...]
  • Strasbourg: mobilisation générale le ... Avec la loi sur la “sécurité globale”, débattue à l’Assemblée nationale, son article 24 qui prétend interdire même aux journalistes professionnels, et au filmeurs amateurs, de documenter les méthodes de plus en plus extrêmes des policiers et des gendarmes, et les violences policières contre les exilés chassés ignoblement de la place de la République à [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.