Des rabbins racistes en Israël

Malgré le tollé, l’appel anticohabitation de rabbins israéliens s’étend

LEMONDE.FR avec AFP | 09.12.10 | 18h07 • Mis à jour le 09.12.10 | 18h57

Un rabbin tient un exemplaire du Talmud entre les mains.

Un rabbin tient un exemplaire du Talmud entre les mains.AP/Bernat Armangue

Shmuel Eliyahou, le chef rabbin de Safed, une ville du nord d’Israël, a été le premier, en octobre, à appeler les habitants de sa ville à ne pas louer ou vendre des appartements à des Arabes. Son appel a été relayé par cinquante rabbins ultra-orthodoxes qui ont cosigné une lettre rendue publique le 7 décembre, dans laquelle ils avancent que “la Torah interdit de vendre à un étranger une maison ou un champ de la terre d’Israël. “Quiconque vend ou loue un appartement [à des non-juifs] dans un quartier où vivent des juifs cause un grand tort à ses voisins, vu que le mode de vie [des non-juifs] est différent de celui des juifs, qu’ils nous persécutent et viennent s’immiscer dans notre existence”, estiment les signataires. Au nombre de leurs justifications, la crainte de mariages mixtes et celle du blasphème.

La liste des nouveaux signataires ne cesse de s’étendre, parmi lesquels des rabbins fonctionnaires qui assurent les services religieux (dont les mariages) dans les municipalités, ainsi que des directeurs de yéchivot (séminaires talmudiques), aussi bien en Israël que dans les colonies en Cisjordanie. Jeudi 9 décembre, le quotidien israélien Yediot Aharonot rapporte que les rabbins, qui se sont fixé pour objectif de recueillir plus de cinq cents signatures, se seraient notamment assuré le soutien de rabbins influents, comme Zelman Melamed, Haïm Drukmann et Eliezer Melamed.

Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, le 10 octobre à Jérusalem.

Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, le 10 octobre à Jérusalem.REUTERS/POOL

UNE VAGUE DE PROTESTATIONS

Ce manifeste a déclenché les protestations des Arabes israéliens, principales cibles de cette initiative, ainsi que d’une grande partie de la majorité juive. Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, le président, Shimon Pérès, et le président du Parlement, Reuven Rivlin, ont fermement condamné le manifeste. Benyamin Nétanyahou a dénoncé cette initiative, estimant, dans des propos relayés par le Yediot Aharonot, qu’elle s’opposait à la fois aux principes démocratiques et aux valeurs du judaïsme. Le ministre sans portefeuille Benny Begin, fils de l’ex-premier ministre Menahem Begin, a, quant à lui, dénoncé une initiative “déplorable” qui “porte atteinte à une minorité”.

Un groupe de personnalités publiques, d’intellectuels et d’académiciens ont par ailleurs demandé au ministre de la justice, Yaakov Ne’eman, et au procureur général, Yahouda Weinstein, de suspendre immédiatement les fonctions publiques des rabbins signataires, indique le quotidien Haaretz jeudi. Le mémorial de la Shoah Yad Vachem a également répondu à cette initiative, dans un communiqué cité par le journal : [C’est un] coup sévère porté aux valeurs de nos vies en qualité de juifs et d’êtres humains dans un Etat démocratique (…). Les expériences passées nous ont appris l’importance et la fragilité des valeurs de coexistence.”

Une initiative également condamnée par l’association des survivants de la Shoah, dont le président a déclaré au Yediot Aharonot qu’elle lui rappelait des souvenirs des “nazis jetant les juifs hors des appartements afin de créer des ghettos”. Le même souvenir est évoqué par un influent rabbin ultra-orthodoxe, Aaron Leib Steinman, qui se demande ce qu’il se passerait “si un appel similaire était donné à Berlin contre l’allocation de logements aux juifs”, dans des propos cités par Haaretz. L’appel a ainsi été critiqué par un grand nombre de rabbins, rapporte le Yediot Aharonot. Yehuda Gilad, rabbin d’un kibboutz, s’est dit “honteux en tant que juif pieux” à cause de la lettre des cinquante rabbins.

Descendant des cent soixante mille Palestiniens restés sur leur terre après la création de l’Etat hébreux en 1948, la communauté arabe israélienne compte 1,3 million de personnes, soit 20 % de la population d’Israël. Elle souffre de discriminations, notamment en ce qui concerne l’emploi et l’achat d’appartements dans des localités juives.

Similar posts
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]
  • Manifestation et Free party à Strasbo... https://taranis.news/2021/01/strasbourg-16-1-2021-pplsecuriteglobale-freeparty/ 5 à 600 personnes dans la rue, malgré le froid et les interdictions de la préfecture, dans la rue, hier à Strasbourg, de 13 à 17h contre les lois liberticides! Le QG Gilets Jaunes Strasbourg République avait donné rendez-vous, comme depuis plus de deux ans, à 13h, place de la République, pour tenir une [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]
  • Bordeaux: tensions entre associations... “L’affaire” déclenchée par la LICRA continue d’alimenter les gazettes. Ci-dessous le lien vers un site d’extrême droite local. Puis le texte paru ce soir sur le site du Monde pour les abonnés. Une précision: Marik Feytout invente la réunion que j’aurais -André Rosevègue- tenue avec le CRIF, alors que le débat qui s’est tenu fort [...]
  • Encore un procès contre un militant s... Alain H. était convoqué ce matin devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour une prétendue “rébellion” en date du 16 mai 2020. C’est à 11 h 40 seulement que son procès allait commencer. Une quinzaine de manifestants solidaires étaient présents, du NPA, d’Attac, du PCOF, de l’UJFP, des Gilets Jaunes et d’ex Zadistes anti-GCO. 13 [...]

1 Commentaire

  1. Elodie Elodie
    10 décembre 2010    

    Cette prétendue lettre de rabbins israéliens est un Hoax, un faux , une rumeur qui circule sur le net…
    Vous le savez très bien!
    Pourquoi relayer ce genre d’ intox??

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.