Bensaïd/Dalo/mineurs étrangers

L’histoire nous mord la nuque“.

daniel_bensaid_strasbourg_otan

Phrase de Daniel Bensaïd, dans les années 1970, qu’il a modifiée un jour à Strasbourg, lors d’une signature de livre en: “L’histoire nous mordille la nuque“.

Comme quoi, le “gauchisme” du NPA vient de loin…et même de plus loin.

Quelle articulation entre partis, syndicats, mouvements?

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?page=article&id_article=15381

DALO

DALO – Droit au logement opposable

– 27/102009 – Le Comité de suivi du Dalo alerte le Gouvernement sur le non respect de la loi. (1 page)
http://www.cnle.gouv.fr/IMG/doc/CP_3e_rapport_Dalo_oct09.doc

– 27/10/2009 – Rapport du comité de suivi de la mise en oeuvre du droit au logement opposable – L’an II du Dalo : Priorité à la bataille de l’offre (168 pages)
http://www.cnle.gouv.fr/IMG/pdf/3e_rapport_Dalo_oct09.pdf

DAL 67 dal67

L’association Droit au logement est intervenue à deux reprises ces deux
derniers jours pour protester contre des expulsions ou tenter de les
d’empêcher.

A Schiltigheim, le mercredi 28 novembre, des militants du DAL ont
protesté contre l’expulsion d’une dame de 70 ans, qui souffre d’un
handicap. Cette intervention a fait suite à une première expulsion
opérée la semaine dernière sur demande du même bailleur sur une famille
avec trois enfants. Il est regrettable que dans un contexte de crise, la
gestion des différents locatifs se termine si souvent par des
expulsions. Il est inacceptable que l’on tolère qu’une personne de 70
ans (!!!) se retrouve sans perspectives de relogement, quelle que soit sa
situation sociale comme on ne peut tolérer d’expulser des enfants à 15
jours de la trêve hivernale.
M. Staub, directeur de Foyer Moderne et l’adjointe aux personnes âgées
se sont engagés à trouver une solution de relogement pour cette dame.

A Marckolsheim, le jeudi 29 novembre, le bailleur “social” Domial a
obtenu l’intervention des forces de police pour expulser une femme et
son fils de 21 ans sans leur proposer de solution alternative. Dans ce
cas, ces personnes avaient tenté voici deux ans d’effacer leur dette
avec les mécanismes du FSL (Fonds social du logement). Ce dernier
conditionnait la prise en charge de la dette au déménagement des
personnes dans un logement plus petit, condition qui était à la portée
de Domial mais que le bailleur social a refusé. Ce refus a participé au
creusement de la dette locative de la famille et les a entrainé dans la
spirale de l’expulsion. Ce jeudi, les forces de police sont intervenues
pour expulser ces personnes, malgré la présence de militants du DAL.

Les expulsions locatives sont des drames pour ceux qui les subissent,
enfonçant les personnes encore plus dans la précarité et participant à
leur désocialisation. L’expulsion est une sanction disproportionnée que
nous refusons.

Contact DAL 67/ 06 29 01 96 53

L’avis de la Feuille de Chou:

Pas d’expulsion sans relogement préalable!

Rapport sur les mineurs refoulés de fRance avant d’y avoir mis le pied

danger_chiffres

par Human Rights Watch

http://www.hrw.org/sites/default/files/reports/france1009frweb_0.pdf

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.