DECLARATION Des anciens exilés politiques et des militants marocains à l’étranger

N

ous, les anciens exilés politiques et les militants marocains résidents à l’étranger qui ont lutté durant les années de plomb et continuer pour la démocratie et l’état de droit au Maroc, nous déclarons ce qui suit :

Notre soutien le plus total à l’ensemble des mouvements de la jeunesse dans les pays arabes qui ont libéré la Tunisie du régime répressif de Zine el-Abidine Ben Ali et l’Egypte de l’autocratique Hosni Moubarak. Nous sommes avec ceux qui veulent instaurer la démocratie dans ces deux pays frères.

Nous apportons notre soutien aux manifestations pacifiques de la jeunesse et des populations en Algérie, au Bahreïn, au Yémen et en Libye. Et nous condamnons avec force le recours des autorités de ces pays à la violence contre des manifestations pacifiques

Au Maroc, nous apportons notre soutien aux manifestations pacifiques du 20 février 2011 et nous appelons les autorités marocaines à respecter les aspirations de la jeunesse Marocaine pour un Maroc respectueux des droits de l’Homme et de la démocratie.

Oui le Maroc

peut réaliser une avancée très rapide vers l’Etat de droit sans verser aucune goute de sang.

Oui le Maroc doit se doter d’une constitution et des institutions réellement démocratiques garantissant une séparation des pouvoirs et une indépendance de la justice.

Oui le Maroc a tous les atouts pour réussir et réaliser, sans violence, une réelle transition pacifique et accélérée vers un réel Etat de droit.

Ainsi, les aspirations de la jeunesse et du peuple marocain et ses forces démocratiques peuvent être exaucées si les autorités marocaines se débarrassent du reflexe sécuritaire et des méthodes makhzénienne archaïques.

Les autorités marocaines doivent prendre des mesures urgentes pour :

  • Faire respecter la liberté d’expression et d’association, ainsi toutes les manifestations pacifiques ne doivent absolument pas être réprimées ni entravées.
  • Faire respecter les droits de l’homme dans leurs dimensions universelles en ratifiant et signant toutes les conventions internationales des droits de l’Homme. Lever toutes les réserves mises sur celles déjà signées et en particulier les réserves apportées sur la convention des droits de la femme lors de sa signature.
  • Réaliser les aspirations de la jeunesse et le peuple marocain au niveau des droits économiques sociaux et culturels
  • Prendre des dispositions radicales cotre la corruption.
  • Faire connaitre la vérité sur les abus des droits de l’homme, et la disparition forcée au Maroc.
  • Abolir la torture, dissoudre les services parallèles et démettre de leurs fonctions tous les responsables des abus de pouvoir.
  • Mettre un terme à l’impunité.
  • Entamer une réforme globale du système judicaire garantissant l’indépendance totale de la justice Marocaine.

Paris, 18 février 2011

Contact pour signature : maroc20fevrier2011@gmail.com

Similar posts
  • La situation à Gaza est catastrophiqu... [...]
  • Poutou2022 à Strasbourg: une jeunesse... La salle du FEC (Foyer de l’Etudiant catholique), très accueillante pour des réunions politiques diverses, était bourrée dès avant 20 h. Il a fallu rajouter des chaises et, malgré cela, des dizaines de jeunes, qui constituaient l’essentiel du public, sont restés debout au fond et même dans l’antichambre après la montée de l’escalier. A la [...]
  • GCO: vélos un jour, camions toujours! De nombreux cyclistes se sont embauchés dimanche, ce ouiquende pour assurer une publicité gratuite pour le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Cette randonnée cycliste a, hélas, été un succès pour Socos, filiale de Vinci qui a réalisé l’autoroute à péage de 24 km pas encore ouverte, mais qui devrait l’être vers mi-décembre, malgré les irrégularités [...]
  • Soupe associative pour les gens de la... [...]
  • 3 ans de Gilets Jaunes Strasbourg, Ha... Strasbourg Gilets jaunes, Antipasse et personnes Transgenre Haguenau [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.