Yves Zehr, Pdg de la Coop d’Alsace-Moselle intervient à la réunion de Force Ouvrière: “la lutte des classes, désuet”!


La lutte des classes?

Désuet

selon le PDG de la Coop, Yves Zehr!

Sauf quand ce sont les patrons qui la mènent, bien sûr!

Feuille2ChouTV

 

Feuille2ChouRadio

Coop FO intervention

Coop intervent délégué fin

Coop débat

coop débat jc meyer

coop retrouver le chemin

coop erreurs d’en haut

coop délégué cgt haguenau bischwiller

coop secret gal agro alimentaire FO

coop solidarité de tous


lu dans les DNA

Coop : vers une manifestation le 9 avril

Une centaine de personnes ont débattu à bâtons rompus, jeudi soir, dans la maison des Syndicats à Strasbourg. À l’initiative de Force Ouvrière de Coop Alsace, ils ont témoigné de leurs craintes, au sujet de l’avenir de leur entreprise en présence du PDG, Yves Zehr. Et ont acté le principe d’une manifestation au Port-du-Rhin, le 9 avril prochain à 10 heures.

<renvoi-page> <texte-note> Une manifestation est prévue devant le siège de Coop Alsace au Port-du-Rhin à Strasbourg, lors du prochain conseil d’administration, le samedi 9 avril prochain.  (Photo archives DNA)</texte-note></renvoi-page>Une manifestation est prévue devant le siège de Coop Alsace au Port-du-Rhin à Strasbourg, lors du prochain conseil d’administration, le samedi 9 avril prochain. (Photo archives DNA) 

Syndicalistes, salariées, sociétaires, élus locaux et clients ont rempli la salle A de la maison des Syndicats. Parmi ceux-ci, figurait aussi le… PDG Yves Zehr qui a écouté les débats, avant de livrer sa position en fin de réunion. Si le PDG a pu se rendre compte de l’attachement quasi-affectif des différentes catégories de personnes présentes pour les magasins Coop : « On n’entre pas comme on entre dans un autre commerce, ça, c’est une force pour une enseigne », c’est une « véritable valeur culturelle », diront certains intervenants. Il a aussi pu constater que l’inquiétude sur leur avenir se fait sentir car « le danger pèse sur la proximité et les emplois » , ont souligné Laurent Hobel et Alain Kieffer, de Force Ouvrière.

Les prises de parole ont ensuite mis en avant les failles « stratégiques », qui auraient été commises par l’équipe dirigeante : « La direction s’est plantée, elle a laissé vieillir les magasins » par « manque d’investissement », qui « n’ont pas su prendre le tournant [du développement] des petits magasins ». Autre raté relevé : « la politique des prix », avec en particulier le « manque de mise en valeur » des denrées de qualité autoproduites, comme « la boucherie et la charcuterie ».

« Difficile de garder le sourire »

Les responsables syndicaux ont aussi dénoncé des « manquements dans le dialogue avec la direction » et le « manque de transparence » lors des assemblées générales, où « sur les cinq questions autorisées » pour les sociétaires, « deux d’entre elles concernent le menu et les boissons qui suivent… » Sans oublier des « pertes » successives des « acquis sociaux », et du nombre d’employés, qui « peuvent expliquer qu’il est difficile pour les employés de garder le sourire, on fait ce qu’on peut ! », a rétorqué Alain Kieffer à l’un des clients qui a noté, outre « le côté ringard des magasins », que « les… caissières font la gueule ».

Fort de ce constat, la question qui s’est posée a été : « Qu’est-ce que l’on peut faire ? » D’autant que « lorsqu’un morceau de la Coop tombe, un autre est touché » car « les frais de logistique augmentent, ce qui entraîne une augmentation du prix, puis une baisse de clientèle », explique-t-on, à Force Ouvrière. Autrement dit : « les fermetures entraînent des fermetures ». Et d’ajouter à l’inquiétude : « Combien de temps va-t-on pouvoir reclasser les personnels dans les six hypers ? Et si la plateforme de Reichstett ferme ? »

« Je ne veux pas dévoiler les choses qui seront présentées lundi en comité central d’entreprise » a déclaré Yves Zehr, invité à prendre la parole. Reconnaissant qu’ « on aurait dû faire autrement pour le positionnement de la boucherie et la charcuterie », il a cependant fustigé « l’immobilisme » du syndicat, qui l’ « inquiète ». Le PDG a aussi « regretté » qu’aucun syndicat n’ait « donné suite à sa proposition de groupes de travail » en informatique, logistique, finance, merchandising… Avant de déplorer « le schéma désuet de lutte des classes »…

« Schéma désuet de lutte des classes »

«Peut-on qualifier d’immobilisme la défense de tous les magasins, de tous les emplois et de la plateforme de Reichstett ? », lui a rétorqué en substance Force Ouvrière, qui réitère ses revendications : « Non à la destruction de l’outil de travail que sont les magasins, ainsi que la plateforme logistique de Reichstett, et donc non aux fermetures et à la dégradation des conditions de travail, à la déresponsabilisation de la direction quant à notre situation ».

Philippe Dossmann

Samedi 9 avril, une délégation, dans le cadre d’une manifestation « voire d’une grève si nécessaire », soutiendra ces revendications lors du prochain conseil d’administration de Coop Alsace, qui se tiendra probablement au Port-du-Rhin.


Feuille2ChouRadio

Yves Zehr Pdg Coop intervient à la réunion Force Ouvrière vers 4 min

Coop Alsace en danger: réunion Force Ouvrière à Strasbourg

Coop Alsace en danger: réunion Force Ouvrière à Strasbourg
3 mars 2011
de jcreyem
Une salle bien garnie pour cette réunion publique de Force Ouvrière à la maison des syndicats pour exposer les problèmes de la Coop et demander une mobilisation générale pour sauver ce patrimoine alsacien centenaire. Des salariés, des sociétaires-coopérateurs, des clients, des hommes politiques et des candidats aux élections cantonales étaient présents. Et M. Yves Zehr, le Pdg, a pris brièvement la parole vers la fin de la réunion.
Similar posts
  • 2000 manifestant.e.s à Strasbourg pou... Deux mille personnes ont participé à la manifestation pour le pouvoir d’achat et la défende des retraites à Strasbourg. Les jeunes tenaient la tête du cortège et scandaient de nombreux slogans. La CGT était en force comme d’habitude, suivie de Solidaires, de la FSU, de quelques militants FO ainsi que du PCF, du NPA, de [...]
  • D’Ailleurs Nous Sommes d’... Pendant que la ville de Strasbourg et la préfecture se renvoient la balle depuis des semaines pour accueillir dignement la centaine d’exilés de la place de l’Etoile, des militants solidaires de D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici sont intervenus depuis la tribune du Conseil municipal de Strasbourg décentralisé au Palais des Fêtes. A noter que les Dernières [...]
  • Manifestations à à Strasbourg: antinu... Plusieurs rassemblements ce samedi à Strasbourg. Place Kléber une association pro-nucléaire tenait un stand sur un coin de la place, les antinucléaires leur faisaient face de l’autre côté, pour répondre à leurs mensonges. France 3 Alsace n’a vu que les pro-nucléaires, malgré la présence auprès des antinucléaires du député de Strasbourg Fernandez! Place Gutenberg 300 [...]
  • Manifestation solidaire des migrants ... Une centaine de manifestants.e.s ont défilé hier de la place de l’Etoile au centre ville de Strasbourg avant de retourner au point de départ, le campement précaire toujours plus grand des migrant.e.s situé face au bâtiment de la mairie de Strasbourg et de l’Eurométropole. La préfète avait interdit l’accès à la place Broglie où se [...]
  • Raymond-Emile Waydelich: Lydia Jacob ... Vernissage à la Galerie L’Estampe hier à Strasbourg. Beaucoup de monde dans la petite galerie pour voir et revoir les oeuvres de Waydelich anciennes, récentes et nouvelles. Le peintre avec ses 84 ans bien sonnés poursuit l’aventure de sa Lydia Jacob Story. Longue vie à R.E. [...]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.