“Le discours de Mme Le Pen menace juifs et musulmans”

Un éclair de lucidité?

Alors que Mme Le Pen a failli parler sur une radio juive, et que l’État d’Israël a reçu Dewinter et Wilders, deux dirigeants nationalsocialistes populistes européens y compris pour l’un à la Knesset, le Crif et la Licra signent l’opinion ci-dessous dirigée contre les dangers de la montée du FN.

Un fois n’est pas coutume, donnons la parole aux très sionistes CRIF et à la LICRA

lu dans Le Monde

Elle a la gouaille et croit en son avenir, les sondages sont pour elle. Marine Le Pen ne se satisfait pas de l’imprécation hargneuse, de l’allusion méprisante et de la plaisanterie blessante qui étaient la marque de fabrique de son père. Elle sait que ces saillies à moteur antisémite l’ont cantonné dans un rôle de trublion provocateur dont la capacité de nuisance ne recouvrait aucune perspective politique réelle.

Marine Le Pen, elle, cherche le pouvoir. Elle ne s’en cache pas et c’est son droit. Pour l’obtenir, elle a, entre autres, besoin de respectabilité pour diversifier sa clientèle électorale et rendre possibles des alliances futures. L’entreprise est délicate car, pour effacer l’image sulfureuse qui s’attache à son nom aux yeux de la majorité des Français, elle ne doit pas pour autant décevoir le noyau dur des militants du Front national, ceux qui s’amusaient aux déclarations choquantes de Jean-Marie Le Pen, ceux qui ont soutenu Bruno Gollnisch justement parce que ses positions le rendaient infréquentable.

La présidente du FN compose avec eux au sein du nouveau comité central du parti dont le patriarche Le Pen demeure président d’honneur. Marine Le Pen sait que l’efficacité électorale de son discours tient en grande partie à sa capacité de rencontrer, voire de susciter, les craintes et les fantasmes d’une société où l’inquiétude du déclassement nourrit la recherche du bouc émissaire.

Ainsi le musulman a pris la place tenue hier par le juif, l’Arabe ou l’immigré dans la dialectique frontiste. Ne nous y trompons pas : ceux qui parlent de l’islamisation de la France sont guidés par la même obsession xénophobe que ceux qui dénonçaient la judaïsation de notre pays dans les années 1930. L’étranger, quel que soit son visage, reste responsable pour l’extrême droite des maux de notre société. (mis en gras par F2C)

Alors, parce que Marine Le Pen a qualifié au détour d’une interview “les camps” de “barbarie suprême”, devrait-on lui décerner un certificat d’honorabilité ? C’est un peu court… Elle a pris soin, dans cette communication très préparée, car attendue, de soustraire tout qualificatif au mot “camp”, amalgamant de la sorte des situations bien disparates : détention, travail et extermination.

Point de détail ? Sans spécifier la Shoah, Marine Le Pen entend ainsi clore une polémique qu’elle renvoie au fond à un passé sans intérêt. Cette seule déclaration devrait-elle suffire à absoudre le FN de son lourd passif ? Certainement pas.

Le parti n’a pas fait le deuil de ses réminiscences antisémites, groupuscules nationalistes, pétainistes et autres passéistes gravitant encore autour de lui. Enfin, le souvenir encore très frais de Marine Le Pen se refusant à condamner l’ignominie de la conférence négationniste de Téhéran en 2006 montre que les réflexes les plus élémentaires de la lutte contre l’antisémitisme ne sont en rien acquis.

VIGILANCE ET FERMETÉ

C’est pour ces raisons et au regard des valeurs universelles que nous défendons que nous voulons exprimer notre profonde préoccupation devant le développement actuel d’un populisme dont l’Europe offre divers exemples et dans lequel une partie de la France semble prête à basculer. Il est bien sûr nécessaire de faire preuve de la plus grande vigilance et de la plus grande fermeté vis-à-vis des islamistes radicaux.

Mais nous savons que stigmatiser la population musulmane tout entière pour lutter contre les excès, la haine et les violences de groupes spécifiques est non seulement inefficace, mais aussi injuste. Les juifs sont dans notre pays une petite minorité. Mieux que d’autres, ils savent, ils devraient savoir, ce que c’est que d’être dénoncés comme les responsables des maux de la société, et ils doivent s’interdire eux-mêmes cette dérive.

Plus encore, tant que le discours du FN reste un discours d’exclusion et de xénophobie, inviter Marine Le Pen à s’exprimer sur l’antenne d’une radio juive était une décision irresponsable. En raison de leur histoire et de son histoire, les juifs ne doivent lui fournir ni tribune ni certificat d’honorabilité.

Souvenons-nous qu’en quelque lieu (en Israël aussi?) et en quelque temps qu’elle soit parvenue à prendre le pouvoir, l’extrême droite n’a été pourvoyeuse que de haine, de malheur et de trahison.


Le CRIF est le Conseil (dit) représentatif des institutions juives de France.

La Licra est la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme.

Richard Prasquier, président du CRIF, et Alain Jakubowicz, président de la Licra Article paru dans l’édition du 18.03.11

Extraits d’un débat à l’UJFP

“Avez-vous lu cet article du Monde ?

Il m’a étonné parce que le président du CRIF y dit des choses (évidemment pas toutes) avec lesquelles nous sommes d’accord.
Évidemment son analyse ne va pas jusqu’à mettre en cause l’idéologie coloniale, et nous savons pourquoi, mais c’est mieux que l’article l’article de Bernheim. Comment analyser ce positionnement ?
Prasquier est-il obligé de tenir compte de certains courants anti-raciste dans la population juive ?
Ou alors c’est purement tactique ? En tout cas ce n’est pas le même discours que Sarko.
Est-ce que c’est la LICRA qui a écrit l’article et Prasquier n’a fait que co-signer ?”

“La Shoah occulte tout ce qui s’est passé avant. L’antisémitisme est antérieur à la S hoah et ce ne sont pas les nazis qui l’ont inventé, même s’ils l’ont poussé à l’extrême. Mais, il y a plus grave, les Juifs ont tendance à se considérer comme les plus grandes victimes de l’histoire et n’acceptent pas que l’on mette sur le même plan que l’antisémitisme d’autres formes de racisme. Bernheim est enfermé dans ce schéma.”

“Bernheim estime “qu’il est de plus en plus difficile d’être musulman en France “dans un climat malsain”, qualifiant de “très malade” une société qui cherche des “boucs émissaires”. Très bien ça !
Mais il “rejette toute comparaison entre la situation des musulmans aujourd’hui en Europe et celle des juifs dans les années 30, constituant à ses yeux “un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah”.
Il doit pourtant savoir que la Shoah n’a pas eu lieu dans les années 30 ! Alors où est l’ “outrage” ( de rapprocher la condition des juifs des années 30 avec celle actuelle des musulmans? parce que les juifs n’étaient pas aussi considérés comme des “boucs émissaires” peut-être? ) Comprenne qui pourra..

Encore une fois , heureusement que l’UJFP est là avec son dernier communiqué pour remettre les pendules juives à l’heure!”

“La position du CRIF est complexe mais louvoyante. Comme Bernheim, Prasquier rappelle que le racisme est intolérable.
Mais je rappellerai deux points.
– L’attitude du CRIF lors des expulsions de Roms qu’il ne fallait pas confondre avec les mesures antijuives de Vichy. Une façon de rappeler que les Juifs restent les plus grandes victimes de l’histoire.
– cette façon de se donner bonne conscience en attaquant le FN ce qui permet de ne pas voir que la xénophobie ne se réduit pas à la seul extrême droite.
Donc tout cela n’est pas sérieux. Que Prasquier soit sincère ou non m’importe peu.
Il y a une façon de dénoncer la xénophobie et le racisme qui ressemble aux discours antiimpérialistes de certains dictateurs qui oppriment et massacrent leurs peuples.”

“L’affaire de l’invitation de la marine sur Radio J ne finit pas de faire des vagues dans la “communauté”
Avec les réticences de R., il n’empêche que le ton est nouveau. Exit le discours sur l’ “islam radical” . 2 tentatives d’explication :
1) Un reflexe “républicain” . Pourquoi pas ?
2) L’influence du printemps arabe. Il est difficile maintenant de décrire les “arabo-musulmans” comme soumis aux soit-disant “islamistes” ”

“Écrivons donc une lettre au CRIF pour lui demander de participer au 28 mai!”

“dans ce texte, nos deux compères signalent le “développement d’un populisme dont l’ Europe offre divers exemples”
en oubliant de signaler que les représentants de ces divers partis populistes et d’extrême droite européens ont effectué une visite tout ce qu’il y a d’officielle en Israël début décembre dernier, ont fait des déclarations tapageuses devant Gaza, affirmant qu’ Israël était l’avant poste de l’ Ocident contre l’islam, se sont rendus à la Knesset, à Yad Vashem …
Ces mêmes chefs de ces partis populistes européens étaient présents le 18 décembre à Paris pour les “assises sur l’islamisation de la France” organisées par Riposte Laïque, assises soutenues et protégées par la Ligue de défense juive
Si il y en a un des deux qui veuille conserver un semblant de rigueur républicaine je nommerait Jakubovich, c’est tout à fait sa ligne de conduite, malgré cet oubli significatif.”

Similar posts
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]
  • Journal politique du confinement : pr... Françoise Vergès (politologue) et Norman Ajari (philosophe). “La crise sanitaire actuelle annonce-t-elle la catastrophe climatique de demain ?”. Avec Aurélien Barrau (astrophysicien) et Daniel Tanuro [...]

2 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    25 mars 2011    

    je vous approuve

  2. Sergea Sergea
    25 mars 2011    

    Je n’aime pas ce genre de discours, je trouve cela vraiment inacceptable à notre époque. Moi par exemple je suis juif, je lis le judaïsme Français sur l’Arche, mais ce n’est pas pour autant qu je me ferme aux autres cultures ou religions, je trouve justement que l’on devrait profiter de cette diversité pour en faire une force et non une faiblesse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.