Des “sabots” de la FEN, à la condamnation du directeur de publication de Strasbourg-Magazine.

Débouté en première instance pour une plainte contre le mensuel Strasbourg-Magazine, Robert Grossmann a gagné en appel.

Le sénateur-maire Roland Ries s’était permis d’annoter une tribune libre du groupe municipal de Grossmann.

La Cour d’Appel de Colmar a condamné le responsable du magazine pour “trouble manifestement illicite“.

Cette affaire, peu glorieuse pour les socialistes, me rappelle que ce genre de pratiques était déjà à l’œuvre, lorsque le maire, enseignant et syndicaliste, était membre du bureau départemental du SNES-FEN et que sa tendance, Unité, Indépendance et démocratie, socialisante, majoritaire à l’époque, rajoutait ainsi des “sabots” aux tribunes libres des tendances minoritaires Unité-Action (proche du PCF) et École Émancipée (syndicaliste-révolutionnaire).

Comme quoi, les mauvaises habitudes contractées jadis ont persisté, et sont très justement sanctionnées par la justice…

La vengeance est un plat qui se mange surgelé.

 

 

Similar posts
  • Les élèves du TNS place Corbeau le 17... [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]
  • La culture dans la rue à Strasbourg Forum et spectacle des élèves du TNS Place de la République Devant le TNS Papageno Sur les quais Alsace révoltée sur les quais Un policier municipal qui croit encore qu’il est interdit de filmer la police Culture en danger, jeunesse [...]
  • Ecole du TNS 2 avril [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.