Les USA visaient Kadhafi: ils ont atteint Ben Laden…

War on terror: won!

http://youtu.be/sT3Sei7XwlA

Ici, en Alsace, on est bien placés pour connaître la précision chirurgicale des bombardements US.

En 1944, déjà, ils visaient la Ruhr, et les bombes sont tombées sur Strasbourg!

Après tout, ça ne fait que quelques centaines de kilomètres d’erreur.

Toujours plus fort, en 2011, ils visent Kadhafi, et tuent un de ses fils, ses enfants et …Ben Laden, à des milliers de kilomètres!

C’est qu’ils ont de la culture, les Zétasuniens: ils ont lu Frankenstein, de Mary Shelley; c’est pas comme notre président qui se moque de la Princesse de Clèves.

Et ils savent que vient un moment où la créature issue des mains du savant fou, échappe à son contrôle, et qu’alors, il ne reste à l’inventeur qu’à tuer le monstre.

C’est ce qu’ils viennent de faire, de nuit, en assassinant, c’est selon nos amis israéliens, une exécution extra-judiciaire, celui qu’ils avaient chargé en un premier temps de combattre les infidèles soviétiques, et qui s’est retourné contre ses commanditaires, à peine la tâche achevée.

Il faut dire que ce Ben Laden était bien pratique. Grâce à lui, on a fait passer une reconquête du monde, après la chute du mur de Berlin, pour un combat du Bien contre le Mal, islamique, nécessairement islamique, comme dirait Duras.

Mais depuis, de l’eau a coulé dans le Potomac. Après son exploit contre les tours jumelles, le chef d’Al Qaeda s’est réfugié en ses montagnes, puis a disparu de la circulation.

Oh, pas loin, chez ses amis pakistanais, alliés, paraît-il, des USA. maintenant que le printemps arabe a rendu obsolètes les méthodes terroristes, il était temps d’éliminer le vieux chef symbolique désormais inutile.

Les États-Unis qui ne s’embarrassent pas de morale, malgré le In God we trust de leurs billets verts, ont donc exécuté le chef du camp du Mal. Puis, craignant le culte du martyr, ils ont, prétendent-ils balancé le corps à la mer. Pas très respectueux des rites mortuaires en Islam!

Et comme ça, pas de risques de révélations sur la politique pro-taliban des USA, lors d’un procès à grand spectacle d’Oussama, comme à Nuremberg.

Et tout le monde ou presque de se réjouir et de faire même la danse du scalp devant le site des Twin Towers!

Une superproduction hollywoodienne signé Obama, soi-même.

Il ne manquait que John Wayne, ou le vieil acteur-président Reagan.

Similar posts
  • Mettre des enfants en cage… Mettre des enfants en cage, séparer des familles: La guerre contre l’immigration est-elle allée trop loin ? (Caging Children, Separating Families: Has the War on Immigration Gone Too Far? ) https://www.rutherford.org/publications_resources/john_whiteheads_commentary/caging_children_separating_families_has_the_war_on_immigration_gone_too_far par John W. Whitehead “ Jamais notre future n’a été plus imprévisible, jamais nous n’avons tellement dépendu de forces politiques auxquelles on ne peut [...]
  • Multilatéralisme, bilatéralisme, prop... José Bové 3/ Catherine Trautmann 1/ Christophe Geiger 2/ Librairie Kléber Strasbourg 13 03 [...]
  • Jewish Voice for Peace [...]
  • De l’autoroute au boulevard, re... De l’autoroute au boulevard, repenser la métropole Quels enseignements tirer des expériences internationales ? Conférence de Paul LECROART, Urbaniste Senior, Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région d’Île-de-France De grandes métropoles ont engagé des politiques de transformation de voies express urbaines en boulevards, supports d’une nouvelle urbanité. Quels en ont été les impacts en termes [...]
  • Jewish Voice for Peace in Paris Rebecca Pierce et Lina Morales, deux membres de JVP sont intervenues lors de l’Assemblée générale annuelle de l’UJFP à Paris le 12 novembre 2016, une première fois lors de l’Ag, puis en soirée devant un public invité. Elles présentent ce mouvement antisioniste et pro-BDS qui compte 10 000 membres aux USA et regroupe beaucoup de [...]

1 Commentaire

  1. Lenz Lenz
    3 mai 2011    

    “…si la seule morale de l’histoire c’est celle du Western, c’est celle où on tue ses ennemis avec un revolver, où on les fait disparaitre avec un pistolet magique et bien alors notre histoire sera une histoire sanglante pour les dix et les vingt prochaines années….” ( citation de Dominique de Villepin sur France 3 dans l’émission “ce soir ou jamais” du 2 mai 2011) disponible en podcast

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.