Yom Hashoah Strasbourg

Lecture des noms

Depuis plusieurs années maintenant l’Union juive libérale de Strasbourg et le Cercle Menachem Taffel organisent le 8 mai, le Yom Hashoah, où sont lus les noms des Juifs et des Roms exterminés par le régime nazi avec la collaboration du dit “État français”.

yom hashoah1 yom hashoah2 yom hashoah3

Parmi les personnalités présentes, le sénateur-maire de Strasbourg, le premier adjoint Robert Hermann avant la prise d’armes du 8 mai, le conseiller général et administrateur de la CIS, Henri Dreyfus , Freddy Raphaël, M. Jean Kahn, ex responsable du CRIF national et du Bas-Rhin, Gilbert May, rescapé des camps, des membres de la communauté juive, M. Hoffmann qui a parlé haut et fort au nom des Roms, Tziganes, Sintis, y compris en s’adressant directement à Roland Ries pour rapporter les tracasseries subies de nos jours du fait de la gendarmerie, et les pressions sur les maires, afin qu’ils ne mettent pas de terrain à disposition. Il y avait aussi Michel Weckel de l’UEPAL, le philosophe Jacob Rogozinski et son épouse qui a lu deux beaux textes; pas de représentant par contre, sauf erreur, ni du rabbinat, ni du Conseil régional, ni du Conseil général, ni de l’Église catholique, ni des musulmans, pourtant visés en ce moment par la stigmatisation d’en haut.

yom hashoah4 yom hashoah5 yom hashoah6

Après les différentes prises de parole souvent émouvantes, sans oublier bien entendu celle de Georges Yoram Federmann qui a rappelé la responsabilité des médecins les plus célèbres dans le crime nazi, sans oublier non plus l’assassinat dès 1933 par Hitler des sourds-muets, présents par une traductrice en action en langue des signes la cérémonie s’est poursuivie par l’allumage de 6 bougies par des enfants, symbolisant les 6 millions d’exterminés, puis, a commencé la longue litanie de la lecture des noms, d’abord ceux des Juifs de Strasbourg.

yom hashoah8 yom hashoah9

La troisième lectrice était une très petite fille qui a lu les noms, prénoms, date de naissance et de décès, numéro du convoi ou jour et lieu de la fusillade quand c’était le cas.

Preuve, s’il en fallait, que la transmission de la mémoire et de la connaissance du crime de génocide a un avenir.

Du son et des vidéos suivront.

Jeudi sera inauguré le quai Menachem Taffel, [une des 86 victimes du sinistre professeur Hirt,] sur une portion du quai Pasteur, proche de l’entrée du nouvel hôpital civil, en face du Collège Pasteur, non loin de la Grande Mosquée en voie d’achèvement.

Yom Hashoah Strasbourg

Yom Hashoah Strasbourg
7 mai 2011
Lecture continue des noms des victimes juives et tziganes de l’extermination nazie en Alsace.
Organisée par l’Union Juive Libérale de Strasbourg et le Cercle Menachem Taffel.
Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.