Communiqué sur la reconnaissance de l’Etat palestinien de Septembre 2011

Nous, le PYM (Mouvement de la Jeunesse Palestinienne), nous élevons fermement contre la proposition de la reconnaissance de l’Etat Palestinien basé sur les frontières de 1967 sur le point d’être présentée devant les Nations Unies en septembre par le leadership officiel Palestinien. Nous croyons et affirmons que cette déclaration ne vise qu’à l’aboutissement du processus de normalisation, lequel a commencé avec des accords de paix factices. Cette initiative ne reconnaît, ni n’aborde le fait que notre peuple continue de vivre sous un régime colonial instauré par le nettoyage ethnique de notre terre et par l’oppression et l’exploitation de notre peuple.
Cette déclaration n’est qu’un mécanisme au secours d’un processus de paix factice, servant à dépolitiser la lutte pour la Palestine en la coupant de son contexte colonial historique. Les tentatives d’imposer une paix factice dans la normalisation du régime colonial n’a fait que nous mener à un abandon toujours plus grand de notre terre, des droits de notre peuple et de nos aspirations, en délégitimant et marginalisant la lutte de notre peuple ainsi qu’en approfondissant la fragmentation et la division de celui-ci. Cette déclaration compromet les droits et l’aspiration de plus des deux tiers du peuple palestinien, réfugiés et vivant en exil, de retourner dans leurs foyers d’origine d’où ils ont été expulsés durant la Nakba (catastrophe) de 1948, expulsions qui par la suite n’ont jamais cessées. Elle compromet également la situation des Palestiniens résidant dans les territoires occupés de 1948, qui continuent de résister quotidiennement contre le nettoyage ethnique et les pratiques racistes de l’intérieur même du régime colonial. En outre, cette initiative confirme et renforce ses instigateurs, Palestiniens et Arabes, dans leur rôle de gardiens de l’occupation et de la colonisation de la région, dans un cadre néocolonial.
Le fondement de ce processus ne vise rien d’autre qu’à assurer la continuité des négociations, de la normalisation économique et sociale, et de la coopération sécuritaire. La déclaration d’un Etat renforcera des frontières biaisées sur des lambeaux de la Palestine historique, et n’aborde toujours pas les problèmes les plus fondamentaux : Jérusalem, les colonies, les réfugiés, les prisonniers politiques, l’occupation et le contrôle des frontières et des ressources. Nous croyons qu’une telle déclaration n’assurera ni ne promouvra la justice et la liberté pour les Palestiniens, ce qui implique qu’il n’y aura pas de paix durable dans la région.
De plus, cette initiative est présentée devant les Nations Unies par un leadership Palestinien illégitime, qui n’a été élu pour représenter le peuple palestinien dans sa totalité par aucun moyen démocratique que ce soit. Ce projet est une opération politique conçue par ce leadership pour masquer leur faillite à représenter les besoins et les aspirations de son peuple. En prétendant répondre à la volonté d’autodétermination des Palestiniens, ce leadership abuse et exploite la résistance et les sacrifices du peuple palestinien, particulièrement de nos frères et sœurs à Gaza, et détourne même les efforts de la solidarité internationale, tels ceux de la campagne BDS ou des flottilles. Cette initiative ne sert qu’à gaspiller les efforts faits pour isoler et mettre fin à l’impunité du régime colonial.
Que la proposition pour la reconnaissance de l’Etat soit acceptée ou non, nous appelons les Palestiniens sous occupation, dans les camps de réfugiés et en exil à rester engagés, convaincus de la valeur de notre lutte, et guidés par leurs droits et leurs responsabilités à la défendre. Nous demandons aux peuples libres du monde et aux alliés du peuple palestinien de pratiquer une vraie solidarité avec la lutte anti-coloniale du peuple palestinien en ne prenant pas position sur la déclaration de l’Etat, mais plutôt à continuer à mettre à mal l’impunité d’Israël par les moyens du Boycott sous toutes ses formes économiques, académiques et culturelles, du Désinvestissement et des Sanctions.
Jusqu’au Retour et la Libération,
Conseil Central International
Palestinian Youth Movement (Mouvement de la Jeunesse Palestinienne)
Source: “Statement on the September 2011 Declaration of Statehood” (www.pal-youth.org)
Similar posts
  • Encore 1500 manifestants à Strasbourg... [...]
  • 4000 manifestants selon la police, à ... [...]
  • 20 morts à Gaza, dont 9 enfants L’horreur des bombardements de cette nuit Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus… Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – [...]
  • BDS: TEVA contre Olivia Zemor à Lyon Chères amies, Chers amis, Nous avons été très touchés par l’extraordinaire mobilisation en France et à l’étranger concernant le procès intenté par TEVA contre Olivia Zémor. Ci-dessous un compte-rendu de ce procès qui s’est déroulé mardi à Lyon et s’est terminé à 22 H. Le tribunal rendra son jugement le 18 mai prochain. « Nos [...]
  • L’Archevêque de Paris veut ferm... Chers amis, Peut-être le savez-vous, mais le Centre pastoral St-Merry, acteur reconnu d’un Eglise ouverte sur le monde, solidaire des plus démunis et de toutes les victimes d’injustices, en France comme à l’étranger (voir par exemple l’action du groupe Gaza dont je m’occupe) est l’objet d’une attaque en règle de l’archevêque de Paris, qui a [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.