La Syrie au Parlement européen

La situation en Syrie à l’ordre du jour de la session plénière du Parlement européen.

(de notre correspondante au Parlement européen à Strasbourg)

 

Mercredi 14 septembre et jeudi 15 septembre 2011, Strasbourg.

Depuis deux jours, la situation syrienne est au centre des débats parlementaires.

 

A cette occasion, et à l’appel d’associations et de comités de soutien à la Révolution syrienne, des dizaines de Syriens ont manifesté, devant le Parlement, leur solidarité avec leurs compatriotes victimes, depuis presque six mois, de la répression cruelle et continue du Président Bachar al-Assad.

Tandis qu’une petite délégation assistait, à l’intérieur, à la session plénière, dehors, c’est sous un chaud et franc soleil que des hommes de tous âges, des familles avec enfants et quelques militants ont occupé inlassablement les pelouses du Parlement au son des chants révolutionnaires.

Des tables et des bancs avaient été installés pour partager un thé ou une discussion animée, le tout dans une ambiance chaleureuse et fraternelle. La colère et la tristesse étaient dignement retenues.

 

Sur la passerelle du Parlement, en revanche, des panneaux de revendications alignés au sol, rappellent la gravité de la situation en Syrie  et ne laissent aucun doute quant à la détermination du rassemblement : « Bachar El-Assad, assassin de la Syrie », « Mourir est mieux que de vivre une vie d’humiliation », « La terreur est une guerre menée contre les civils » ou encore « Le peuple syrien demande pacifiquement la liberté et la démocratie ».

Plus loin, d’autres évoquent un bilan provisoire déjà lourd : « Plus de 3000 morts, 30 000 prisonniers politiques, 27 000 blessés… ».

 

 

Le Parlement demande la démission immédiate de Bachar al-Assad

 

Mercredi soir, après quatre heures de débat sur les affaires étrangères, les députés ont déclaré que le Président Assad devrait démissionner immédiatement; le régime syrien ayant perdu toute légitimité.

 

Conscient qu’une partie importante de l’avenir de la Syrie se jouait dans l’hémicycle européen, le comité de soutien renforce son appel à la mobilisation pour le lendemain, jour du vote.

 

 

 

 

 

 

La répression doit cesser,Bachar Al-Assad doit partir !

 

Dans une résolution adoptée ce jeudi, les députés ont appelé à un arrêt de l’usage de la force à l’encontre des manifestants pacifiques en Syrie et à la démission immédiate du Président syrien Bachar al-Assad.

 

« Admirant le courage et la détermination » du peuple syrien, le Parlement demande au président Bachar Al-Assad et à son régime de mettre fin immédiatement aux actes de répression violente contre des manifestants pacifiques et d’abandonner immédiatement le pouvoir.

 

Refusant l’impunité au régime syrien en place, les députés européens ont commandé une nouvelle enquête indépendante sur les meurtres, les arrestations, les détentions arbitraires et les cas de disparition forcée ou de torture dont sont accusées les forces de sécurité syriennes. Du dirigeant aux exécutants, toutes ces personnes auront à répondre de leurs crimes !

 

Enfin, le Parlement préconise des mesures restrictives ciblées contre le régime syrien afin d’éviter le plus possible à la population de nouvelles souffrances liées à des effets négatifs d’un futur embargo pétrolier sur leurs conditions de vie.

 

La Russie et la Chine sont invités à faire de même…

 

Concernant la situation en Syrie, le  Président du Parlement, Jerzy Buzek, a déclaré: “Nous ne pouvons laisser le régime continuer à tuer le peuple syrien, les autorités de Damas ont perdu toute légitimité et doivent s’effacer immédiatement. J’espère que l’opposition syrienne, va s’unir et offrir une alternative crédible pour une transition politique. Nous, Européens, devons assumer notre responsabilité et protéger les civils et la démocratie”.

 

 

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.