Le directeur du CROUS concourt une nouvelle fois à l’expulsion d’un étudiant

Heureusement, nous sommes en 2012 et pas en 1942 où de nombreux fonctionnaires obéissaient aussi aux ordres…

Correspondant:

Je viens d’apprendre que la police est intervenue pour fouiller la chambre d’un étudiant étranger gérée par le CROUS. Apparemment, il est en cours d’expulsion vers son pays.

Le Directeur régional du CROUS, malgré son pouvoir de refuser la présence policière sur le campus (s’il refuse, la police doit obtenir une commission rogatoire), a accepté que le chambre soit fouillée en absence de la personne, par la police, sur ordre de la préfecture et non du parquet. Il a dit à ceux qui lui en font le reproche, qu’il est un fonctionnaire de l’État et qu’il obéit aux ordres .

La préfecture a justifié l’expulsion de cet étudiant, pourtant en situation régulière (régulièrement inscrit, donc avec permis de séjour), par la fait qu’il n’avait pas obtenu des notes suffisantes, bien qu’il ait la moyenne. Il semble donc que le préfecture ait accès aux fichiers de notes de l’UDS ...”

Similar posts