“L’Université de Strasbourg est fière de ses étudiants étrangers”, mais son président n’aime pas les associations de soutien…

 

Alain Beretz président de l'UdS

dernier paragraphe:

Il est aussi du devoir de la présidence de l’université de mettre en garde contre toute velléité d’instrumentalisation, par quelque groupe que ce soit, de ce qui doit rester une noble cause. Les excès de vocabulaire et les comparaisons hasardeuses ne sont pas de mise sur un sujet aussi grave. L’humanisme aux multiples racines, dont l’université de Strasbourg est le fruit et assume l’héritage, commande que tout étudiant, quelle que soit son origine, soit traité avec dignité. Avant d’être des étrangers ou des Français, ce sont d’abord les étudiants de notre université. Nous sommes exigeants avec eux. Mais la mission que l’État lui-même nous confie nous rend aussi exigeants pour eux !

Alain Beretz

Président de l’Université de Strasbourg

La totale:
http://www.unistra.fr/index.php?id=29&tx_ttnews[backPid]=1&tx_ttnews[tt_news]=6001&cHash=79953c78efd87f34232e770eed1b4e69
Information publiée le : 08/03/12

Similar posts
  • Répression tous azimuts à Strasbourg,... Ceux qui croyaient que le déconfinement contrôlé signifiait le retour des libertés se trompent gravement. Par déconfinement, il faut entendre, commerces accessibles, parcs réouverts, ouvriers au travail, sauf les licenciés de Renault et d’ailleurs, bars et restaus réouverst mardi, campagne électorale municipale en vue du vote dans un mois, écoles, collèges, lycées ouverts à commencer [...]
  • La démocratie et les libertés bafouée... Communiqué de presse Etat d’urgence sanitaire : La démocratie et les libertés bafouées Depuis deux mois que nous subissons les flux d’informations en direct (qui laissent peu de place à l’esprit critique et à la réflexion), nous sommes tous devenus des  épidémiologistes, des virologues et nous discutons des effets comparés de la chloroquine ou du [...]
  • Communiqué de presse des Gilets Jaune... [...]
  • CGT Eurométropole Strasbourg La CGT EMS constate que les conditions pour la reprise des cours, mais aussi des autres services dès le 11 voire le 14 mai ne sont pas réunies. De façon générale : · Tout d’abord, nous restons dans une zone ROUGE, où les services hospitaliers sont encore sous tension (et nos contacts sur place nous [...]
  • On est là Magazine Avril 2020 [...]