“Fusilleur de papier”

« Fusilleur de papier »

C’est ainsi qu’un certain Coclès, un pseudo, du nom d’un mythique héros de la République romaine qui aurait tenu tête aux Etrusques avant de plonger dans le Tibre pour s’échapper, « baptise » Schlomoh, alias, comme ils disent à la (très à) droite strasbourgeoise, Jean-Claude Meyer.

http://ladroitestrasbourgeoise.blogspirit.com/

Heureusement encore qu’il dit « de papier », pour ne pas tomber sous le coup de la loi, faisant allusion à une phrase qui terminait un texte paru dans le numéro 1893 de la feuille de chou sur http://schlomoh.blog.lemonde.fr qui a donné lieu à une intervention de Laurent Husser auprès du Monde qui s’est empressé (après un quart d’heure, selon ce vantard liberticide) de rendre le blog inactif du 4 au 9 septembre 2009, sous prétexte que l’article en question aurait contenu des propos injurieux ou menaçants.

Coclès ne peut pas ne pas savoir que le père de Schlomoh a précisément été fusillé le 14 juillet 1944 par les nazis et leurs amis collabos, dont le Préfet, tiens, tiens, de l’Ain de l’époque, M. Delpeyrou. Crime contre l’humanité selon la Cour d’Appel de Lyon.

Marcel Meyer fusillé le 14 juillet 1944 par les nazis
Marcel Meyer fusillé le 14 juillet 1944 par les nazis

On comprendra peut-être une certaine sensibilité et attention aux faits et gestes de ces serviteurs de la République en 2009 aussi. Qu’on se souvienne de l’ignoble Papon aussi.

Voici ce texte dont le Monde a demandé la disparition car selon le journal de déférence, il rompait avec la charte des blogs du Monde.

Ouvrez les guillemets :

« Les racistes et leurs amis

La (très à) droite strasbourgeoise n’a pas manqué de voler au secours du préfet à double particule qui s’est distingué par ses propos racistes à l’égard d’employés noirs et qui va se faire virer par Hortefeux, un comble!

De la même façon, la (très à) droite strasbourgeoise partage avec ce préfet, sa détestation à l’égard des Roms.

La (très à) droite strasbourgeoise n’aime les Noirs que lorsqu’ils soufflent dans un saxophone ou jouent des drums comme Rashied Ali. C’est comme Le Pen qui salue les performances sportives des mêmes…

Aux “blancs” l’intellect, n’est-ce pas Laurent Husser?

Au fait, tu te rappelles comment a fini Brasillach? »

Et Coclès d’écrire

« Le peloton d’éxécution (sic) pour les « mals-pensants » ?

Enfin, M. Meyer s’en prend nommément à l’un de nos amis en lui rappelant le sort funeste de Robert Brasillach condamné à mort puis exécuté pour “intelligence avec l’ennemi” le 6 février 1945. Est-ce le sort qu’il entend nous réserver si par malheur ses idées parvenaient au pouvoir ? Est-ce un avertissement sans frais à la manière des maffieux ? »

Que Coclès rassure Laurent Husser ! Il n’a jamais été dans notre idée (l’intéressé, si on peut dire, le sait pertinemment) et encore moins dans notre intention de réserver 12 balles dans la peau de quiconque, serait-il le pire raciste ou fasciste, ne serait-ce que pour la raison familiale évoquée plus haut.

On a déjà polémiqué avec Laurent Husser, et même, horresco referens, quelques rares fois dans le même sens que lui, lors de l’affaire de la médiathèque André Malraux de Strasbourg.

Mais, quand il prend parti pour un Préfet anti-Roms et aussi raciste contre les Noirs que Finkielkraut ou Manuel Valls (ces Roms qui ont été victimes de la même extermination que les Juifs), on ne peut rester silencieux.

Voir ici des extraits choisis :

http://www.lepost.fr/article/2009/09/08/1686724_la-droite-strasbourgeoise-par-elle-meme.html

Les rédacteurs de la droite strasbourgeoise se piquent d’un certain intellectualisme. Ils sont gramscistes, comme le GRECE, autrefois, pour la méthode, s’entend, par pour le communisme, quelle horreur !

Ce ne sont pas des cranes rasés. Ils ne chaussent pas de gros godillots, ne se vêtent pas de tenues camouflées, sauf si, éventuellement, ils marchaient la nuit, la torche à la main, avec leurs amis identitaires dans les sentiers vosgiens, mais on n’y était pas.

Mais pour autant, ils sont responsables de ce qu’ils écrivent et des effets produits sur des âmes plus frustes aux « arguments » plus frappants.

C’est la raison pour laquelle on a pensé à Brasillach le collabo avec sa haine des Juifs, qui a fini comme on sait. Piqûre de rappel quant à la responsabilité des intellectuels.

Ce qui ne signifie pas qu’on ait souhaité le même sort au rédacteur de la droite strasbourgeoise. Ils ne connaissent pas assez Schlomoh, qui s’est souvent élevé, comme Pierre Vidal-Naquet, pourtant pourfendeur des négationnistes, contre la loi Gayssot et défendait, comme Chomsky, la liberté d’expression, pour tous, y compris pour les pires ennemis de la liberté, fascistes et autres nazillons.

Il est alors paradoxal de lire ceci sous la plume de Coclès, concernant le préfet Girot de Langlade :

. « Mais de la procédure, conforme à l’État de droit, bien des commentateurs se contrefichent et le préfet est accablé séance tenante. »

Ou ceci :

« il lui faut endurer un oukase administratif sans que lui soit donnée la possibilité d’être entendu et de se défendre »

Car que dire de la délation au Monde qui a produit aussi sec l’inactivation d’un blog pendant 6 jours sans que le droit ait eu l’occasion de dire son mot ?

On ne saura donc pas s’il y a eu injures ou menace de mort. La liberté d’expression a cédé devant la charte des blogs du dit quotidien.

Pour de supposés défenseurs des libertés, c’est réussi.

Pour le reste, Schlomoh ne se sent pas concerné par les tombereaux de banalités anticommunistes déversés ça et là ni par ce qu’a pu faire Trotski il y a près d’un siècle.

Depuis 45 ans qu’il milite, il n’a soutenu aucune dictature, ni celle des colonels grecs, ni celle de Pinochet, ni celles, usurpant du mot de communiste, comme l’URSS ou la Chine de Mao. Il a condamné et combattu (avec les Vietnamiens) les sinistres Khmers rouges (de sang). Et combat ici Le Pen, et Spieler, votre ami.

Et les positions souvent nauséabondes de la droite strasbourgeoise.

Annexes

Quelques pépites de langue fasciste :

« …d’un antifascisme chimérique et d’un antiracisme débauché par un immigrationnisme forcené. »

« …les associations de nuisance antiracistes »

« …l’antiracisme rémunéré… »

« …les hurlements de la meute associative et journalistique… »

Similar posts
  • Les hospitaliers des HUS devant lR... 80 manifestants devant l’Agence Régionale de Santé à Strasbourg à l’appel de trois syndicats hospitaliers, FO, la CGT et la CFTC. Après des prises de parole, ils se sont dirigés vers les quais et au passage ont “décoré” le siège du candidat macédonien Fontanel avec des tenus blanches trouées et des vielles baskets pour souligner [...]
  • 1500 à 2000 à la manifestation inter... Chez Fontanel La manifestation continue vers l’Hotel de police Quai Fustel de Coulanges Hotel de police: libérez nos camarades! Deux mineurs et un surveillant sont en GAV depuis leur interpellation ce matin vers 8 h devant la lycée Marie-Curie Les mineurs ont été libérés vers 17h. Par contre on n’a pas de nouvelles du majeur. [...]
  • 250 à 300 manifestants à Strasbourg a... Des cheminots sont encore en grève en Alsace comme ailleurs depuis 50 jours maintenant! C’est pourquoi, environ 300 manifestants les ont rejoints devant la gare à 14 h pour partir en manifestation. Des étudiants, des enseignants, des travailleurs du privé comme les Brasseries Kronenbourg, des archéologues, des avocats qui ont pris la parole à la [...]
  • Plus de 2000 manifestants à Strasbour... [...]
  • Manifestation à Strasbourg contre Ven... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.