Negev sioniste, Nakab des Bédouins

Propagande colonialiste de l’AUJF

“Vous serez hébergés dans des lieux d’exception”, qu’ils disent…

Chez les Bédouins du Nakab?

 

 

Ces images se passent de commentaire.
Regardez bien comment «la seule démocratie du Proche-Orient» traite ses propres citoyens palestiniens, dont les Lois fondamentales garantissent en théorie l’égalité en droit…
Il s’agit en l’occurrence des Bédouins d’Al-Arakib, un village du sud d’Israël, à quelques kilomètres de Beersheba, détruit pour la troisième fois en deux semaines.
L’armée et la police harcèlent ces Bédouins – comme tant d’autres dans la région – pour les empêcher de demeurer sur leurs terres, confisquées par le KKL (Keren Kayemet Leisrael, Fonds national juif).
Le 26 juillet 2010, le quotidien Haaretz reproduisait cette déclaration de Benyamin Netanyahou: «Nous sommes un Etat-nation, ce qui signifie que la souveraineté absolue du pays est réservée au peuple juif (…) Aujourd’hui, une campagne internationale est menée contre la définition d’Israël comme Etat juif. (…). Le sens de ces attaques est que divers éléments sont susceptibles de demander leurs propres droits nationaux et les droits d’un Etat dans l’Etat d’Israël – au Néguev par exemple, s’il devient une région à majorité non juive. C’est ce qui est arrivé dans les Balkans et cela constitue une réelle menace.»
Ce reportage est l’œuvre de militants de l’association Tarabut, qui se définit comme «mouvement judéo-arabe pour le changement social et politique».
Pour en savoir plus, consultez le site (en anglais) de Tarabut (www.tarabut.info/en/home/), sur lequel vous pourrez notamment signer la pétition internationale contre la dépossession des Bédouins: www.change.org/petitions/end_jnf_complicity_in_displacing_israels
Mon ami Gadi Algazi, qui vient de m’envoyer ce message, est professeur d’histoire à l’Université de Tel-Aviv. Il anime Tarabut après avoir co-fondé et longtemps animé le mouvement également judéo-arabe Taayousch. Pour mémoire, en 1979, Gadi fut le premier refuznik: son refus d’effecteur son service militaire dans les Territoires occupés lui valut un an de prison, dont une campagne internationale le fit libérer.
Amicalement,
Dominique.
PS: Le Monde diplomatique avait publié, en mai 2009, un reportage que j’avais réalisé avec Joseph Algazy sur «Les Palestiniens d’Israël otages de l’extrême droite» (www.monde-diplomatique.fr/2009/05/ALGAZY/17049), avec un encadré de Joseph sur les «Bédouins oubliés du Nakab» (www.monde-diplomatique.fr/2009/05/A/17116).

http://www.youtube.com/watch?v=Lf4VYCKXJ0s

http://www.haaretz.com/print-edition/news/police-destroy-dozens-of-buildings-in-unrecognized-bedouin-village-in-negev-1.304443

 

Similar posts