Großdemonstration Blockoccupy Frankfurt/Francfort

 

De notre correspondante à Frankfurt/Francfort: EBF2C

 

20 000 personnes étaient attendues à Francfort ce samedi pour occuper le quartier de la BCE; le cortège a sans doute atteint les 30 000. La Feuille de Chou était sur place…

 


Arrivée sur place à 10h, visite du campement alternatif puis du quartier de la BCE jusqu’à 12h, heure de départ de la grande manifestation.


Depuis 3 jours, l'”occupy camp” avait élu domicile au pied du bâtiment de la BCE sous l’énorme sculpture représentant un € bleu entouré d’étoiles jaune d’or… avant de s’en faire déloger assez rapidement !

Privés d’une grande partie de leur matériel resté sur place et confisqué par les autorités, les militants se sont trouvés de nouveaux locaux à 1 km du site initial. Très vite, toute l’infrastructure a été reconstituée et un second camp s’est organisé autour d’un dortoir, d’une cuisine collective, d’un centre d’information et de divers ateliers (préparation de banderoles, pancartes, ballons…).

 

Le quartier de la BCE lui, bouclé depuis des jours, et désormais débarrassé de ces derniers occupants encombrants, est devenu ville fantôme, offrant ses larges artères désertées aux très rares promeneurs. Ainsi, sur la place au pied de la BCE on ne dénombrait à 12h que 5 policiers et 3 journalistes (dont l’intrépide reporteur de la Feuille de Chou…)!

Au même instant et à 1 km de là sur la BaselPlatz, le cortège de la manifestation comptait déjà 20 000 convaincus et s’apprêtait à démarrer son long parcours…

Pendant près de 5h, des militants européens ont ainsi défilé calmement mais fermement, aux cris de “no troïka, no border, no Germany’s orders” ou ‘”A-A-Anticapitalism” sur un circuit de plusieurs kilomètres qui évitait soigneusement le grand quartier d’affaires de Francfort, encadrés en permanence par plusieurs rangs de policiers à l’avant et à l’arrière du cortège, 2 rangs sur les côtés et, traitement spécial pour les milliers de radicaux de gauche (black block, no border, libertaires…) une double colonne de chaque côté et …une double colonne centrale (!) de policiers casqués et suréquipés, ce qui faisait 3 doubles colonnes de policiers à ce niveau du cortège…!

Les policiers (moyenne d’âge 25 ans, beaucoup de femmes) souffraient visiblement de la chaleur et suaient à grosses gouttes sous leur équipement en mousse et en polycarbonate; un ravitaillement en eau leur était nécessaire: des caisses pleines de bouteilles plastiques de 50cl étaient apportées et distribuées toutes les 1/2 heure à 1 heure… Ceci, non pas pour les plaindre, mais pour mettre au jour une faille exploitable…

De Francfort, E.B. pour la Feuille de Chou.

 

Similar posts
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]
  • Journal politique du confinement : pr... Françoise Vergès (politologue) et Norman Ajari (philosophe). “La crise sanitaire actuelle annonce-t-elle la catastrophe climatique de demain ?”. Avec Aurélien Barrau (astrophysicien) et Daniel Tanuro [...]