Rassemblement de solidarité devant la salle de prière musulmane de Strasbourg-Elsau

Vous êtes invité à voir l’album photo de Durga Fdechou :

Tags islamophobes et racistes mosquée Elsau
Diaporama
25 mai 2012

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées à partir de 14h devant la salle de prière musulmane du quartier de l’Elsau à Strasbourg, alors que les fidèles, après avoir écouté un prêche remarquable de l’imam local, terminaient leur prière dans la cour de ce lieu provisoire, si proche de l’autoroute que le bruit des voitures couvre tout.

Elsau Eric Schultz EELV Feuille2ChouRadio

Les musulmans du quartier,de Strasbourg et leurs amis ont protesté vivement mais dignement contre les inscriptions sur les murs qui visaient aussi bien l’Islam que les Arabes et le sénateur-maire Roland Ries, traité de “collabo”, parce qu’il donne sa place normale à cette communauté religieuse qui a droit de cité comme comme toutes les autres.

 

 

 

Plusieurs représentants de partis et d’associations ainsi que ceux de la paroisse protestante se sont succédé à la tribune improvisée en haut des marches, près de la façade dont toute inscription avait été rapidement nettoyée par les services de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y avait là des Verts, dont Eric Schultz, et des UMP, comme Jean-Emmanuel Robert et sa suppléante Mme Hulné, des musulmans et des chrétiens, des associations comme l’ATMF et l’UJFP.

Intervention de J C Meyer UJFP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les présents ont noté l’absence inexplicable du conseiller général Éric Elkouby et du député Armand Jung. Françoise Bey, 13e adjointe est intervenue pour la mairie;  le conseil régional était représenté. Mais, fait inhabituel, personne de la Communauté juive ni du Consistoire israélite du Bas-Rhin.

Justice et libertés, qui avait pourtant publié un communiqué, et qui mobilise à chaque fois qu’un lieu de culte ou un cimetière est visé,était aussi absent…

 

 

 

 

 

 

 

 

Au moment où des associations mettaient en cause, non seulement les auteurs directs de l’outrage, maniant la bombe à peinture ou le pinceau, mais ceux qui, en haut de l’appareil d’État ont pendant cinq années, et encore plus lors de la campagne présidentielle, stigmatisé les musulmans, on a vu J E Robert quitter le premier rang pour se faire plus discret derrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, comment peut-on croire en la sincérité de ceux qui suivent leurs dirigeants nationaux à Paris dans leur ignoble campagne anti Islam, et qui, ici en Alsace, se font passer pour les amis des musulmans?

Double langage“, comme ils disent à tort à propos de tel intellectuel musulman constamment caricaturé, même pendant le débat Sarkozy/Hollande.

http://strasbourg.atmf.org/Halte-aux-discours-xenophobes-et

Similar posts
  • 500 manifestants à Strasbourg et une ... 500 manifestants pour cette rentrée sociale de lutte avec CGT, Sud, CNT,FSU, etc et PCF, PCOF, NPA, Sans Papiers d’Alsace… Cortège tranquille animé par un pôle radical formé en chemin. Il a fallu que les policiers emmerdent quelques gilets jaunes à l’issue de la manifestation. Totalement injustifié! Comme si la nouvelle préfète déjà rétoquée 3 [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]
  • A propos de la prétendue “impor... Lu dans les DNA du 7 septembre 2020 Géopolitique municipale Le conseil municipal de Strasbourg a approuvé lundi dernier une motion à la suite de l’agression antisémite d’un graffeur dans un quartier de la ville. La finalisation de ce texte a donné lieu à un vif échange entre des représentants de la majorité municipale, dont [...]
  • Les sans-papiers d’Alsace LSPA [...]
  • 13 zadistes anti-GCO en appel à Colma... Au plus fort de la mobilisation avec les zadistes anti-GCO qui avaient été condamnés en première instance à Strasbourg pour avoir érigé une cabane sur une butte près de Pfettisheim, il y avait une centaine de personnes en fin de matinée. Ils étaient convoqués pour 9 h mais on apprenait par les deux avocates, Me [...]