Jean Clair présente Hubris à Strasbourg

Jean Clair présentait son dernier ouvrage, Hubris,, à la librairie Kléber, interrogé par  le sempiternel Miclo-le-causeur.

Notre correspondant de la Feuille de Chou a une nouvelle fois été frappé par l’évolution conservatrice (dans les deux sens du terme) de celui qui dirigeait jadis Chroniques de l’art vivant, une revue qui défendait la peinture contemporaine avec brio.

Or, depuis quelques années, Jean Clair a fait marche arrière. Il brûle désormais ce qu’il adorait et revient à une sorte de classicisme quelque peu régressif.

 

 

Jean Clair 2 f2cradio
Jean Clair3 f2cradio
Jean Clair4 f2cradio
Jean Clair5 f2cradio

Le ton même de sa causerie laisse passer quelque lassitude. Il se demande, question rhétorique, ou pas, pourquoi, vers la fin du 19e siècle, ces mutations brusques dans les arts, les “dissonances” en musique, les déformations en peinture,etc.

Le romantisme déjà avait amorcé le mouvement (qui hait les lignes). Et si on remonte plus haut dans l’histoire de l’art, on trouvera bien des “monstruosités”.

Une dame dans le public, a demandé quand on reviendra à la beauté…

On a envie de lui répondre: quand le monde sera apaisé. C’est pas demain la veille!

Comment ne pas voir que si Picasso a déformé le corps humain, si Schoenberg a rompu avec les règles, c’est que, plaques sensibles d’un monde qui, pour certains, était la ” Belle Epoque“, ils étaient déjà sensibles aux horreurs à venir de la guerre de 14-18, horreurs qui d’ailleurs se déroulaient dans ces années-là dans la conquête coloniale en Indochine ou en Algérie.

Espérer, comme cette dame , que reviendrait l’ère du beau relève d’une vision en rétroviseur. Pourquoi pas le Bien, le Vrai, le Beau platoniciens? Si les oeuvres sont plus souvent jugées “intéressantes” que belles, ce n’est pas l’effet du hasard ou d’on ne sait quel attentat antihumaniste. En tout cas, cet attentat, ce n’est pas aux artistes qu’il faut l’attribuer, mais au Capital toujours plus déshumanisant.

Mais comme le dit si bien Marx, cela ne nous empêche pas aussi d’apprécier encore Mozart ou Giotto, preuve d’une certaine intemporalité de l’art, sensible à chaque époque.

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]
  • Manifestations pour le droit au logem... Hier, les Dernières Nouvelles d’Alsace n’ont rien vu des quatre manifestations place Kléber! 150 à 200 manifestants pour le droit au logement avec des SDF, des squatters, des Gilets jaunes qui ont défilé ensuite, un rassemblement pour la Palestine au pied de la statue Kléber, un autre d’Alsace-Syrie à 17h et Extinction Rébellion contre la [...]
  • Pierre Pflimlin, le retour (dans les ... Les Dernières Nouvelles d’Alsace de ce samedi 27 juin 2020 s’intéressent à Pierre Pflimlin à l’occasion de l’anniversaire de sa mort il y a vingt ans. Le Journal, dans un petit papier non signé feint de s’étonner qu’aucune biographie complète n’existe sur l’ex- maire de Strasbourg et dernier président du Conseil de la IVe République [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.