Israël – Jérusalem : des Arabes lynchés par des groupes de haredim à Mea Shearim

« Ce que tu ne voudrais pas que l’on te fît, ne l’inflige pas à autrui. C’est là toute la Torah, le reste n’est que commentaire. Maintenant, va et étudie. » (Talmud de Babylone, traité Shabbat 31a.)

Les “Arabes” du titre original sont des Palestiniens. L’Etat d’Israël, par ce subterfuge, veut faire croire que les Palestiniens sont des “envahisseurs” (et non le peuple autochtone, épuré ethniquement dès la Naqba de 1948).

Numéro 1121 – 08.06.2012 – 18 Sivan 5772

Israël – Jérusalem : des arabes lynchés par des groupes de haredim à Mea Shearim
par David Koskas
des-arabes-lynches-par-des-groupes-de-haredim-a-Mea-Shearim-
Plusieurs haredim ont attaqué homme âgé,arabe, à Méa Shéarim, le quartier orthodoxe de Jérusalem, à la suite d’une manifestation, violente, contre la violation du chabbat.

Que les orthodoxes fassent entendre leur opposition au viol des règles religieuses dans leur quartier par des gens de passage n’est pas nouveau.

Par contre, selon un témoin de la scène qui habite à proximité de Mea Shearim, intérrogé par le Yediot Aharonot, l’attitude de certains groupes est bien plus violente qu’auparavant.

“Les haredim avaient l’habitude de crier ‘Shabbos’, mais les choses ont progressivement dégénéré: maintenant ils jettent des pierres sur les voitures qui passent et bloquent les rues”, explique-t-il.

La semaine dernière, plusieurs dizaines de haredim se tenaient au croisement des rues haNeviim et Dvora, raconte le témoin. La plupart d’entre eux, étaient des adolescents et des enfants.
Ils sont restés après la manifestation. Ils cherchaient “une victime”, selon lui.

Ils ont entouré un vieil Arabe, l’ont poussé et ont jeté des choses sur lui. Cela aurait pu se terminer en lynchage, précise-t-il. “Je suis intervenu immédiatement et j’ai essayé de l’aider. Ils m’ont poussé, m’ont lancé des ordures et m’ont traité de ‘gauchiste puant'”.

Un peu plus tard, ils s’en sont pris à une femme arabe et ses deux enfants avec des ceintures, criant “Mort aux Arabes”, d’après le témoin. Des gardes-frontières dépêchés sur place ont dispersé la foule. “C’était effrayant, triste et honteux”, déplore-t-il.

Similar posts
  • Libérez Salah Hamouri! Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri / 30 juin 2020 Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.Il a été conduit [...]
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]
  • Manifestations pour le droit au logem... Hier, les Dernières Nouvelles d’Alsace n’ont rien vu des quatre manifestations place Kléber! 150 à 200 manifestants pour le droit au logement avec des SDF, des squatters, des Gilets jaunes qui ont défilé ensuite, un rassemblement pour la Palestine au pied de la statue Kléber, un autre d’Alsace-Syrie à 17h et Extinction Rébellion contre la [...]
  • Albert Memmi: pensée anticoloniale et... [ألبير ممّي : تناقض بين فكر مناهض للاستعمار والتزام بالصّهيونية] Albert Memmi : la contradiction entre une pensée anti-coloniale et un engagement sioniste http://tacbi.org/node/167 Albert Memmi, figure importante du mouvement anti-colonial, est décédé à Paris, le 22 mai dernier à l’âge de 99 ans. Il était né en 1920 à Tunis qu’il quitta définitivement après [...]
  • Pierre Pflimlin, le retour (dans les ... Les Dernières Nouvelles d’Alsace de ce samedi 27 juin 2020 s’intéressent à Pierre Pflimlin à l’occasion de l’anniversaire de sa mort il y a vingt ans. Le Journal, dans un petit papier non signé feint de s’étonner qu’aucune biographie complète n’existe sur l’ex- maire de Strasbourg et dernier président du Conseil de la IVe République [...]

4 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    8 juin 2012    

    en somme il n’y a de pogromes que contre des Juifs…et de génocides aussi?
    et quand des “Juifs” en organisent, (des pogromes) c’est le Bien!

  2. Hagai Hagai
    8 juin 2012    

    Depuis la fin du XIXe siècle, les haredim rejettent partiellement la « modernité », que ce soit dans le domaine des moeurs ou des idéologies. C’est actuellement le plus important groupe juif ( avec l’UJFP , bien moins nombreux ) qui affiche clairement ses réticences voire carrément son hostilité face au sionisme !
    Ils défendent tous la thèse ” religieuse ” selon laquelle D’ a détruit le royaume d’Israël pour punir les juifs, et que seul Son Messie peut le recréer !! Pour les craignant D’, toute tentative autonome de créer un État est une révolte contre ce dernier.
    Il est écrit dans le commentaire talmudique ( de Babylone ) sur le cantique des cantiques Qu’Israël ne « forcerait pas la muraille » : c’est-à-dire que le peuple d’Israël s’engage à ne pas conquérir Eretz Israel par la force. Il y est aussi écrit que D’ a fait jurer à Israël qu’il ne se rebellerait pas contre les nations . Qu’en échange, D’ a fait jurer aux nations de ne « pas trop » opprimer Israël. Cette vision, connue sous le nom des « trois serments, a joué un rôle considérable dans la pensée religieuse antisioniste des haredim.

    Les Neturei Karta que vous citez sont parmi eux les plus extrémistes : ce sont des activistes qui prônent le démantèlement de l’état d’Israël !
    Ouvertement pro arabes ils s’emploient régulièrement à faire obstruction aux destructions de maisons palestiniennes en faisant barrage de leur corps.
    Leur branche francaise traine du côté de Dieudonné ou de Kemi seba.

    Il se raconte à Jérusalem , je me suis renseigné ( sans doute avez vous aussi quelque connaissance y résidant ) qu’il s’agirait justement de membres de Neturai Karta qui seraient en cause dans la triste affaire de racisme que vous citez et qui souille la démocratie israélienne !
    Ainsi il s’agirait de représailles suite à une ” rixe ” ( je n’utiliserai pas comme vous le faites le terme de ” pogrome ” que je réserve à des faits historiques bien précis ) ayant opposé des fondamentalistes musulmans jordaniens qui défilaient dans les rues de Jordanie pour défier le pouvoir d’abdallah et pour appeller à la destruction d’Israël et des membres de la secte haredim.

    Les Neturei Karta se seraient donc vengés contre des arabes descendus dans leur quartier !

    Allez en paix et étudiez un peu l’Histoire et la sociologie des Haredim..

    A gut shabbes..

  3. Schlomo Schlomo
    8 juin 2012    

    mensonge!
    certains de ces haredim le sont, mais la majorité ce sont des juifs religieux ET SIONISTES;
    faut pas confondre avec neturei karta!

  4. Hagai Hagai
    8 juin 2012    

    Et dire que tous ces haredim sont de farouches antisionistes.. Cela bien évidemment vous n’êtes pas tenu de le préciser, mais pourriez le faire par soucis de précision…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.