Le footballeur palestinien Mahmoud Al-​​Sarsak sera libéré le 10 juillet.

Le footballeur palestinien Mahmoud Al-​​Sarsak vient de mettre fin à sa grève de la faim qui a duré 92 jours suite à un accord grâce auquel il doit retrouver sa liberté le 10 Juillet prochain. (voir la réaction de Salah Hamouri [1])

Ce jeune homme de 25 ans, originaire de Gaza et membre de l’équipe nationale palestinienne de football a été arrêté en Juillet 2009 et maintenu en détention depuis cette date sans qu’aucune charge ne lui soit signifiée. Il a été détenu en vertu d’une loi israélienne dite des « combattants illégaux », encore plus arbitraire que le système dit 
de la “détention administrative”. Concernant initialement les étrangers, cette “loi” a été étendue aux Palestiniens de Gaza. Elle permet leur détention pour une durée illimitée dans le temps et ceci sans inculpation ni jugement.

Mahmoud Al-​​Sarsak est à ce jour le seul Palestinien de Gaza frappé par cette « loi ».

En attendant sa libération, il sera admis dans la clinique pénitentiaire de la prison de « Ramleh ». Selon l’ONG israélienne, Physicians for Human Rights , « cette clinique ne dispose pas des installations pour traiter les grévistes de la faim de longues périodes ou pour gérer les risques pour leur santé lors de leur retour à une alimentation ».

La formidable mobilisation internationale et sur place a obligé Israël à reculer. En même temps, elle a démasqué la supercherie israélienne en matière de sécurité. Le fait d’accepter finalement la libération de ce jeune footballeur montre bien qu’il ne représente évidemment aucun danger pour la « sécurité et l’existence d’Israël ». Cela démontre, s’il y a encore besoin de preuves, que la politique répressive israélienne est totalement arbitraire.

Des milliers de Palestiniens sont détenus illégalement dans les prisons israéliennes. Il faut tout mettre en œuvre pour les soustraire de cette politique criminelle.

Cette libération promise pour le 10 juillet sera certainement présentée par le gouvernement israélien comme un geste de bonne volonté de sa part. Il n’en est rien. Elle est clairement le fruit de l’investissement de l’opinion internationale et sur place, 
investissement qui est appelé à s’amplifier pour arracher d’autres victoires contre l’arbitraire le plus total qui caractérise la politique d’Israël, pays que d’aucuns ose nommer comme étant “la seule démocratie au Moyen-​​Orient”.

[1] déclaration de Salah Hamouri
La volonté du peuple est plus forte que celle des pouvoirs

Une nouvelle victoire nous met tous devant cette vérité essentielle : 
il y a des autorités qui doivent admettre une fois pour toutes que ceux 
qui ont la volonté ne perdent jamais l’espoir.

Une nouvelle fois, un individu palestinien prénommé Mahmoud Sarsak 
s’est confronté directement à l’occupation israélienne et il nous a 
tous donné une leçon de courage et d’héroïsme.

Il a obligé la 5ème puissance militaire mondiale à reculer en menant 
une bataille avec pour seule arme son estomac vide.

Cette victoire nous donne de plus en plus d’espoir et de foi que cet 
état colonisateur aura le même destin que les anciens pays occupants 
dans le monde : nous les Palestiniens nous serons fatalement les 
vainqueurs.

Salah Hamouri Le 18 juin 2012

 

Similar posts
  • Un criminel de guerre à l’Elysé... L’ambassadrice d’Israël en France a boycotté le criminel de guerre Netanyahu A son arrivée à Paris, Netanyahou a été reçu par la garde d’honneur. L’ambassadrice d’Israël en France, Yaël German, était la grande absente. Les services du Premier ministre ont refusé sa présence après qu’elle a annoncé, il y a quelques semaines, qu’elle démissionnait car [...]
  • Camille DAHLET, à nouveau pharmacien ... La Feuille de chou publie un article historique de Jean-Claude Streicher sur Camille [...]
  • Strasbourg 15000 dans la rue contre l... https://www.facebook.com/557053598/videos/844495146640234/ https://www.facebook.com/557053598/videos/734646144943821/ Prochaine manifestation samedi 4 février 2023 14 h place Kléber [...]
  • Les retraités contre la contre-réform... Actifs dans les mobilisations, les retraités ne lâchent rien. Non, les retraités ne sont ni favorables ni indifférents à la réforme des retraites. Ils en sont tout aussi victimes que les actifs. Ils sont déjà victimes des réformes passées. Les projections du COR montrent l’appauvrissement des retraité·es actuel·les et futur·es par la désindexation des pensions [...]
  • Rafle à Marseille en 1943 Quatre-vingts ans après, la ville de Marseille, dans le sud de la France, organise dimanche des commémorations exceptionnelles autour des rafles de 1943 et des destructions des vieux quartiers pendant la Seconde Guerre mondiale, qualifiées par le maire de la deuxième ville de France de « crime contre l’humanité ». « Ce qui s’est passé [...]