Jean-Charles Vescovo, fondateur du Parti de gauche 67, viré par la Communauté Urbaine de Strasbourg (présidée par Jacques Bigot, PS…)!

Le changement c’est maintenant“, mais ils se sont juste trompés de sens!

D’ici que l’UMP, avec Robert Grossmann et Fabienne Keller, rabibochés pour l’occasion, soutiennent notre camarade…

Sans attendre, avec SUD, mobilisation générale!

Vendredi 29 juin à 10h

sur le parvis du centre administratif

parc de l’Etoile de Strasbourg.

 

Jean-Charles Vescovo interviewé par

la Feuille de chou le 27 avril 2012

Tribune libre

Salut, une bien mauvaise nouvelle en passant,

Mardi 19 juin dans l’après-midi Jean-Charles se fait appeler dans le bureau de sa responsable par ses chefs, il est censé avoir reçu la visite d’un huissier la veille et donc doit quitter immédiatement son poste, rendre ses clés, son badge, son short et t-shirt immédiatement. JC demande à voir le document qu’il n’a évidemment pas reçu. Impossible d’en obtenir une copie. Son avocate lui conseille donc de continuer à se rendre à son travail jusqu’à ce qu’une notification officielle lui soit remise. Vous comprendrez que nous ne puissions pas vraiment, pour un cas aussi grave, nous contenter de l’oralité. Le lendemain mercredi 20 juin, JC se rend à son travail à 9h et quelques instants plus tard, c’est la police qui vient lui demander de quitter les lieux, rendre ses vêtements de travail, ses clés, badge etc. Ils le raccompagnent vers la sortie.

Ce n’est qu’à 13h ce mercredi, lorsque passe la factrice à la maison, que Jean-Charles reçoit la lettre de l’huissier… Beaucoup de désagréments et d’humiliations ont été causés par la réception tardive de cette lettre, donc JC va voir l’huissier pour essayer de comprendre. Se faire raccompagner par la police à la sortie de son de travail n’est un pas un événement anodin. L’huissier prétend être passé devant l’immeuble, avoir vu la sonnette mais prétend qu’aucun des 4 voisins, ni l’épicier présent de 9h à 21h tous les jours n’étaient présents. Il a préféré ne laisser aucun indice de son passage et notifier aux responsables de JC qu’il avait soit disant déposé un avis de passage.

En tout cas cette petite anecdote est un bel exemple de l’acharnement qu’il y a à l’encontre de JC depuis quelque temps de la part de ses responsables.

Mais Jean-Charles a commis une faute : il a produit et fait usage d’un faux diplôme qu’il n’avait pas….. il y à 12 ans. Ceci est bien sur à réprimander. Des avertissements, des suspensions, diverses façons de punir une telle faute existent. La disproportion de la sanction est aussi un nouvel exemple de l’acharnement qu’il y a contre lui.

Parce qu’il ne faut pas se méprendre, ce n’est pas le fait d’avoir prétendu avoir des diplômes qu’il n’avait pas qui a changé ou amélioré la situation de JC en tant que salarié de la CUS.
L’accès au poste qu’il occupe peut se faire sans diplôme, il n’a gagné que le SMIC pendant toute la durée de son engagement à la CUS… 12 ans dont 3 comme emploi jeune et il était encore au SMIC ! Et les traitements de faveur, il ne les a pas vraiment connus : le travail tous les week-end comme tous les agents catégorie C de son service (et oui c’est moins cher !), dès qu’un créneau commençait à l’intéresser il était changé, on l’envoie systématiquement dans les gymnases les plus « chauds ». Et malgré cela, JC convaincu de son idée de service public donnait le meilleur de lui-même, toujours ponctuel, toujours en tenue, toujours disponible pour les usagers…

Son engagement pendant 8 ans au sein de la CGT ne l’a pas vraiment servi non plus, puisque la CGT n’avait pas envie de ternir son image avec le cas d’un pauvre agent, donc elle a préféré le laisser tomber.

La révocation d’un fonctionnaire, situation assez exceptionnelle, d’ailleurs, tout le monde pense qu’il faut tuer quelqu’un pour qu’un fonctionnaire se fasse « virer », mais pour tous ceux qui ne pouvaient plus supporter le « syndicalisme » de Jean-Charles c’était un objectif à atteindre par tous les moyens. Pourtant ils ont porté plainte au pénal, lequel le procureur a statué sur une prescription (Eh oui cela fait 12 ans et en plus cela ne l’a pas avancé en quoi que ce soit) et ne l’a soumis qu’à un simple rappel à la loi

C’est très grave qu’une telle injustice passe inaperçue. Merci de soutenir Jean-Charles dans cette situation, un rassemblement est prévu à l’initiative de SUD (le syndicat qui soutient Jean-Charles, sans peur de se faire mal voir) le vendredi 29 juin à 10h sur le parvis du centre administratif parc de l’Etoile de Strasbourg.

Un comité de soutien s’est également créé, merci de me dire si vous souhaitez en faire partie.

Évidemment il y a un million des choses à dire sur ces 12 ans que Jean-Charles a passés au sein de la CUS, des milliers d’exemples et de preuves concrètes du harcèlement qu’il a subi, que je ne vais pas écrire dans ce mail, mais nous sommes prêts à en parler avec vous, qui connaissez Jean-Charles et qui savez par dessus tout qu’il est quelqu’un de bien et qu’il fait tout pour l’intérêt général. Aujourd’hui il s’agit de sa personne, donc c’est plus dur de tout écrire et essayer de se défendre devant un tel mur de haine.

Vanessa Viera Giraldo”

Note 290612
Selon certaines sources, la réalité serait un peu différente de ce récit.
La Feuille de chou enquête…

Similar posts
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]
  • Gratuité des transports CTS! Schiltigheim, le 27 mars 2020, Crise du Coronavirus : Pour la gratuité des transports pour les travailleuses et travailleurs des secteurs indispensables à la Nation et la suspension des abonnements pour le mois d’avril 2020 pour l’ensemble de usager.es Monsieur le Président, Depuis le début de la crise sanitaire, vous agissez en responsabilité pour organiser [...]
  • André Barnoin victime du Covid-19 C’était dans l’ordre (ou le désordre) des choses, la mort charriée par l’épidémie en cours a fini par frapper un visage familier. Il fallait que ça tombe sur Dédé ; le sentiment d’injustice n’en est que plus vif, bien qu’il soit absurde de penser qu’une mort soit plus ou moins juste qu’une autre. André BARNOIN [...]
  • Communiqué de presse Gilets Jaunes [...]
  • CGT Eurométropole Strasbourg Monsieur le Président, Dans ses allocutions aux françaises et au français au sujet de la crise sanitaire liée à la pandémie de Coronavirus, le Président de la République a affirmé qu’elle « constitue la plus grave crise sanitaire qu’a connue la France depuis un siècle ». Cette crise sanitaire à laquelle nous devons faire face [...]