Cercle Menahem Taffel 1er décembre à Strasbourg

Nous nous réunirons le samedi 1er décembre 2012 à 16H devant l’Institut d’Anatomie Normale à l’Hôpital civil avec nos bougies.

En mémoire de la découverte, le 1 er décembre 1944, par le Commandant Raphel, du Service Cinématographique de l’Armée, des restes des 86 victimes juives (17 sujets entiers et 166 segments de corps) des expérimentations sur l’homme de la chambre à gaz du Struthof en août 43.

Nous inviterons les représentants des communautés victimes des génocides du 20ème siècle (arménienne, rwandaise, bosniaque, cambodgienne, tsigane, juive) ainsi que les groupes stigmatisés par les Nazis : malades mentaux, Témoins de Jéhovah, homosexuels, sourds et malentendants.

Nous nommerons les 4 Sintis (tsiganes d’origine allemande) victimes des essais sur le phosgène réalisés par le Professeur Otto BICKENBACH entre juin à août 1944 dans la chambre à gaz du Struthof.

Il s’agit de :
– Zirko REBSTOCK, né le 28/05/1907 et mort le 16/06/1944 (37 ans)
– Andréas HODOSY, né le 12/02/11 et mort le 16/06/44 (33 ans)
– Adalbert ECKSTEIN, né le 02/02/24 et mort le 18/06/44 (20 ans)
– Josef REINHARDT, né le 27/08/13 et mort le 09/08/44 (30 ans).

La thèse de médecine récente (Décembre 2010) du Dr Raphaël TOLEDANO nous donne pour la première fois le nom des 189 Roms sélectionnés à Auschwitz et Birkenau pour servir de sujets d’expérience dans les expérimentations sur le typhus qui eurent lieu au Block 5 du Camp du Struthof, sous la direction du professeur Eugen HAAGEN. Au moins, 36 d’entre eux décédèrent (du fait du transport, de l’internement, de maladies ou des expériences dans la chambre à gaz). Parmi eux on retrouve notamment:

– Ferdinand SARKÖSI, né le 24/02/1904 et mort le 12/11/1943 (au cours du transport Auschwitz-Natzweiler) – Franz SARKÖSI, né le 30/07/1892 et mort le 23/11/1943.

La plaque à la mémoire des victimes juives pour laquelle nous nous sommes battus depuis 1992 a été apposée le 11 décembre 2005.

Le Quai Menachem TAFFEL a été inauguré officiellement le 12 mai 2011 par le Maire de Strasbourg.

Il restera à rappeler, au Struthof, le calvaire des victimes roms des expérimentations nazies sur l’ Homme.

Notre travail pédagogique se poursuit pour essayer de favoriser l’enseignement du contenu et de l’essence du procès de Nuremberg, dans les facultés de sciences et de médecine.

Il passe aussi par le rappel de l’adhésion à Vichy du professeur René Leriche.

Le 1er décembre 2012 , plus que jamais, nous associerons dans notre souvenir et notre devoir de connaissance ,les victimes juives et roms des bourreaux nazis et rappellerons la détresse dans laquelle les Roms se retrouvent aujourd’hui encore en Europe et à Strasbourg même.

N’oubliez pas vos bougies et allumettes ou briquet pour les allumer

Similar posts

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    20 novembre 2012    

    Volens Nolens

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.