Civitas pue de l’intérieur

La Feuille de Chou a assisté, ce mercredi soir, salle Mozart à Strasbourg à la conférence messianique d’Alain Escada, président de l’institut catholique intégriste Civitas, dont le sujet-slogan « Un papa, une maman, des enfants, voilà le socle de la société. Oui, à la famille, non, à l’homofolie » était inspiré par l’actuel projet de loi du gouvernement en faveur du mariage homosexuel.

C’est sous une pluie battante (un temps de fête à la grenouille…de bénitier!) que nous avions commencé la soirée aux côtés des militants de gauche dans la manifestation bloquant l’accès à la salle Mozart. Puis, revêtus de nos atours les plus classiquement catholiques, nous nous sommes risqués à l’intérieur.

Salle Mozart, l’ambiance était versaillaise. A ceci près que le comité d’accueil et le service d’ordre avaient été recruté dans les milieux de l’extrême-droite identitaire locale, ceux-là même qui avaient déjà servi à encadrer la venue d’Alain de Benoist à Strasbourg, il y a quelques semaines. Une soixantaine de personnes au total dans la salle dont une quinzaine d’identitaires et autant de militants de gauche et de LGBT; restait donc une poignée de brebis. La grand messe homophobe pouvait commencer…

.

Pendant plus de deux heures, comme égrenant son chapelet, Alain Escada a abordé point par point tout ce que l’idéologie ultra-traditionaliste compte de plus pernicieux:

– un fondamentalisme naturaliste ( « les valeurs fondamentales qui appartiennent au bien commun de l’humanité », accusant les opposants de gauche et les actions de LGBT de « prôner le passage de l’humanité à l’animalité » )

– une hyper-normativité ( « l’homosexualité déroge à la norme humaine », « l’intérêt général, c’est de défendre la norme.»)

– une défense des valeurs et des racines chrétiennes ( la lutte contre l’homosexualité, la polygamie et contre toutes « les déviances qui pervertissent et mettent en danger le christianisme et ses valeurs ancestrales. » )

– un conservatisme et un discours contre tout progrès et révolution: « le monde moderne n’a plus aucun souhait de conserver tout ce que le bon sens a transmis depuis des générations mais au contraire de valoriser ce qui va le pervertir » , « il n’y a pas de sens de l’Histoire, il n’y a pas d’air du temps ».

– des ennemis à combattre : le lobby homosexuel, les médias, les francs-maçons, la mondialisation… et un appel à la résistance et à la défense: « Si la famille éclate, plus rien n’empêchera la résistance de notre pays », il faut « prendre part à cette bataille et défendre la famille pérenne et éternelle. »

Chaque affirmation était accompagnée d’un exemple (souvent caricatural voire invraisemblable) ou d’une étude scientifique (invérifiable ou dont l’interprétation était des plus simplistes) qui prétendaient asseoir son discours et le dédouaner de tout prosélytisme ( « Nous ne faisons pas de sensiblerie, nous martelons des faits. »). Le recours systématique aux dire d’homosexuel(le)s notoires a aussi été largement utilisé.

S’en est suivi, non pas un débat mais une série de questions-affirmations avec la salle. Les questions sont venues de militants homosexuels et de gauche principalement. Les réponses étaient bien huilées et déjà en réserve. La salle conquise jouait les chiens de garde.

Extraits:

Au militant LGBT, président de La Station qui affirmait à Alain Escada que son discours avait « des relents nauséabonds des années 30 », certaines personnes du public ont répondu: « Et on en est fiers! »

A un militant homosexuel qui réclamait les mêmes droits que ses concitoyens, Alain Escada a répondu: « Vous avez les mêmes droits que n’importe quel citoyen, rien ne vous empêche de vous marier: il suffit pour cela d’épouser une femme! », puis il lui a conseillé d’aller voir « son confesseur pour qu’il lui rappelle ce qu’est le Bien, le Mal et le mauvais penchant. »

La discussion a vite tourné court. Le service d’ordre commençait d’enfiler ses gants en cuir noir. Il était temps de quitter la salle.

 

 

Similar posts
  • En GAV à domicile, vendredi 3 avril Ciel gris bien que la météo du smartphone annonce ensoleillé et 0 % de risque de pluie. Sur ma page FB, j’ai commencé une série photographique destinée à pallier la fermeture des musées et galeries de peinture. Photographie d’une peinture par jour. Christophe Meyer, Daniel Depoutot et Christophe Hohler pour commencer. Sauf si le confinement [...]
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]

3 Commentaires

  1. GouineMum GouineMum
    6 décembre 2012    
  2. Durga Durga
    1 décembre 2012    

    A l’échelle de la planète et au regard de l’Histoire, vous êtes des identitaires: recroquevillés sur un lopin de territoire, figés dans une idéologie passéiste, arc-boutés sur des valeurs fantasmatiques et obsolescentes… Gardiens d’un temple qui n’a jamais existé, mais prêts au pire pour le défendre…
    Votre service d’ordre aux méthodes grossières d’intimidation confirme à lui seul votre déséquilibre interne : la muraille protège des courants d’air mais pas du vide intérieur.

  3. SO civitas SO civitas
    30 novembre 2012    

    Monsieur “Durga”,
    Sachez qu’il n’est rien de plus diffamant que de nous traiter d’identitaires, nous sommes nationalistes, veillez à bien faire la différence. En se qui concerne le service d’ordre, il me semble qu’ils n’ont pas quittés leurs gants durant toute la conférence et personnes n’a été poussé à quitter la salle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.