Le Proche-Orient vu des DNA

Khaled-Mechaal lesoirecho

Les Dernières Nouvelles d’Alsace ont un correspondant à Jérusalem.
Le dénommé Pascal Sadarnac est un journaliste engagé, du côté sioniste, bien entendu.

Il suffit de lire sa dernière chronique parue ce 17 décembre, pour s’en convaincre.

Ainsi, au sujet des déclarations du dirigeant du Hamas, Khaled Mechaal, Sadarnac rapporte que ce dernier appelle “à la libération de toute la Palestine,autrement dit, à la destruction d’Israël“.

Dans l’esprit du lecteur, cela signifie la destruction des Juifs israéliens. Alors que l’expression peut aussi bien désigner la destruction des structures de l’État sioniste, et la mise en place d’un État de tous ses citoyens, à la place d’un “État juif” qui exclut les Palestiniens, même ceux d’Israël, et en fait des citoyens de seconde zone.

Et pour ce qui est de la “destruction“, c’est plus celle de la société civile palestinienne, et des Bédouins d’Israël qui devrait inquiéter.

De même, ce journaliste partisan écrit:

Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a même desserré d’un cran le blocus israélien autour de cette région en élargissant les zones de pêche autorisées en Méditerranée et en permettant aux agriculteurs palestiniens de cultiver leurs terres dans la « zone interdite » à proximité de la clôture de sécurité séparant la bande de Gaza et le territoire israélien.

Incroyable! Le méchant tape un peu moins fort et on devrait s’extasier de la bonté d’un État agresseur et colonialiste qui poursuit depuis des années le blocus illégal de Gaza? Et applaudir quand les mêmes autorisent les agriculteurs palestiniens de cultiver leurs propres terres, exercice interdit jusqu’alors et qui déclenchait des tirs automatiques d’armes!

Israël joue à nouveau le petit jeu de la concurrence entre la prétendue Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, critiquée depuis l’affaire du strapontin à l’ONU, et le Hamas, pourtant qualifié de “terroriste”, avec qui l’État voyou négocie au Caire.

En représailles, Israël annonce 1500 logements supplémentaires entre Jérusalem-Est et Maale Adumin, qui couperaient la Cisjordanie en deux, et le gel “de taxes dues à l’Autorité palestinienne“. Au voleur!

Archives Sadarnac
http://la-feuille-de-chou.fr/archives/22683

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.