Quelques réflexions après l’attaque d’un tram à Mulhouse

Spinoza: Ni rire, ni pleurer, mais comprendre

Samedi dernier, un tram a été attaqué dans le quartier des Coteaux à Mulhouse.

Les assaillants avaient prémédité leur coup. Ils ont stoppé le tram en disposant des matériaux divers sur les rails, puis le véhicule a été caillassé et des engins incendiaires ont été lancés de près sur l’avant.

Selon la presse régionale, le conducteur, faisant preuve de sang-froid a fait évacuer les passagers, puis est sorti de sa cabine de conduite pour éteindre les flammes qui léchaient l’avant.

Il a été question dès le 7, selon les DNA, et jusqu’au 10 janvier, d’une inculpation des assaillants, dont trois ont été arrêtés, pour homicide volontaire.

On s’en était étonné. Mulhouse serait-elle dans la situation de Marseille ou de la Corse?

En effet, selon le récit même du Journal, si vraiment il y avait eu une telle intention meurtrière, on ne parvenait pas à comprendre comment le chauffeur du tram avait pu sortir de sa cabine, s’exposant plus ainsi, et éteindre l’incendie, sans que les assaillants aient pu l’attaquer à ce moment.

Sans doute, avaient-ils fui? Mais le Journal a-t-il eu conscience de cette contradiction du récit? En tout cas, il n’en dit rien, et insiste au contraire, jour après jour, sur une “tentative de meurtre” qui, finalement, sera abandonnée par le Procureur. N’y aurait-il pas, ici, une entreprise juridico-médiatique de mise en condition sécuritaire de l’opinion publique, avec les conséquences politico-électorales qu’on imagine?

Ce jeudi, selon la même presse, le procureur a abandonné cette incrimination du Code pénal, au profit d’autres, un peu moins graves, tout en étant aussi criminelles.

Les événements de Mulhouse sont graves, répétitifs, et l’escalade inquiétante. Cependant, à qui fera-t-on croire que seules la répression, l’augmentation de la présence policière sur le terrain, mise en œuvre par Manuel “Kyste” Valls, à nouveau à Mulhouse ce jeudi, comme une resucée de Sarkozy, y mettront fin?
Ce type d’agissements, condamnables, requiert, en plus, une toute autre approche.

Quelques extraits des articles des DNA du 7 au 10 janvier 2013

Ils devraient être poursuivis pour tentative de meurtre envers le chauffeur de la rame. DNA

Deux jours après l’attaque d’une rame de tram dans le quartier des Coteaux, le parquet vient d’ouvrir une information judiciaire pour tentative de meurtre sur le conducteur de Soléa. Les trois mineurs encourent 20 ans de réclusion. DNA

« Ils veulent la guerre ? Ils l’auront ! »… Les mots avaient été prononcés par le procureur de la République, Hervé Robin,

…nous sommes sortis des classiques poursuites pour des violences aggravées et nous avons remis au jour les attroupements armés, le guet-apens, la dissimulation de visage, l’utilisation de substances explosives. Procureur

« Il y a manifestement eu une volonté homicide, estime le procureur de la République.

Une information judiciaire ouverte pour tentative de meurtre

Enfin:

Mulhouse Attaque du tram La tentative de meurtre écartée

La tentative d’homicide a été écartée par le parquet en raison des complications juridiques qu’elle aurait engendrées (DNA du 9 janvier).

La qualification retenue reste cependant de nature criminelle du fait que la circonstance aggravante dite « en bande organisée » a été retenue par le magistrat.
publié le 10/01/2013 à 05:00

Similar posts
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]
  • La culture dans la rue à Strasbourg Forum et spectacle des élèves du TNS Place de la République Devant le TNS Papageno Sur les quais Alsace révoltée sur les quais Un policier municipal qui croit encore qu’il est interdit de filmer la police Culture en danger, jeunesse [...]
  • Ecole du TNS 2 avril [...]

1 Commentaire

  1. 10 janvier 2013    

    du coup on a la visite de Valls à Mulhouse. Quelle chance ! Ce type de visite coute de quoi payer la formation de combien de jeunes ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.