Troupes françaises hors du Mali, hors d’Afrique!

07_AOF_full

Il y a quelques jours encore, il était question de l’intervention de troupes africaines au Mali. Un délai de 9 mois apparaissait nécessaire pour qu’elles soient opérationnelles.

L’avancée des islamistes a bouleversé ces plans. Une fois de plus, le gouvernement français fait intervenir les troupes, pré-positionnées, au secours du président malien. Et l’on disait la Françafrique finie!

Sous le prétexte habituel de protéger les Français du Mali (mais quid des otages?) et de stopper l’offensive islamiste, c’est en réalité de la défense des intérêts néo-colonialistes de la France dont il est question. D’autant que ces intérêts sont menacés par les USA et la Chine.

Troupes françaises, hors du Mali, hors d’Afrique!

media_xll_5461342

 

Communiqué du NPA

NON À L’INTERVENTION MILITAIRE FRANÇAISE AU MALI

Qui a dit que la Françafrique c’était fini ? Hollande n’avait pas de mots assez durs lors de sa campagne pour dénoncer la politique de domination de l’Afrique par la France. Au mois d’octobre lors de son déplacement à Dakar il déclarait même ” Il y a la France et il y a l’Afrique ! “Tu parles Charles !

3 mois après il annonce le déclenchement de l’intervention militaire au Mali ! Il est passé du « nous n’interviendrons pas » au « nous protégerons nos ressortissants » pour finir à l’intervention directe.

L’ancienne puissance coloniale n’entretient pas des troupes sur ce continent pour rien. Elle poursuit, dans la tradition de tous les gouvernements qui se sont succédés, son rôle de gendarme, pour protéger ses intérêts, pour soutenir les gouvernements qui sont à sa botte. La menace islamiste constitue le paravent de cette opération militaire.

Le NPA dénonce cette intervention militaire impérialiste décidée par Hollande, une fois de plus sur le dos des peuples ! Ce n’est pas de cette façon que les maliens se libéreront de tous les fondamentalismes.

Montreuil, le 11 janvier 2013

 

Similar posts
  • Strasbourg: mobilisation générale le ... Avec la loi sur la “sécurité globale”, débattue à l’Assemblée nationale, son article 24 qui prétend interdire même aux journalistes professionnels, et au filmeurs amateurs, de documenter les méthodes de plus en plus extrêmes des policiers et des gendarmes, et les violences policières contre les exilés chassés ignoblement de la place de la République à [...]
  • Ag des personnels universitaires et d... https://www.facebook.com/schlomo44/posts/10158801707048599?notif_id=1606233716143593&notif_t=feedback_reaction_generic&ref=notif Une centaine d’étudiants, d’enseignants et de personnels universitaires ont tenu cet après-midi de 14 h à environ 16 h, malgré un froid vif, une Assemblée générale à l’extérieur des locaux chauffés de l’Université, juste en face du bâtiment de la direction. Les débats se sont achevés par quelques votes en particulier pour la constitution [...]
  • Grand Contournement Ouest de Strasbou... Gérard Avril GCO: TGI de Saverne, justice, vous avez dit justice? Gérard Avril: “Le 13 mars dernier je traversais un passages piétons à Ernolsheim sur Brûche quand un Playmobil est tombé à mes pieds « sans intention de le faire tomber ni même de le bousculer » selon ses propos dans son dépôt de plainte [...]
  • Plus de 300 personnes à la manifestat... Manifestation Gilets Jaunes Strasbourg: prises de parole from Jean-Claude Meyer on Vimeo. 10158794734983599-record from Jean-Claude Meyer on Vimeo. De 3 à 400 personnes se sont rassemblées à partir de 12 h place de la République à Strasbourg, lieu traditionnel, depuis deux ans, de l’AG du QG République, avant de défiler en ville pour les revendications [...]
  • Trois cent manifestants avec les Gile... De nouvelles vidéos de la marche aux flambeaux ont été rajoutées depuis le 17 au soir. Près de trois cent manifestants se sont rassemblés à partir de 18 h30 place Kléber à Strasbourg à l’appel de l’Inter QG du Bas-Rhin et du QG République Gilets jaunes de Strasbourg, à l’occasion du second anniversaire du démarrage [...]

1 Commentaire

  1. Dr Georges Yoram Federmann Dr Georges Yoram Federmann
    12 janvier 2013    

    Honni soit qui MALI pense!
    Idriss Déby(le)

    “En février 2008, les rebelles tchadiens du Commandement militaire unifié (CMU) qui est composé du RFC de Timan Erdimi, de l’UFDD de Mahamat Nouri et du CNT de Hassan Al Djineidi lancent une seconde offensive pour prendre N’Djamena. Début février 2008, il a donc de nouveau à faire avec des attaques rebelles sur Ndjamena qui entraînent le rapatriement des expatriés français vers le Gabon et la France. Il subit un revers à la bataille de Massaguet le 1er février et doit repousser l’assaut sur la capitale du 2 au 4 février. Trois fois plus nombreux à s’élancer du Soudan, une fois en ville, les rebelles cernent le palais présidentiel le 2 février. Encerclé dans son palais, le président tchadien appelle plusieurs fois dans la journée le président français à l’aide. Celui-ci lui propose l’exil en territoire français.[réf. nécessaire]
    Le 7 février, il échappe de justesse à une tentative de renversement[réf. nécessaire] et exhorte l’Union européenne de dépêcher au plus tôt la force de paix EUFOR[réf. nécessaire] dont le contingent principal est français.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.