Non à l’agression française contre le nord Mali

mali

Malgré les indépendances formelles des pays africains, la France maintient sa domination impérialiste sur les nations de son ancien empire colonial depuis plus de cinquante ans. Cette domination se manifeste notamment par un « déploiement » ininterrompue de l’armée néocoloniale française en Afrique depuis les années 1960. Bien évidemment, cette « présence » militaire ne sert qu’à préserver les intérêts politiques, économiques et culturels français sur le continent africain.

Cependant, pour justifier sa guerre contre la population de l’Azawad au nord Mali, le gouvernement français ne fait que redéployer son vieux discours colonial affirmant qu’il souhaite « émanciper » les peuples qu’il asservit. La France « intervient » uniquement pour « sauver » le peuple malien et afin de préserver les « droits de l’Homme ». Le passé colonial français témoigne qu’il n’en est assurément rien. En près de deux siècles, la domination française n’a été que crimes de masse et asservissement de populations. Au regard de cette histoire macabre, il ne fait pas de doute que l’armée néocoloniale française accomplira encore sa sale besogne en asservissant le peuple malien et l’ensemble des peuples d’Afrique de l’ouest et du Maghreb.

Afin de préparer cette agression, les autorités françaises ont pu bénéficier du fidèle soutien de leurs laquais arabes et africains. Les autorités françaises leur dictent leur loi mais cela entraîne l’hostilité croissante des peuples arabes et africains qui refusent cette domination impérialiste.

Contre l’agression française au nord Mali, nous demandons :

L’arrêt immédiat de l’agression française menée contre le nord Mali
Le retrait des troupes d’occupation française du continent africain
Une solution politique à ce conflit en dehors de toute ingérence française

RASSEMBLEMENT CONTRE L’AGRESSION FRANCAISE AU NORD MALI

SAMEDI 26 JANVIER 2013 A PARTIR DE 15H00

PLACE SAINT-MICHEL DEVANT LA FONTAINE SAINT-MICHEL

Métro St-Michel

Similar posts
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]
  • Pierre Pflimlin, le retour (dans les ... Les Dernières Nouvelles d’Alsace de ce samedi 27 juin 2020 s’intéressent à Pierre Pflimlin à l’occasion de l’anniversaire de sa mort il y a vingt ans. Le Journal, dans un petit papier non signé feint de s’étonner qu’aucune biographie complète n’existe sur l’ex- maire de Strasbourg et dernier président du Conseil de la IVe République [...]
  • Strasbourg: Régularisez les sans-papi... Une centaine de personnes ce samedi de 15 à 16 h place Kléber à Strasbourg à l’appel de plusieurs collectifs pour demander la régularisation des sans-papiers. Des témoignages ont été entendus. On comprend que si des migrants restent sans-papiers des années en Europe après avoir échappé à la mort pendant leur exode et la traversée [...]
  • Désinformation des DNA sur la manifes... Les DNA ont une fois de plus fait fort dans le compte-rendu de la manifestation par Francis Brochet (avec l’AFP). Toujours des milliers dans la rue Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi « contre les violences policières » et le racisme en France avec parfois quelques heurts. De leur côté, les policiers maintiennent la [...]
  • 5000 à Strasbourg contre le racisme a... 5000 à Strasbourg, surtout des jeunes, du jamais vu. Ils-elles étaient là mobilisés contre le racisme et les violences policières aux USA et en France. George Floyd et Adama Traoré, ces noms ont été scandés comme ceux d’autres jeunes assassinés par la police parce qu’ils n’avaient pas la “bonne” couleur de peau. Face à cette [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.