L’État grec fait sauter les derniers remparts contre le fascisme

http://roarmag.org/2013/01/in-greece-the-criminals-live-in-other-villas/

Traduction automatique:

Prétendant lutter contre l’anarchie et le chaos, l’Etat grec est sévir sur l’un des derniers remparts contre le fascisme: l’anarchiste squats d’Athènes.

La semaine dernière, le Premier ministre grec Antonis Samaras, de concert avec le ministre de l’Ordre public Dendias Nikos (le même homme qui a menacé de poursuivre le Guardian pour avoir publié un rapport sur la torture de 15 militants antifascistes par la police grecque), a ordonné à la police d’un raid l’un des plus anciens squats anarchistes et les plus actifs d’Athènes: Villa Amalias.

En plus d’être un des plus anciens squats, ce qui rend encore plus Amalias Villa spécial est le fait qu’elle se situe dans un quartier d’Athènes, où vivent de nombreux immigrés: une région que Aube dorée a longtemps pris pour cible des raids mort de leur Agios Panteleimonas forteresse. Grâce à ses activités sociales, qui rassemblent les habitants et les immigrants – bien que généralement tenter de lutter contre la propagation de l’idéologie de la haine – Villa Amalias est l’un des derniers remparts contre la propagation de Aube dorée.

Pour Samaras et de son gouvernement, les 40 squats + / centres sociaux qui sont actuellement en service dans plusieurs villes grecques, sont des centres d’anarchie, les lieux qui offrent des manifestants anti-austérité avec des cocktails Molotov et d’autres armes au cours de manifestations. En tant que ministre de l’ordre public Dendias a récemment déclaré: «Une société démocratique ne peut pas permettre aux forces de l’anarchie et le chaos de bloquer le chemin du pays en matière de développement.”

Je ne sais pas quel genre de «développement» qu’ils ont en tête, mais ce que la Villa Amalias a bloqué jusqu’ici est tout simplement la plus grande propagation de la Golden Dawn actions dans le centre-ville et de la dégradation du pays par EU/IMF- imposé l’austérité. Il semble également que des activités telles que des groupes de théâtre, écoles de langues étrangères, une bibliothèque, un studio de musique et des concerts qui Amalias Villa et les squats d’autres sont régulièrement organiser, apporter «le chaos et l’anarchie» à la société grecque.

Abattre sur les retraites, les salaires, les provisions de bien-être, et la privatisation des entreprises d’Etat appartenant à apporter du «développement», selon la même logique surréaliste. Mais ne vous inquiétez pas: Samaras sait ce qui est bon pour le pays.

Et ainsi de suite jeudi, la police a perquisitionné Amalias Villa, dissous le squat et arrêté un certain nombre de militants, de toute évidence d’un déménagement lié à un article publié récemment par le conseiller Samaras, qui stipule que les électeurs de Golden Dawn sont «notre [Nea Dimokratia] les gens, ils sont tout simplement mécontents “Je ne suis pas sûr de savoir comment il est honorable pour Nea Dimokratia à considérer les électeurs de Golden Dawn que« leur peuple », mais je suis sûr qu’ils ont lancé une campagne pour les s’il vous plaît..

Après Amalias Villa, la police a reçu l’ordre de piller encore un autre squat d’Athènes, Skaramaga, et il ya quelques jours, le plus ancien de ces squats, Lelas Karagianni – où la police notoirement échoué et a dû abandonner le raid, car ils n’avaient ni le procureur ni la permission du propriétaire pour pénétrer dans les locaux. Par ailleurs, la police n’a trouvé aucune preuve permettant d’identifier le squat comme un «centre de l’anarchie”. À moins que nous suivons Samaras et Dendias “logique, et des jouets pour enfants» les trouve dans le squat constituer une telle preuve.

Dans le même temps, pendant les premières heures de lundi, un incident bizarre a été signalé dans Nea Dimokratia siège: apparemment, quelques hommes armés non identifiés ont tiré sur le bâtiment avec des kalachnikovs à un moment où il n’y avait personne, et l’une des balles a été retrouvé dans l’ Bureau du Premier ministre. Bien sûr, le grec d’extrême droite et le revêtement des médias avec eux tenté d’attribuer cette attaque – ainsi que d’autres, comme la bombe incendiaire des maisons de plusieurs journalistes grecs – de «terrorisme de gauche”.

Mais le grec résistance Seconde Guerre mondiale héros et SYRIZA député Manolis Glezos déclaré dans son discours au Parlement plus tard dans la journée, la gauche n’a rien à gagner (et tout à perdre) d’une telle attaque. Il a ouvertement demandé si le fasciste para-étatique que les côtés avec le droit grec avait quelque chose à voir avec cela. L’argument Glezos »est basée sur l’expérience historique de la Grèce moderne, qui a souvent connu la violence para-étatique action chaque fois que la gauche était proche de victoires électorales. Tel semble être le cas actuellement, avec SYRIZA tête des sondages.

Qui sait.

Ce que nous pouvons dire avec certitude, cependant, c’est que les récents raids sur les squats anarchistes d’Athènes – dont la plupart sont actifs depuis plus de 20 ans – a servi comme un «piège électoral» pour SYRIZA: garder avec son parti ligne d’être alignés avec les mouvements sociaux du pays, il aurait à défendre les squatters. Dans ce cas, les leaders d’opinion et les spin doctors de Nea Dimokratia serait capable de “voir” au public que SYRIZA côtés avec “l’anarchie”, tandis que Nea Dimokratia défend “l’ordre”.

Fait intéressant, leaders mondiaux des sciences politiques et sociales fortement en désaccord avec Samaras et Dendias «caractérisation des squats comme des« centres d’anarchie “. Pour des gens comme John Holloway, Hakim Bey, Hank Johnston et autres, les squats sont des «espaces libres», «zones autonomes temporaires», «fissures dans le capitalisme”, où un mode de vie différent peut être pratiqué et expérimenté – un non- l’espace capitaliste et non hiérarchique, où la démocratie directe et la solidarité sociale se développent, ce qui prouve qu’un autre monde est possible.

Nous savons tous maintenant que les vrais criminels vivent dans des Villas d’autres – pas celui de Amalias.

Similar posts
  • Strasbourg: mobilisation générale le ... Avec la loi sur la “sécurité globale”, débattue à l’Assemblée nationale, son article 24 qui prétend interdire même aux journalistes professionnels, et au filmeurs amateurs, de documenter les méthodes de plus en plus extrêmes des policiers et des gendarmes, et les violences policières contre les exilés chassés ignoblement de la place de la République à [...]
  • Ag des personnels universitaires et d... https://www.facebook.com/schlomo44/posts/10158801707048599?notif_id=1606233716143593&notif_t=feedback_reaction_generic&ref=notif Une centaine d’étudiants, d’enseignants et de personnels universitaires ont tenu cet après-midi de 14 h à environ 16 h, malgré un froid vif, une Assemblée générale à l’extérieur des locaux chauffés de l’Université, juste en face du bâtiment de la direction. Les débats se sont achevés par quelques votes en particulier pour la constitution [...]
  • À propos de l’arrestation des quatre ... 11 NOV. 2020 PAR GEORGES GUMPEL BLOG : LE BLOG DE GEORGES GUMPEL Pourquoi écrire cette histoire, ce matin où me taraude l’affaire de ces quatre gosses d’Albertville ? Comme eux, en 1943, nous étions des enfants ; comme eux, nous étions le bien le plus précieux de nos parents. Puissent ces modestes mots, cette réflexion [...]
  • Con-finement ou grossièrement? “Vente de livres & disques interdite” https://twitter.com/LIndeprimeuse/status/1322467652586115073 En GAV à domicile? Pour ceux-celles qui n’y ont jamais été, GAV c’est garde à vue. Le confinement actuel, c’est, pour ceux qui travaillent ou étudient, bosser, à l’usine, au bureau, prendre les transports en commun, déjeuner à la cantine, bref, bonjour la distanciation physique ou sociale! Le [...]
  • Procès de deux décrocheurs de portrai... Strasbourg: procès de 2 décrocheurs from feuille de chou on Vimeo. Strasbourg: procès de 2 décrocheurs from feuille de chou on Vimeo. Strasbourg: procès de 2 décrocheurs from feuille de chou on Vimeo. Quelques dizaines de personnes ce matin dès 8h devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour soutenir Christine, du Collectif anti-GCO et Charles, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.