Le proviseur du lycée Le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden critique des médias

A la suite de la publication le 6 février d’un papier sur un vol à l’arraché, le proviseur du lycée mentionné a demandé et obtenu une précision de la part des Dernières Nouvelles d’Alsace.

Je m’étonne qu’une communauté scolaire accueillant 1350 élèves, 610 apprentis et 360 adultes puisse être citée alors qu’elle est étrangère à cette affaire. Je n’ai jamais remarqué que quand des adultes étaient impliqués dans des affaires pénales, leurs employeurs étaient systématiquement désignés.

En effet, mais cette pratique du Journal est assez fréquente lorsque des faits divers concernent des personnes de nationalité étrangère, alors même que ne sont pas marqués “Alsaciens” ou “Français” les autres…

Lu dans le Chournal

par A.P., publié le 06/02/2013 à 05:00

Illkirch-Graffenstaden Vol à l’arraché Une femme de 86 ans hospitalisée

Une femme de 86 ans est actuellement hospitalisée à Illkirch-Graffenstaden à la suite du vol à l’arraché de son sac à main jeudi dernier. Quatre mineurs ont été interpellés. Trois d’entre eux sont toujours en garde à vue.

Selon les policiers de la sûreté départementale, les images du centre de supervision vidéo (CSV) sont impressionnantes. Lorsque l’agresseur s’empare de son sac, la victime qui se trouve à l’arrêt de tramway Lixenbuhl est projetée en l’air. Elle chute ensuite lourdement au sol.

Souffrant de fractures à l’épaule et à la pommette, l’octogénaire a été transportée au centre de traumatologie et d’orthopédie d’Illkirch-Graffenstaden, où elle est toujours hospitalisée. Dix jours d’incapacité totale de travail lui ont d’ores et déjà été délivrés.

Un butin de 30 euros

Grâce aux caméras, les enquêteurs ont rapidement pu identifier un groupe de trois jeunes gens présents lors de l’agression. Interpellés et interrogés, ils ont livré le nom du voleur qui était avec eux. Ce dernier a été appréhendé lundi.

Âgés de 16 à 17 ans, les quatre adolescents sont scolarisés au lycée Le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden. L’un d’entre eux a été mis hors de cause et remis en liberté.

Les trois autres étaient encore hier soir en garde à vue dans les locaux de l’hôtel de police de Strasbourg.

L’auteur des faits aurait agi par manque d’argent après avoir été encouragé par l’un de ses camarades. Le troisième aurait récupéré le butin de 30 euros.

Tous trois doivent être déférés aujourd’hui devant le parquet des mineurs.
par A.P., publié le 06/02/2013 à 05:00

Similar posts
  • Manifestation et Free party à Strasbo... https://taranis.news/2021/01/strasbourg-16-1-2021-pplsecuriteglobale-freeparty/ 5 à 600 personnes dans la rue, malgré le froid et les interdictions de la préfecture, dans la rue, hier à Strasbourg, de 13 à 17h contre les lois liberticides! Le QG Gilets Jaunes Strasbourg République avait donné rendez-vous, comme depuis plus de deux ans, à 13h, place de la République, pour tenir une [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]
  • Bordeaux: tensions entre associations... “L’affaire” déclenchée par la LICRA continue d’alimenter les gazettes. Ci-dessous le lien vers un site d’extrême droite local. Puis le texte paru ce soir sur le site du Monde pour les abonnés. Une précision: Marik Feytout invente la réunion que j’aurais -André Rosevègue- tenue avec le CRIF, alors que le débat qui s’est tenu fort [...]
  • Encore un procès contre un militant s... Alain H. était convoqué ce matin devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour une prétendue “rébellion” en date du 16 mai 2020. C’est à 11 h 40 seulement que son procès allait commencer. Une quinzaine de manifestants solidaires étaient présents, du NPA, d’Attac, du PCOF, de l’UJFP, des Gilets Jaunes et d’ex Zadistes anti-GCO. 13 [...]
  • Atlantico: tout va bien à Gaza… Atlantico Quand on dit « Gaza » il faut ajouter aussitôt : « camp de concentration à ciel ouvert ». L’expression a été forgée par les gauches pro-palestiniennes car Auschwitz les Juifs connaissent bien. Il ne faut pas oublier non plus de l’assortir d’une mention obligatoire : « les victimes sont devenues des bourreaux ». [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.