Les agents de la CUS se rebiffent !

COMMUNIQUE DE PRESSE
Intersyndicale CFDT – CFE-CGC – CFTC – CGT – FAFPT – FO – SPT67 – SUDCT – UNSA
Communauté Urbaine de Strasbourg

L’ensemble des organisations syndicales de la CUS s’indigne de la manœuvre engagée par certains élus, et particulièrement par ceux qui dans un but éminemment politique ont jeté en pâture à l’opinion publique les agents de la CUS, qui servent avec dignité et dévouement l’ensemble de la population. Ils ont honteusement profité du privilège d’être informés avant nos concitoyens et les organisations syndicales de la CUS, pour tenter de marquer négativement l’opinion publique. En effet, que les responsables de ce coup de communication soient de droite ou de gauche, ils ne devraient pas être sans connaître, pour avoir été successivement « aux affaires », la réalité profonde du quotidien vécue par les agents de la CUS.
Cette réalité, sortie des chiffres bruts relevés par la Chambre Régionale de Comptes (CRC), et que personne ne conteste pour l’essentiel, est diamétralement opposée à l’image qui a pu être donnée suite à des interprétations hâtives, maladroites et sans aucun doute volontairement orientées.
Le rapport de la CRC présente ses conclusions de manière globale et sous forme de moyennes. Or, le personnel de la CUS est très hétérogène. Il faut savoir, par exemple, que la catégorie C (la plus basse et la plus mal payée) est largement majoritaire à la CUS. Les agents de catégorie C représentent 65% du personnel sur le bilan social de 2011. Les agents de catégorie B 19 %. Les A 16 %. En clair 84% des agents sont des agents dont le traitement de base est proche du SMIC ou relativement modeste.
D’année en année, avec le gel des salaires, le traitement de base des agents de catégorie C s’approche de plus en plus du SMIC par un mécanisme de tassement de leurs grilles indiciaires. Il en va de même pour l’ensemble des agents en début de carrière.
Les syndicats de la CUS invitent ceux qui tentent d’opposer les usagers du service public à ceux qui les servent sans, à aucun moment, se soucier de la réalité vécue par les agents de la collectivité, à venir ne serait ce qu’une journée partager le travail des égoutiers, des éboueurs, des balayeurs, des assistantes sociales, des agents des écoles maternelles et de bien d’autres…
Les organisations syndicales de la CUS, qui viennent d’être informées ce jour du contenu du rapport de la CRC, s’indignent de l’exploitation politique qui en est faite, et s’engagent résolument à agir pour que la population puisse disposer de TOUS les éléments permettant de comprendre ce rapport, au regard de la mission de service public assurée au quotidien par les agents de la CUS. Ces agents travaillent dans des conditions difficiles, comme le relève également le rapport, notamment au travers de la situation imposée aux vacataires, dont la précarité est totale.
Les organisations syndicales vont examiner en détail ce rapport et y apporteront leur analyse.
Les organisations syndicales ne laisseront pas salir la réputation des agents de la CUS. Ils travaillent dans des conditions difficiles, avec dévouement et amour pour l’intérêt général. Et pour que les choses soient claires, les syndicats ne laisseront sous aucun prétexte remettre en cause leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail.

Strasbourg le 15/02/2013 – 18h

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.