Michel Rocard et Pierre Larrouturou font salle comble à Strasbourg

la gauche n'a plus droit à l'erreur feuille2chouphoto

Archibondée, comme pour Stéphane Hessel, la Salle Blanche de la librairie Kléber, hier soir, pour le duo improbable Rocard-Larrouturou qui a signé un ouvrage présentant une analyse de la dite et mal-nommée “crise” et un ensemble de mesures soumises à l’opinion publique, à travers le collectif Roosevelt 2012, et ici, le groupe Actes67 et au gouvernement Hollande-Ayrault. Jacques Fortier, des DNA, faisait le discret meneur de jeu, se pliant aux demandes des photographes amateurs qui lui faisaient signe d’avancer ou de reculer sur son fauteuil, afin que puissent être numérisés les intervenants.

Pierre larrouturou feuille2chouphoto

On a retenu entre autres la charge contre le dogme de la croissance, qui ne s’accompagne pas, au contraire, d’une baisse du chômage, celle contre les paradis fiscaux et les entreprises qui y placent leurs dividendes.

Michel Rocard feuille2chouphoto

Parmi les solutions applicables immédiatement, l’augmentation des salaires, pour relancer le pouvoir d’achat, la baisse du temps de travail sans diminution du salaire.”Travailler 3 heures par jour”, le retour! Bref, une politique keynesienne, inspirée des mesures prises par Roosevelt les deux premiers mois de son gouvernement après la crise de 1929.

A coup de graphiques et de comparaisons avec d’autres époques ou d’autres situations comme celle du Japon dont la croissance n’est en moyenne sur une longue période que de 1,7 %, ils ont montré l’inanité des politiques suivies jusqu’à maintenant par les libéraux et leurs ultras depuis le début des années 1970 sous l’influence de Milton Friedmann. Le seul résultat obtenu est l’enrichissement phénoménal du capital, financier surtout, sur le travail.

On a les plus grands doutes sur la possibilité que ces préconisations soient entendues en haut lieu, à l’Élysée, en particulier, à moins d’un puissant mouvement social généralisé.

Ci-après, l’enregistrement audio des interventions de Pierre Larrouturou et Michel Rocard le 19 février 2013 à Strasbourg.

Bémol
Membres du parti socialiste, les deux conférenciers et auteurs du livre, appellent “erreur” les politiques suivies par la gauche aux affaires.

Comme si sous Mitterrand et maintenant Hollande, ces nouveaux libéraux se trompaient!

Ayrault, paraît-il a signé un appel de Roosevelt 2012. Et mène avec son patron Hollande, une politique à l’opposé…

Ils ne se trompent pas. Ils sont, au contraire, les serviteurs zélés des thèses libérales…

Feuille2ChouRadio1

La gauche n’a plus droit à l’erreur 1
La gauche n’a plus droit à l’erreur 2
La gauche n’a plus droit à l’erreur 3
La gauche n’a plus droit à l’erreur 4

Archives
La “crise”, par Alain Bihr
http://la-feuille-de-chou.fr/archives/44955

Liens
http://www.roosevelt2012.fr/
https://www.facebook.com/Actes67

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.