Ils ont peur ! (par gerardselys)

Oui, ils ont peur, nos gouvernants. Ils ont peur, tous les gouvernants des pays dits riches.

La rue Mazy où se trouve le siège du gouvernement wallon a été aménagée spécialement pour être barricadée contre les colères du peuple, des trous ont été aménagés pour pouvoir la barrer par des chevaux de frise. Au sommet de Davos (et dans toutes les réunions mêlant patrons et politiques au pouvoir), on discute activement des moyens de se “protéger” du peuple. On ne le dit pas.

La loi européenne de lutte contre le terrorisme (2003) a été adoptée par les ministres européens de l’Intérieur (la police) et de la justice (la répression) moins de quinze jours après les attentats du 11 semptembre 2001. Ce qui veut dire qu’elle était déjà prête depuis longtemps. Elle criminalise les syndicats et tout manifestant. Si elle n’a pas encore été utilisée entièrement à cette fin, c’est que la situation ne s’y prête pas encore, selon les dirigeants.

En 1996, la Chambre de Commerce International (CIC) qui regroupe plus de 30.000 patrons du monde, au cours de sa réunion annuelle à Genève, avait demandé à l’ONU de prendre des mesures contre les “activistes”. Elle demandait une surveillance et un contrôle accru des syndicats. L’ONU n’a pas accepté, de justesse, la situation ne s’y prêtait pas encore.

La sauvegarde de la “démocratie de marché” chère à la Table Ronde Européenne des Industriels (ERT) mobilise de plus en plus de troupes militaires et de flics. Plusieurs villes construites spécialement en Amérique du nord et en Europe (Allemagne) servent de champ de manœuvre aux militaires pour réprimer les révoltes urbaines.

Les budgets affectés aux polices et la répression explosent dans le monde entier. Pour eux, c’est la guerre. Soit. Soyons-le aussi, en guerre.

Ces mots ne sont pas seulement un coup de gueule et une manifestation de révolte.

http://gerardselys.over-blog.com/article-ils-ont-peur-114849686.html

Similar posts
  • Le massacre du 17 octobre 1961 à Pari... Quelques dizaines de participants ont assisté hier soir au FEC de Strasbourg à une conférence d’Olivier Lecour-Grandmaison, à la veille de la commémoration du soixantième anniversaire de ce massacre commis par les policiers dirigés par Maurice Papon, sous la présidence du général de Gaulle. L’orateur a souligné particularisme français où aucune reconnaissance ni réparation n’ont [...]
  • Manifestants gazés au début de la Mar... Arrivée de 14 cars de police rue du 22 novembre La préfète du Bas-Rhin annonçait la couleur dès 17 h, où pas moins de quatorze véhicules de police stationnaient devant Kohler-Rehm, en prévision de la seconde Marche aux flambeaux organisée par les anti-passe et anti obligation vaccinale. La préfète avait interdit l’usage de flambeaux, comme [...]
  • Gendarmerie nationale contre anti-GCO... Quelques dizaines d’anti-GCO “historiques” se sont rendus à Kolbsheim pour faire le constat de l’écocide infligé à la forêt avec la destruction de dizaines d’arbres. et de ruisseaux, l’arasement d’une colline qui portait un verger, son percement pour y faire passer deux tunnels, l’installation d’un viaduc de métal qui franchit à plus de 10 mètres [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.