Laïcité d’Accord, et son président, dans les DNA

Bernard Anclin photo dna Cédric Joubert

Bernard Anclin photo dna Cédric Joubert

Sur le gril – Bernard Anclin Président de « laïcité d’accord »

Comment avez-vous réagi à la décision du Conseil constitutionnel validant le droit local des cultes ?

Nous nous attendions à cette décision. Vu l’enjeu – la rémunération des pasteurs protestants et, au-delà, celle du clergé catholique – on se doutait bien que le Conseil constitutionnel n’allait pas prendre de décision révolutionnaire.

C’est une décision d’opportunité ?

Elle a son argumentation juridique. Le Conseil constitutionnel ne pouvait faire moins. Mais il a deux fers au feu, et il a choisi un autre raisonnement que dans sa décision qui avait abouti à l’interdiction des corporations obligatoires.

Sa décision définit quand même – c’est nouveau – la laïcité « à la française », en dégageant « l’exception de droit local » ?

C’est vrai. On apprécie tout à fait ces références qui reviennent à intégrer le début de la loi de 1905. En ce sens, d’ailleurs, parler de « laïcité à l’alsacienne » ou de « variante alsacienne de la laïcité », n’a plus de sens. C’est ce que nous disions depuis longtemps…

L’initiative ne venait pas de votre groupe, mais d’une association, l’APPEL. Avez-vous des liens avec eux ?

Nous n’avons pas de liens. Nous nous sommes davantage concentrés, compte tenu de la situation régionale, sur le statut scolaire local, qui a des aspects très contestables. Nous espérons des évolutions non-négligeables en jouant sur la voie réglementaire. Nous y travaillons.

Que devient Laïcité d’accord ?

L’association a plus de dix ans. La période actuelle est propice à faire valoir nos idées. Mais nous nous sommes attachés à ne pas être isolés et maximalistes. Nous avons de bons contacts avec toutes les associations et organisations qui se réclament de la laïcité.
publiée le 11/03/2013 à 05:0

Similar posts
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]
  • Gilets jaunes: succès de l’Ag d... Dimanche 8 septembre, à Dannemarie dans la salle communale occupée grâce au maire Paul Mumbach, s’est tenue une Coordination des Gilets jaunes de l’Est, territoire plus vaste que le Grand-Est officiel puisque des délégués de Franche-Comté étaient aussi présents avec l’Alsace, la Lorraine, les Vosges et des Allemands. Après un certain retard initial sur l’horaire, [...]
  • Acte 43 à Strasbourg: 400 pour la ren... QG République Place de l’Étoile Départ de la manifestation Place Corbeau Cathédrale de Strasbourg rue Mercière Convergence des luttes gilets jaunes-pompiers Acte 43 de l’Homme de fer au TGI TGI Strasbourg Gilets jaunes République Préfecture Place de Bordeaux Un incident créé par l’interpellation d’un manifestant libéré ensuite Acte 43 Parlement européen Gendarmes, CRS, en veux-tu, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.