Un campement roumain à Strasbourg

P1210146

Diaporama complet: http://www.flickr.com/photos/durgaphotos/sets/72157633495709746/show/

Nous avons visité ce campement hier après-midi pour la Feuille de chou et Latcho Rom.

Il s’agit bien d’un campement où vivent essentiellement des Roumains (et non des Roms), et quelques autres émigrants des pays de l’est, tous membres de l’Union européenne.

C’est exprès, pour la dignité, que les personnes rencontrées, dont une femme qui y vit et nous a accompagnés, ne figurent pas sur les images.

A l’heure de la visite, s’y trouvaient deux jeunes hommes, assis sur des chaises, et deux femmes, l’une, mère d’un bébé de quatre mois, qui pliait soigneusement le linge sec, l’autre, avec qui nous avons fait le tour du “propriétaire” (l’Etat).

Plusieurs véhicules étaient garés sur le terrain, immatriculés en RO (Roumanie), en BG (Bulgarie), plus des plaques alsaciennes.

Comme on le voit sur les photographies, l’habitat est constitué de caravanes et de cabanes en divers matériaux de récupération. On y constate une certaine ingéniosité et une nette volonté de faire que ces habitations de fortune, à l’intérieur, en particulier, ressemblent à celles que ces migrants habitaient au pays.

Il n’y manque pas même de clôtures, délimitant le chez-soi, ni d’entrées en forme d’allées, avec portail esthétique. L’une de ces baraques est un vrai musée de peintures, accrochées à l’extérieur, toutes récupérées, selon les déclarations de notre guide, dans les poubelles et autres dépôts sauvages ou pas. Comme quoi, dans notre société de gaspillage,la récupération et la décroissance ont de l’avenir.

Les gens sont là depuis des années. Le terrain est défoncé, boueux par temps de pluie. Il serait facile et peu coûteux pour les autorités d’y déverser des graviers ou tout autre matériau couvrant.

Ce qui saute aux yeux, c’est l’absence d’eau sur place, sauf sur le sol dans les fondrières; ils doivent s’en procurer, corvée d’un autre temps, auprès d’un lavage auto . Il faudrait y installer, comme au campement Saint-Gall un conteneur avec des réservoirs d’eau. De même, les toilettes sèches bricolées pourraient avantageusement être remplacées par des WC chimiques. Enfin, le terrain manque de poubelles, et une benne à déchets encombrants trouverait facilement sa place à l’entrée.

Les tas de ferraille visibles entre les caravanes et cabanes sont le résultat du travail de récupération et source de revenus permettant de survivre.

Ceux qui penseraient que ce ne sont que des étrangers en situation plus ou moins régulière ne veulent pas voir qu’avec l’aggravation de la situation économique et sociale, aujourd’hui déjà,et demain encore plus, cette pauvreté extrême et ces conditions de survie sont et seront celles de beaucoup de nos concitoyens.

P1210121

P1210111

P1210141

P1210130

P1210140

Similar posts
  • Les hospitaliers des HUS devant lR... 80 manifestants devant l’Agence Régionale de Santé à Strasbourg à l’appel de trois syndicats hospitaliers, FO, la CGT et la CFTC. Après des prises de parole, ils se sont dirigés vers les quais et au passage ont “décoré” le siège du candidat macédonien Fontanel avec des tenus blanches trouées et des vielles baskets pour souligner [...]
  • La police évacue des grévistes à l... [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... [...]
  • Débrayage chez Punch Powerglide à Str... 70 salariés de l’équipe du matin ont débrayé chez Punch Powerglide, usine du Port du Rhin à Strasbourg contre le PSE qui comprend des départs volontaires et des suppressions d’emploi. De l’autre côté des grilles d’entrée des délégués CGT de plusieurs entreprises privées et publiques s’étaient rassemblés avec des Gilets Jaunes en soutien: cheminots, fonctionnaires [...]
  • Rassemblement devant le rectorat de S... https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157987388948599/ Une petite centaine de personnels de l’Education nationale et des gilets jaunes devant le rectorat de Strasbourg rue de la Toussaint, de la maternelle à l’Université. Tous s’opposent à la casse des retraites solidaires. Les profs de lycée s’opposent à la destruction du bac national avec des épreuves locales qui comptent pour un tiers [...]

2 Commentaires

  1. schlomo schlomo
    15 mai 2013    

    notre reportage!
    photos: Durga
    texte:Schlomo

  2. Dr Georges Yoram Federmann Dr Georges Yoram Federmann
    15 mai 2013    

    Merci pour ta vigilance et la pudeur douloureuse de ton reportage.
    G Y

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.