Arsenal policier contre jeune femme voilée ce mardi : témoignages de la jeune femme et d’un passant

Dernière info du 17 juin: La jeune femme agressée a perdu son bébé:

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/argenteuil-la-jeune-femme-agressee-a-perdu-son-bebe-18-06-2013-2904787.php

Dernière minute: une autre jeune femme voilée agressée ce jour (jeudi 13): enceinte, lynchée à terre, elle se fait couper les cheveux…

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/argenteuil-nouvelle-agression-d-une-femme-voilee-13-06-2013-2893245.php

http://www.islametinfo.fr/2013/06/13/flash-nouvelle-agression-dune-femme-voilee-et-enceinte-lynchee-par-terre-elle-se-fait-couper-les-cheveux/

controle-police-niqab-argenteuil

A Argenteuil, le contrôle d’une femme en niqab vire à l’émeute…

http://www.francetvinfo.fr/a-argenteuil-le-controle-d-une-femme-en-niqab-vire-a-l-emeute_346376.html

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/argenteuil-violents-affrontements-apres-l-arrestation-d-une-femme-en-niqab-12-06-2013-2889909.php

Le 20 mai dernier, une jeune femme a été agressée dans cette même ville d’Argenteuil par des skinheads. La police a refusé de prendre la plainte de la victime et les agresseurs sont toujours en fuite. Aujourd’hui, c’est la police qui agresse, gaze et tire -sous prétexte d’effectuer un contrôle d’identité- une jeune femme musulmane!

La police choisit son camp…

Une femme voilée porte plainte après une agression à Argenteuil: http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/06/13/une-femme-voilee-porte-plainte-apres-une-agression-a-argenteuil_3429805_3224.html#xtor=AL-32280308

 

Témoignage de la jeune femme (les noms ont été supprimés) :

Asalam’aleykom

voici mon recit de mon “interpelation”  du mardi 11 juin 2013 au environ de 19H/19H10 à la basilique d’argenteuil,je tien a m’escuser pour les fautes d’orthographe…
Je suis sorti de chez moi( Rue X)pour aller faire des courses sur la rue pietonne,arrivée au niveau d’un magasin portan le nom de “belle et zen” dans mon dos j’ai entendu quelqu’un crier “Madame,madame”ne sachant pas qu’on m’appelai je ne me suis pa retournée alor un policiers en uniforme continua de crier et est venu me couper la route et s’ecria ” madame arreter vous controle mettez vous sur le coté” jai repondu “oui monsieur” et en me retournant je vi 2 autre collégues en uniforme.en le suivant dans un petit renfoncement de batiment juste a coté,en meme temps il disai “en meme temps on peut pas savoir si c’est un homme ou une femme”,je lui dit qu’il entendait le son de ma voix toujour tres calmement mais le Mr. me cria dessu de me taire et maracha mon sac violament je lui dit “vous voulez mes papiers monsieur,vous navez pas a maracher mon sac je peut vous les doner il me cria dessu et me demanda de retirer mon niqab ,ce que je fit tout de suite en lui redemandant s’il voulai voir mes papiers mais il me recria dessu au meme momen vu qu’il ne faisait que crier un atroupement cetai formée et des passants criai “qu’il navait pas le droit c’est injuste elle a rien fait …”un ami d’enfance qui avait été la des le debut esseya tres poliment de leur parler en le demandant pk il agisait ainsi mais des policiers lui criérent dessus, d’autres jeunes le rejoignirent et ils ont vu les policiers m’encercler a plusieur (4 je crois)moi je pleurait pasqu’ils mon fait tres peurs et qu’ils continuait a crier et le policiers du debut me poussa dans le renfoncement,ils appela des renforts et je lui redemanda pk je n’ai rien fait mr. vous avez mon sac et mes papiers et de la tous c’est envenimer les gens ont crier de me lacher de ne pas le laisser me toucher qu’ils avait pas le droits,ils ont gazer la foule et la dame m’emmena par le bras jusqu’a un fourgon qui etait a l’angle de la rue face au tabac sur le chemain juqu’au camion elle me dit de ne pas repondre a son collegue et d’attendre d’etre entendu une fois au poste je lui repondi d’accord,j’entendit des coup de feu et des cris cela me fit tres tres peur on aurai dit une guerre il revenai prendre des arme dans le camion et repartait en me criant dessu que c’etait ma faute”t’est contente de toi,falai y reflechir avant,mecréante,c’est ta faute tous sa” par ce qu’il me voyait que je pleurait j’etai vraiment choquée de l’empleur de ce qui se deroulait je voyer des gens par terre qu’ils ont frapper a plusieurs sa courait de partout.ensuite ils sont revenu en criant de demarrer mais une voiture de leurs collegues leurs barrait la route,un policier ouvra la porte coulisante jetait assise face a la route et un monsieur agée qui me connait depuis que je suis petite est venu pret du camion en leur disant qu’ils devait me relacher je navait rien fait,ils lui criére dessus et fermerent la porte…ensuite les gens continuéres de protester dehors et un homme ouvrit la porte du conducteur et jai entedu qu’il avait dit pk vous faite sa elle a rien fait laisser ma soeur…,les policiers criait et les gens aussi.des policiers etait dehors ils y avait au moin 6/7 voiture de polices en plus du camion.ensuite quand ils refermerent les portes plusieurs me criait dessus dont celui du debut qui n’a fait que m’insulter “mecréante,sale pute,de toute façon jcompren pa pk test voilée test moche “et les autres rigolerent,moi je ne parlait pas et regardait par la fenetre pres de moi.ce fut comme sa jusqu’au comissariat avec les sirenes et une conduite tres mouvementer n’ayant pas de ceinture de securité je devait me cramponner de mes deux mains au siege…
Arrivée aux commissariat,des collegues en civil se mirent par la fenetre des etages et les ont applaudit avec des grands rire et parlait mais je n’y est pas pretée attention et suis rentrée directement voir le jeune homme(mounir) qu’il ont interpellée et était arrivée avant moi au comissariat.il saignait de la tete et avait l’air tres sonnée je me mit a pleurer directement car je voyer du sang derriere lui sur le mur et sur sa tete…jai eu vraiment tres peur pour lui.il etait menottée.ils m’ont crier de ne pas lui parler et le policier qui m’avait arretée cria”on la fouille,ont la pas encore fouillée,elle est peut etre armée” une femme m’emmena dans une cellule (de garde a vue) et le policier resta a la porte jecarta les bras et elle commença a me palper tout le corp,lui continuait a me crier dessus mais je l’ignorait un momen elle leva mon jilbab tres haut et vu qu’il etai la je voulu tenir mon jilbab mais il retira mon bras violemment et me cria tu bouge pas et des insultes mais avec le choc je vous assure je me souvien pas exactement de ses paroles mais il me dit tu vois il falai coopérer et je fit surprise vu que des le debut javai coopérer je lui fit savoir et il me cria tres tres fort de me taire il me fit peur il avai lair d’etre hysterique “TAIS TOI JTAI DIT” alor que c’est lui qui me posait la qu’estion de la un collegue a dit que je mentait et je ne voulu plus parler car c’etait leurs paroles contre la mienne…a plusieurs reprise quand on memmenait au camion,et une fois dans la cellule avec la policiere je demandait les noms des agents qui mavait controler et particulierement du 1er mais sois on me disait on a pa le droit ou carrement nan je te le donne pas..ensuite une policiere ce mit en travers de la porte avec moi a l’interieur et c’est elle qui me dit nan je te donne pas et je lui dit que sa n’allait pas se passer comme sa,ils outrepassait leurs droits et que je porterai plainte elle ne repondit pas (et ne me regardait meme pas depuis le debut)ensuite on me demanda mes papiers je leurs dit que c’etait eux qui avait mon sac et que mes papiers etait a l’interieur au meme moment j’entendait mounir qui demandait de voir un medecin et qu’on lui dessere les menottes car il avait tres mal mais un policier lui repondit sechement “nan tu reste comme ça”et il repeta “nan” a plusieurs reprises….
moi entre temps la policiere m’enferma dans la cellule et je lui demandit pk je pourrai etre recu par leur responsable et elle me dit qu’ont allait me recevoir pour mon audition,j’attendit..au bout d’une heure je pense je m’impatientait car vivant seule avec ma soeur je venait de lavoir au tel avant d’aller faire les courses ont c’etait dit je prepare a manger pour quand elle rentre on mange et je me suis dit qu’elle sinquietai surment de ne pas me trouver a la maison et de ne pas reussir a me joindre,je demanda au policiers qui passait et repassait devant ma cellule de prevenir au moin ma soeur et que je devait rentrer chez moi on me repetait on va vous recevoir attender…j’attendit..mais passer encore un momen je navai pas d’orloge mais le temps me paraissait long je redemandit a etre entendut et leur réitera mes droits que ce n’etait pas normal je n’avait rien fait et que je porterai plainte..jetait vraiment inquiete de se qui marrivait je n’ai jamais été arreté auparavant dans ma vie…un monsieur plus gentil que les autre et en unifrme blanc vien me demander mon identité je lui dit qu’il avait mes papiers et il me dit “c’est l’autre service qui les a on va faire comme ça en attendant” alor je lui donna mon identité ma date de naissance ville adresse et numero de tel…il me dit qu’il mauditionnerai bientot et je le remercia.on me renferma et jatendit encore,au bout d’un moment des policiers se mirent a crier “on retourne a la basilique sa à “repeter”” et plein de policiers ce mirent a courer vers la sortie,cela me remi un coup car j’avait peur de se qui se passait dehor…entre temps j’ai oublier qu’ils ont emmener mounir et je crois bien avoir entendu “on le transfere a cormeilles”…j’attendit encore et je redemandit quand pourrai-je rentrer chez moi je navai rien fait les choses ne devait pas se passer comme sa je connaissait mes droits et un homme en civil vint me dire que j’allait etre entendut tres rapidement je le remercia et attendit jusqu’a la venu de l’homme en uniforme blanc qui avait pris mon identitév sur un papier il m’auditionna tres calmement en me rappelant que j’etai passible d’une amande je lui repondit que je savait et il me dit “sava vous connaisser” et je lui repondit que oui je connaissait mes droits et que ses collegues avait outrepasser les leurs et lui demanda si je pouvai avoir le nom de l’agent qui avai pris mon sac car javai entraperçu mon sac qui etait tout dechirée..il me repondit avec un sourire que’il ne pouvait pas et j’ai dit c’est pas grave sa ne mempechera pas de porter pleinte et il me dit c’est votre droit mais un conseil ne porter pas pleinte a argenteuil ou bezons je dit que non j’appelerai mon avocat et je porterai surment pleinte directement sur paris.il me posa beaucoup de questions pourquoi je portait le voile depuis quand combien de fois j’avait lu le coran si j’etai au courant de ce qui c’etait passer en afghanistan une femme et un homme on été lapider je lui repondait a toute ses questions calmement et posément et qui’il ne falait pas faire d’amalgame et que chacun est libre de ses choix et que je ne cosait aucun tord a autrui,il me dit mais vous savez c’est interdit et je lui dit que oui mais j’ai esseyer de vivre sans mais je me sentait mieu avec et que je trouvait cette loi liberticide,on est en france et le principe de liberté egalité fraternité était violé par cette loi qui nous contraint a nous devetir alor que des femmes ont tous les droits casiment nue et ont ne leur fait rien mais dés qu’on choisie de se vétir sa pose probleme…pk??il ne parla pas…
ensuite on me dit que ma soeur attendait il parti la voir et revint etonnée de la voir non voilée et habillée à “l’occidental” il me dit mais votre soeur est pas du tout comme vous je lui dit qu’elle avait les memes convictions mais que chacun avance a son rythme elle ma dit plutar qu’il lui a poser tout plein de questions sur moi mais aussi sur elle.il me fit signer ma deposition et je demandit mes affaires on alla chercher mon sac je lui montri quil etait dechirer de partout et que c’etait son collegues qui avait fait sa je regardit a linterieur et constata que mon téléphone etait cassée ainsi que mon porte clée et un livre qui etait tout neuf abimée de partou..il ne repondit pas je dit ok je le mentionnerait dans ma pleinte il me dit oui faite sa.il me ramena aupres de ma soeur et de deux amies qui matendait a l’entrée et me dit d’attendre qu’on me ramener mon passeport que je n’avait tjr pa recupérée,mais il revint me chercher 5 min apres et me dit de venir chercher mon passeport alor je le suivie et on me fit me rassoir au bureau ou il avait pris ma deposition jatendit 2 min et un policier en uniforme avec une tres grosse douille je pense (car sa sentait la poudre enfin l’arme je compris que c’etait sa) la posa face a moi toucha l’ordi 5sec retourna la douille et la repri et parti…5min apres le policier me ramena mon passeport et me racompagna en me disant que je serai surment convoquer que je risquait l’amande et meme un stage (il men avait parler lors de l’audition de se que je risquai) il etai environ 21H et quelques.
(je vous envoi ce qui c’est passée ce matin de suite, j’ai été assez longue et confuse je men escuse sincèrement mais je suis encore sous le choc de tout sa….)
m’etant coucher tres tard ce matin a 4h30,moi ma soeur et une amie nous dormions lorsque vers 11h30 ont entendit taper tres violemment a la porte on se leva en sursaut et ont entendit fbi ouvrez fbi je regardit dans le judas et vu la police…1er choc..ma soeur alla ouvrir pendant que moi je suis aller me voilée je revint et ils rentrairent en posant des questions c’est chez qui?ya qui dans l’appartement?ou est mr.X ?sachant que je suis la locataire et que mon pere ne vit meme plus içi il est au maroc donc on leur dit qu’il etai au maroc et nous demanda nos papiers je suis aller chercher les miens et en je les trouvait tres froid et agressive dans leurs propos je leur dit que j’avait été arretée hier soir et qu’ils devait tres certainement savoir qui j’etait et pourquoi il serai la sinon,ils se contentere de me demander pk javai été arretée je leur dit voile integrale,je posait plein de questions je demandit pk ils voulai ma piece d’identité et un des 3 celui qui était dehor me repondit qu’il voulai etre sur que c’etait moi je lui dit mais vous venez jusqu’a chez moi il me dit sa peut etre quelqu’un d’autre je ne repondit plus.  un des 2 policiers qui était dans mon entrée passa sa tete et scruta mon salon je dit a ma soeur de rentree dans le salon et je fermit la porte pour qu’il ne regarde pas chez moi je me suis mise a leurs redemander pk ils etait chez moi il n’avait pas le droit de rentrée, il mentit en disant que c’etait ma soeur qui les avait autorisée chose qu’elle a démanti et je repondit mais c’est chez moi et moi je ne vous ai pas autorisée il mon demander sechement a bon c’est vous la propoétaire je dit non locataire et il me dit vous avez un bail jai dit oui quelque par et il me demanda  d’appeler ma soeur et lui demandirent ses papiers elle chercha pendan 10min s’en arrivée a les trouvée et il prirent simplement ce qu’elle leur dit sur un bout de papier et ils mon dit de me presenter au commisariat a 14h au service CAR aparament c’est ceux qui m’ont interpellée hier jai demander pourquoi ils mon dit vous verrez et voila je pense avoir oublier plein de detail et espere que sa ne portera pas prejudice a votre dossier toute fois ci je me souvien de quoi que se sois je vous enverrai un mail desolé d’etre brouillon…et je vous remercie profondement de votre aide et soutien.Qu’Allah SWT vous en récompense.
Témoignage d’un passant:

Mardi 11/06/2013 a 19h

Ns étions sur la place de l église a argenteuil, ns avons vu la police s arrêter au croisement ou il y a le stop et courir en direction opposé du véhicule.
Ns avons été voir ce qu il se passait, il procédait au contrôle d une femme en niqab, un policier a avancé a grande vitesse vers elle , puis a tiré son sac avec une violence telle que celui ci s est brisé, puis a crié sur elle méchamment et ses collègues l ont encerclé.
Elle a levé son voile et s est mise a pleurer.
Un attroupement de commerçant et de riverains c est fait.
Des renforts sont arrivés, le policier en question l a tiré violement par le bras pour l emmener a leur camion, le ton est monté certains sont intervenu demandant de la lacher, ses collègues, qui étaient environ 60 ont alors gazé en direction de la foule en disant reculez vous.
Puis ils se sont a tirer en direction de la foule composé de femmes, enfants…ils ont tiré a l aide de flash ball et de lacrymogène.
Ils ont attrapé deux riverains dont un qu ils ont violemment battus alors qu il n avait pas été violent ne leur avait que demandé de la laisser.
Puis ils sont partis avec la femme et c est deux riverains.
Deux après une brigade est venu pour interpeller un riverain connu de leur service qui lui était arrivé après les faits.
La tension est remontée, ils ont tiré a nouveau et ont menacé les médiateurs de la ville présent de ne pas s interposer.
A noter que le directeur général des services d argenteuil était présent lors de ses violences policières.
Similar posts
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]
  • Libérez Salah Hamouri! Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri / 30 juin 2020 Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.Il a été conduit [...]
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]

1 Commentaire

  1. schlomo schlomo
    13 juin 2013    

    bientôt le Vel d’Hiv rouvre pour les Musulmans?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.