BRESIL: L’assemblée prise d’assaut par les manifestants

La révolte du vinaigre au Brésil

6755_435269283238629_1856638015_n

954745_435269223238635_314817920_n

996190_435269246571966_972784231_n

Manifestations Monstres Au Brésil Contre Le Coût De La Vie …

La facture du Mondial 2014 ne passe pas au Brésil. En pleine Coupe des Confédérations, la fronde sociale prend une autre dimension. Des dizaines de milliers de Brésiliens ont manifesté lundi dans tout le pays et une partie affrontait la police en soirée devant l’Assemblée de Rio de Janeiro.

http://comite-pour-une-nouvelle-resistance.over-blog.com/article-manifestations-monstres-au-bresil-contre-le-cout-de-la-vie-118564764.html

968932_576030042418943_1013054337_n

BM_gustCYAE7Wqt

Scènes de guérilla à Rio après les manifs contre le coût du Mondial 2014 de football.

Scènes de chaos dans la nuit de lundi à mardi à Rio (Brésil). Des policiers anti-émeutes ont dispersé des manifestants violents qui faisaient le siège du gouvernement de l’Etat de Rio. Ces heurts sont survenus quelques heures après le rassemblement pendant sept heures de près de 100 000 personnes en colère contre les augmentations de la vie courante et les dépenses lies au Mondial 2014 de football.

Des manifestations similaires, les plus importantes depuis 21 ans, se sont produites lundi dans tout le Brésil, en pleine Coupe des Confédérations de football, répétition générale en miniature du Mondial dans un an.

Des policiers blessés

A Rio, des hommes du bataillon de choc de la police militaires, arrivés sur place à bord de véhicules blindés, ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre ce groupe de manifestants et procédé à plusieurs arrestations. Un petit groupe de manifestants violents prenaient d’assaut depuis des heures le siège du gouvernement de l’Etat de Rio à l’Intérieur duquel était retranchés des dizaines de policiers, dont certains blessés lors de précédents affrontements.
«100 policiers du bataillon de choc ont été envoyés à l’Assemblée législatives pour renforcer la sécurité et en retirer les policiers blessés» a déclaré un porte-parole du département de presse de la Sécurité de Rio. «Des 77 policiers municipaux retranchés dans le bâtiment, 20 ont été blessés» par les manifestants selon cette source. Les manifestants ont également vandalisé et pillé de nombreux commerces.

Un mouvement né sur les réseaux sociaux

A l’origine, la plupart des milliers de manifestants sont des jeunes de la classe moyenne. Leur mouvement, apolitique, a débuté la semaine dernière, sur les réseaux sociaux, contre la hausse du prix du billet de bus, train et métro à Sao Paulo, avant de s’étendre rapidement à d’autres villes. Egalement en ligne de mire des manifestants, les dépenses colossales engagées pour organiser le Mondial (15 milliards de dollars), alors que le Brésil affiche de gros manques en matière de santé, d’éducation, de logement et que des inégalités sociales criantes persistent.

«Je suis ici pour montrer que le Brésil n’est pas seulement le pays du football et de la fête. Ici, nous avons d’autres préoccupations, comme le manque d’investissements dans des choses réellement importantes comme la santé et l’éducation», a confié Daiana Venancio, 24 ans, diplomée en droit qui manifestait à Rio de Janeiro.

Cette fronde se développe alors que le Brésil, après des années de vigoureux développement économique et social, traverse une passe délicate marquée par une croissance en berne et une poussée de l’inflation notamment sur le prix des denrées alimentaires. La popularité du gouvernement a chuté de huit points en juin, pour la première fois depuis l’élection à la présidence en 2011 de Dilma Rousseff, qui reste largement favorite pour le scrutin de fin 2014.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.