DEI-France envoie une note d’alerte à la DIHAL

DEI-France vient d’adresser au préfet délégué interministériel à l’hébergement d’urgence et à l’accès au logement une note d’alerte sur la situation des enfants Roms ou vivant dans des bidonvilles sur le territoire.

S’appuyant sur des exemples vécus par les militants associatifs qui accompagnent ces enfants au quotidien, cette note explicite les violations massives, répétées et cumulées de leurs droits fondamentaux dont sont victimes ces enfants, et met en évidence la maltraitance qui découle actuellement en beaucoup d’endroits des pratiques et actions de la puissance publique et des institutions.

La note montre également que cette maltraitance institutionnelle a des conséquences destructrices pour les enfants Roms, mais qu’elle affecte aussi les autres enfants et la société toute entière, dès aujourd’hui et plus encore demain.

Il y a urgence à changer les pratiques et les politiques à l’égard des enfants Roms et de leurs familles. Le problème est complexe mais il existe des solutions.

Cf en PJ la note d’alerte et la lettre d’accompagnement au Préfet délégué interministériel à l’hébergement d’urgence et à l’accès au logement.

lettre-accpgnt-alerte-juin2013

note_alerte_DIHAL_juin_2013

Similar posts
  • 20 morts à Gaza, dont 9 enfants L’horreur des bombardements de cette nuit Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus… Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – [...]
  • Les élèves du TNS place Corbeau le 17... [...]
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.