[No TAV] La Vallée parle aux Métropoles : Pour un Automne de Conflits !

Militarizzazione-no-tav

Communiqué rédigé durant les 2 jours d’assemblée au No TAV Camp de Venaus les 20 et 21 Juillet 2013

La Vallée parle aux Métropoles : Pour un Automne de Conflits !

Comme les mouvements de lutte pour le droit au logement, les centres sociaux et espaces occupés, et les collectifs d’étudiant.e.s et précaires, nous, militant.e.s du mouvement No Tav et des autres luttes impliquées dans la défense du territoire, nous sommes rencontré.e.s au camp de lutte de Venaus – entre charges dans les bois et moments de lutte et de partage – pour construire un chemin commun vers l’avenir, vers un automne des conflits dont l’urgence est ressentie par chacun.e d’entre nous.

Nous avons vu dans la date du 19 octobre (déjà soulignée au cours de l’assemblée de 2 jours sur le logement à Porto Fluviale) une occasion utile d’évaluer notre parcours et de l’entrelacer à de nombreux autres. Une journée pour assiéger les ministères qui mettent en application les directives de la troïka par des lois et décrets qui détruisent nos vies. Un point de départ et non d’arrivée. Pas une date limite, mais un processus en construction, à développer dans les différents territoires dont nous sommes issu.e.s.

Nous retenons la proposition issue des réunions du camp de Monte Amiata d’une mobilisation diffuse sur le territoire, à l’occasion du 12 octobre, sur le thème du colonialisme des territoires ; d’autre part, nous attendons la confirmation de la part du Hub de Barcelone d’une journée de mobilisation transnationale pour le 15 octobre prochain et nous nous engageons à construire des initiatives d’approche territoriales, en soutenant la grève des syndicats contestataires et de la base le 18 octobre. Il ne s’agit pas d’une date, mais d’une semaine de mobilisation.

Une réflexion commune a souligné une nécessité qui est aussi un souhait : nous avons besoin d’un saut qualitatif dans l’action des mouvements ; nous ne pouvons pas continuer à mener des batailles séparées qui se consument dans la routine ou l’isolement de leur spécificité, alors que l’oligarchie qui nous dirige d’en haut impose tous les jours de nouvelles mesures d’austérité qui décident des politiques budgétaires de pays entiers. Lutter contre le TAV ne diffère pas de l’occupation d’un bâtiment pour donner une résidence à celleux qui n’en ont pas, de la résistance aux expulsions, de la lutte pour la distribution d’un revenu décent pour tou.te.s, de la défense des services essentiels à la personne, ou du soutien actif des luttes qui se produisent dans le monde du travail.

Le thème de la réappropriation a fortement émergé comme un corollaire nécessaire à la défense des territoires de la valorisation capitaliste. Nous définissons les mots d’ordre “Non Pago” (Je ne paie pas) et “Occupiamo tutto!” (Occupons tout !) comme une méthode et un programme à réaliser dans la vie quotidienne de nos parcours. Batailles concrètes à initier, à proposer et à activer au sein de cette composition sociale qui est le fluide de nouveaux pauvres chaque jour plus similaires dans leurs conditions de vie et leurs besoins : précaires, migrant.e.s, étudiant.e.s, travailleur.euse.s et classes moyennes. Reprenons les maisons dont nous avons besoin pour vivre, auto-réduisons nos facture de gaz, d’eau et d’électricité, et commençons ainsi à nous libérer du chantage du travail pour un salaire de plus en plus dérisoire qui nous plonge dans une marche forcée vers le bas.

Sur tous ces thèmes, lors de la construction de cette semaine de mobilisation, avant et après le 19 octobre, nous invitons tous les collectifs et individu.e.s et ces singularités que nous n’avons pas encore pu rencontrer à nous rejoindre afin de confronter nos idées, ouvert.e.s dans les discussions et les débats, à la condition sine qua non de rester autonomes et indépendant.e.s de tout parti politique et des intérêts de la représentation institutionnelle. Nous nous efforçons de construire des moments de rencontres et d’organisation dans nos territoires respectifs. Une journée d’Assemblée Générale sera fixée à Rome au cours de la seconde moitié de septembre.

Assemblea “Dalla valle alle metropoli” – Assemblée “La Vallée parle aux Métropoles”

Venaus, camp de lutte notav, 20-21 juillet 2013 – paru le 10 août 2013

Traduit de l’italien par le Collectif Anarchiste du Haut Fay

Source : http://www.infoaut.org/index.php/blog/target/item/8488-dalla-valle-alle-metropoli-per-un-autunno-di-conflitto

http://blogs.mediapart.fr/blog/bob-92-zinn/110813/no-tav-la-vallee-parle-aux-metropoles-pour-un-automne-de-conflits

notav

Similar posts
  • 2000 manifestant.e.s à Strasbourg pou... Deux mille personnes ont participé à la manifestation pour le pouvoir d’achat et la défende des retraites à Strasbourg. Les jeunes tenaient la tête du cortège et scandaient de nombreux slogans. La CGT était en force comme d’habitude, suivie de Solidaires, de la FSU, de quelques militants FO ainsi que du PCF, du NPA, de [...]
  • D’Ailleurs Nous Sommes d’... Pendant que la ville de Strasbourg et la préfecture se renvoient la balle depuis des semaines pour accueillir dignement la centaine d’exilés de la place de l’Etoile, des militants solidaires de D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici sont intervenus depuis la tribune du Conseil municipal de Strasbourg décentralisé au Palais des Fêtes. A noter que les Dernières [...]
  • Manifestations à à Strasbourg: antinu... Plusieurs rassemblements ce samedi à Strasbourg. Place Kléber une association pro-nucléaire tenait un stand sur un coin de la place, les antinucléaires leur faisaient face de l’autre côté, pour répondre à leurs mensonges. France 3 Alsace n’a vu que les pro-nucléaires, malgré la présence auprès des antinucléaires du député de Strasbourg Fernandez! Place Gutenberg 300 [...]
  • Manifestation solidaire des migrants ... Une centaine de manifestants.e.s ont défilé hier de la place de l’Etoile au centre ville de Strasbourg avant de retourner au point de départ, le campement précaire toujours plus grand des migrant.e.s situé face au bâtiment de la mairie de Strasbourg et de l’Eurométropole. La préfète avait interdit l’accès à la place Broglie où se [...]
  • Raymond-Emile Waydelich: Lydia Jacob ... Vernissage à la Galerie L’Estampe hier à Strasbourg. Beaucoup de monde dans la petite galerie pour voir et revoir les oeuvres de Waydelich anciennes, récentes et nouvelles. Le peintre avec ses 84 ans bien sonnés poursuit l’aventure de sa Lydia Jacob Story. Longue vie à R.E. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.