Agression islamophobe, raciste et sexiste à Trappes

Hier, lundi 12 août à 17h30, une jeune fille de 16 ans s’est faite sauvagement agresser à Trappes, près du Square Van Gogh. Une agression islamophobe, raciste et sexiste. Voici une partie du témoignage de la victime:

Arrivée devant la grille de Van Gogh, je remarque une voiture à l’arrêt. Je continue ma route, et la voiture se déplace pour s’arrêter derrière moi, à ce moment-là j’entends: « Eh toi connasse je te parle non ! ».
Je croyais que ces propos ne m’étaient pas destinés, je me suis dit « Bizarre parce qu’il y a que moi dans la rue » je continue de marcher. Quand deux individus sortis de la voiture sont arrivés par derrière et m’ont arraché mon voile en me disant « Sale pute avec ton voile ! »J’ai commencé à avoir vraiment peur en leur disant « qu’est ce que vous voulez ? ». Le 1er individu avait le crâne rasé et était de type européen, il m’a insultée en me disant « Sale noire, sale musulmane, retourne dans ton pays, retire moi ça ! »

Les deux individus l’ont traînée à quelques dizaines de mètres dans un endroit isolé et se sont acharnés sur elle. Insultes, coups, et attouchements sexuels. L’agression est d’une extrême violence.

(…)Il a pris un objet tranchant et s’est mis à me scarifier le visage avec des mouvements courts et rapides, tandis que le 2éme individu m’immobilisait contre lui en me bloquant le visage. Le 1er disait  « espèce de sale noire, là Dieu il va t’aider ?!“. Puis j’ai dit « starfoullah » à plusieurs reprises et il m’a mis une claque. À ce moment là, un jeune homme d’environ 16-17ans est arrivé en vélo et a crié « hey hey lâchez la ! » et ils ont pris la fuite en direction de leur voiture, le jeune les a poursuivi. Apeurée je me suis empressée de retrouver mon amie à l’arrêt de bus. J’ai pris la direction de chez moi en lui racontant ce qui venait de m’arriver. Au bout de quelques mètres au niveau du square Léo Lagrange, j’ai fait une crise d’angoisse et je me suis évanouie.

Suite: http://www.islamophobie.net/articles/2013/08/13/trappes-femme-voile-agression-violence

Similar posts
  • Mobilisation dans la culture: Strasbo... Le théâtre de l’Odéon envahi, comme en 1968! La culture mobilisée devant la préfecture “Je veux travailler“ Mobilisation de la culture sur le parvis du TNS à Strasbourg Stanislas [...]
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. Mise à jour du 2 mars Correspondante Des nouvelles de la négociation avec la direction de l’entreprise. La direction a [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.