« Quels enjeux en Syrie ? », par Walid Atallah

Un éclairage très instructif de Walid Atallah sur la situation en Syrie, les forces et intérêts en présence, s’appuyant sur un historique précieux concernant tout le Moyen-Orient.

Extrait:

” Il y a donc à la source des événements en Syrie une demande fondamentale de liberté du peuple syrien, un différent sur l’approvisionnement en gaz pour l’Europe et surtout il y a la volonté chez ces puissances, les États-Unis, l’Europe et Israël de casser l’axe Iran-Syrie-Hezbollah-Irak-Hamas suite à la guerre contre le Liban en 2006 et celles contre Gaza en 2008/2009 puis 2012. Ces puissances avaient demandé à la Syrie après 2006 de renoncer à son alliance avec l’Iran et le Hezbollah qui avait résisté avec l’aide de ces pays contre Israël. Ce dernier voulant détruire le Hezbollah et son grand allié l’Iran par tous les moyens directs et indirects, comme par exemple en organisant des troubles pouvant déboucher sur un conflit armé au Liban à travers ses alliés comme les forces libanaises et le clan du 14 mars. D’autres alliés de Washington comme l’Arabie Saoudite, concurrente du Qatar pour le leadership religieux sur la scène régionale, sont aussi présents et avancent leurs poulains au sein de l’opposition syrienne.

Il est un fait aussi qu’il y a une concurrence économique dans la région entre l’Arabie Saoudite, l’Iran, les USA, le Qatar, les Émirats, la Turquie, Israël, l’Egypte…

Il faut savoir par exemple que le montant des investissements iraniens dans les pays du Golfe dépasse les 300 milliards de dollars. Ces investissements sont en concurrence directe avec les puissances régionales et impérialistes. Ce qui a amené à l’époque le président américain Georges Bush à vouloir initier un conflit militaire entre l’Arabie Saoudite, le Koweit, les pays du Golfe et l’Iran.

Il y a eu alors la volonté comme pour la Libye, et là encore pour des intérêts sur le gaz et le pétrole, de mettre la main sur les mouvements de protestations et de faire intervenir des puissances étrangères pour leurs seuls intérêts (pétrole, gaz, canal de Suez…) et aussi afin de protéger Israël par tous les moyens.

Rolland Dumas – ancien Ministre des Affaires Etrangères, a récemment dévoilé le plan des Britanniques qui déjà en 2009 (soit deux ans avant les premières manifestations en Syrie) préparaient des groupes armés qui devaient intervenir contre le régime syrien.

L’implication de ces puissances en Syrie et leur soutien à une partie de l’opposition syrienne (frères musulmans et autres groupuscules) était pour affaiblir le régime, le faire renoncer à cette alliance et finalement le faire tomber et plus tard s’attaquer à l’autre partie de cette alliance qui est l’Iran. Car le rôle du régime syrien de Hafez Al Assad sur le plan régional qui était dans le giron soviétique et Russe aujourd’hui n’a jamais été accepté par ces puissances, par exemple quand il mène la guerre en 1973 conjointement avec l’Egypte de Sadate contre Israël pour récupérer l’un la péninsule du Sinaï et l’autre le plateau du Golan ou son soutien actuel à la résistance contre Israël – par l’aide au Hezballah ou au Hamas. “

La suite: http://www.europalestine.com/spip.php?article8559

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.